Pau Classic Grand Prix - le dimanche - Sur les sentiers de la gloire

Dimanche 22 mai

JPEG - 160.7 ko

Dans les pas des plus grands champions automobile du siècle passé, les pilotes du Pau Classic Grand Prix ont bataillé sans réserve dans les rues de Pau. La meilleure façon pour eux de témoigner de leur attachement à ce circuit urbain imprégné d’une si longue histoire.

VU EN PISTE - LES PLATEAUX HVM RACING

- HGPCA F1 PRE 61 ET PRE 66
Un quadruplé Cooper !

Pour la seconde fois du week-end, les spectateurs du Pau Classic GP ont pu se régaler à la vue (et à l’écoute !) des F1 d’avant 1966 et même de quelques voitures de Grand Prix d’avant-guerre. Au sein d’un peloton immédiatement emmené par le vainqueur du samedi Will Nuthall (Cooper T53), le début de course a été émaillé de la sortie de piste de Peter Horsman, le pilote de la Lotus 18/21 effectuant le forcing pour remonter dans la hiérarchie du fait de son abandon en course 1. Un week-end décidément noir pour le Britannique ! A l’inverse, la course va une nouvelle fois sourire aux Cooper, la remontée de Rod Jolley et de Tony Lees derrière Will Nuthall et Charlie Martin permettant même à l’ancienne firme de John Cooper de signer un exceptionnel quadruplé ! John Spiers réalise derrière eux une sacrée performance en hissant la plus véloce des trois Maserati 250F au cinquième rang. On trouve trois places plus loin le seul Français présent sur ce plateau : Philippe Bonny, à bord d’une Brabham BT2 qui avait participé au GP de Pau 1963 aux mains de Jo Schlesser.
Le top 5 : 1.Nuthall (Cooper T53), 2.Martin (Cooper T53), 3.Jolley (Cooper T45/51), 4.Lees (Cooper T53), 5.Spiers (Maserati 250F).

JPEG - 296.5 ko
JPEG - 692.4 ko
JPEG - 360.6 ko

- LEGENDES DU GP DE PAU HISTORIQUE (F1/F2)
9/1000 de seconde pour une victoire !
Anciennes F1 ou F2 des années 70, ces « légendes » du Grand Prix de Pau sont naturellement revenues en scène ce dimanche après-midi pour une seconde prestation au cœur de la cité béarnaise. Héros de la course de samedi, Manfredo Rossi est reparti sur le même rythme à bord de sa March de 1976 à moteur 2 litres en creusant peu à peu l’écart sur les autres F2 de Christopher Lillingston-Price (Tecno T70) et Laurent Vallery-Masson (March 77B). Impérial, le pilote italien, héritier très actif du Martini Racing, semblait alors s’acheminer vers une indiscutable victoire... avant de partir à la faute à un tour de l’arrivée ! La voie dégagée, Christopher Lillingston-Price échappait toutefois à la défaite de très peu en voyant Laurent Vallery-Masson fondre sur lui en fin de course, l’Anglais parvenant à conserver son bien pour seulement 9/1000 de seconde ! L’erreur de Manfredo Rossi associée à son dépassement sur James King permet également à Robert Simac d’accéder au podium. Le top 5 : 1.Lillingston-Price (Tecno T70 F2), 2.Vallery-Masson (March 77B), 3.Simac (March 712M), 4.King (March 712), 5.Wood (March 73B).

JPEG - 765.1 ko
JPEG - 286.9 ko
JPEG - 748.4 ko

- HISTORIC FORMULA JUNIOR
Un combat Lotus, Brabham à sens unique

Dominatrices de la Formule Junior à l’époque de leur règne (en 1962/1963), les Lotus 22 n’ont rien perdu de leur superbe près de soixante ans après !...

[...]

-> Lire tout le compte rendu du dimanche

-> Tous les résultats

- > Compte rendu HTCC + Ferdinand Cup à venir...


PNG - 21.4 ko

Organisation :

ASAC BASCO BÉARNAIS

HVM Racing

Texte : Jacques Furet

photo1 : De prestigieuses Maserati 250F à la lutte dans les rues de Pau : une image digne des années 50 ! © HVM Racing Hugues Laroche.

-> Tout 2022... et les éditions précédentes



Concours d’Etat et de Restauration Automobile

La FFVE a organisé un Concours d’État et de Restauration Automobile dans le cadre du Pau Classic Grand Prix. Il a eu lieu le 21 mai dans le Parc Beaumont à Pau. 13 voitures dans 5 catégories avaient été sélectionnées par le Délégué Régional de la FFVE pour les Pyrénées Atlantiques.

Le jury présidé par Robert-Louis Brézout-Fernandez a scrupuleusement inspecté la carrosserie, le châssis et l’habitacle des véhicules pour noter la qualité des restaurations pratiquées sur les voitures.

La voiture lauréate du Grand Prix d’Excellence est une Aston Martin DB6 Saloon de 1967 et le Prix Spécial du Jury est allé à la Lancia Sport Zagato de 1962.

Le public a pu admirer les voitures.

-> Lire la suite


 

Portfolio

 

Documents joints

 Compte rendu dimanche (PDF - 301 ko)
 Concours d’état FFVE (PDF - 698 ko)