Vallelunga-Classic : la saison est lancée

Le week-end dernier, l’Autodromo ‘‘Piero Taruffi’’ accueillait le premier rendez-vous de la saison 2015 des compétitions historiques orchestrées par Peter Auto.

JPEG - 3.5 Mo

Au programme figuraient les cinq plateaux majeurs de l’organisateur français : Classic Endurance Racing 1 (GT 1966/1974 & Protos 1966/1971), Classic Endurance Racing 2 (GT 1975/1979 & Protos 1972/1979), Heritage Touring Cup (Voitures de Tourisme 1966/1984), Sixties’ Endurance (Voitures de sport pré-63 & GT pré-66) et Trofeo Nastro Rosso (Sport & GT transalpines pré-66 + quelques voitures d’exception).

Terre de Grands Prix, de rallyes et de grandes épreuves routières, berceau de marques automobiles parmi les plus mythiques, l’Italie s’inscrit depuis plusieurs années comme une destination incontournable pour Peter Auto. Après les circuits d’Imola et du Mugello, c’est sur celui de Vallelunga que les concurrents ont entamé leur saison. Situé dans la Province de Rome, ce tracé long de 4100 mètres, alternant longues lignes droites, courbes rapides et lentes, a bénéficié de parfaites conditions météorologiques le week-end dernier. Après la journée de samedi dédiée aux séances qualificatives, le dimanche était celui des courses. Et c’est l’Heritage Touring Cup qui ouvrait la messe…

Heritage Touring Cup

JPEG - 326.4 ko
HTC : Christophe VAN RIET/Raphaël DE BORMAN

Cette première manche de la saison pour les Voitures de Tourisme historiques marquait l’entame de la deuxième saison d’existence de l’Heritage Touring Cup. Au sein d’un plateau qui ne cesse de s’étoffer au fil des courses, le Britannique Tim Summers se révélait le plus rapide des qualifications et plaçait sa Rover Vitesse de 1981 en pole position. La course donnait lieu à une magnifique lutte d’une demi-heure en tête du peloton entre Tim Summers, le Belge Christophe Van Riet (Ford Escort 1600 RS) et le Français David Ferrer (Ford Capri 3100 RS "Cologne") qui prenait provisoirement l’avantage. Car sa Ford Capri, à l’instar de la Rover Vitesse de Summers, étaient bientôt contraintes à l’abandon. Dès lors, la Ford Escort du duo belge Christophe Van Riet/Raphaël de Borman filait vers sa première victoire de la saison, devançant largement la Volvo 240 Turbo du Britannique Andrew Beverley et la BMW 635 CSi des Allemands Philipp et Ziefried Brunn qui franchissaient la ligne d’arrivée quasiment dans la même seconde.

Trofeo Nastro Rosso

JPEG - 366.5 ko
Trofeo Nastro Rosso : Vincent GAYE

S’il est un plateau susceptible, plus qu’aucun autre, de faire vibrer l’âme passionnée des tifosi, c’est bien le Trofeo Nastro Rosso. En piste, les plus belles GT et voitures de sport italiennes : Alfa Romeo, Bizzarrini, Ferrari, Maserati… Si le Belge Vincent Gaye dominait aisément les qualifications et les deux courses au volant de sa Ferrari 275 GTB/C, la lutte s’organisait entre le Suisse Yves Vögele (Alfa Romeo Giulia TZ) et le Belge Christian Dumolin (Ferrari 250 GT Berlinetta) au début de la course 1. Même combat entre les Maserati A6 GCS Barquetta de Carlo Vögele et de son compatriote Lukas Hüni. Malheureusement, ces duels allaient prendre fin en raison de l’abandon de l’Alfa Romeo TZ d’Yves Vögele, puis de la Maserati A6 GCS de Lukas Hüni.

Sixties’ Endurance

JPEG - 399.2 ko
SIXTIES : Tim SUMMERS/Nigel GREENSALL

Riche d’une trentaine de voitures au départ, la course de deux heures du Sixties’ Endurance a tenu toutes ses promesses. Duels entre pilotes d’AC Cobra illustrés par les équipages Tim Summers/Nigel Greensall (auteur de la pole position), Dominique Guénat/Yvan Mahé, Andrew Beverley et Michel Lecourt/Raymond Narac qui monopolisent les quatre premières places dans cet ordre à l’arrivée. Duels également entre les pilotes de Porsche 904 que se livrèrent Carlo Vögele/Yves Vögele et Jean-Marc Bussolini qui se classent respectivement aux 6ème et 7ème places. Belle bagarre également dans la classe GT moins de 2 litres remportée finalement par Pascal Pandelaar devant Damien Kohler et Philippe Scemama/Yves Scemama, tous au volant de Porsche 911.

Classic Endurance Racing 1

     
JPEG - 331.6 ko
CER1-GT1 : Michel LECOURT/Raymond NARAC
   
JPEG - 272.4 ko
CER1-PROTO : Martin O’CONNELL/Andrew KIRKALDY

Clôturant le week-end à Vallelunga, le plateau de CER 1 a vu la Chevron B19 de Martin O’Connell/Andrew Kirkaldy réaliser le week-end parfait - pole position, meilleur tour en course et victoire - au nez des Lola de Serge Kriknoff, Pierre-Alain France et Toli Seiler. Engagé sur une Porsche 917, l’ancien pilote officiel de la marque Jürgen Barth se classait quant à lui au 5ème rang. Autres Porsche à s’être illustrées, les deux 911 RSR de Michel Lecourt/Raymond Narac et Claudio Roddaro/Jean-Phillippe Grand signaient un doublé dans la catégorie GT1.

Classic Endurance Racing 2

     
JPEG - 283 ko
CER2-GT2 : Christian TRABER/Patrick SIMON
   
JPEG - 364.6 ko
CER2-PROTO2 : Dominique GUÉNAT

Alors que Chevron s’est joué de Lola en CER 1, ce sont les châssis conçus en leur temps par Eric Broadley qui ont pris leur revanche dans la course de CER 2. Ainsi, les spectateurs ont assisté à un triplé des Lola pilotées respectivement par Dominique Guénat, Patrice Lafargue et Philipe Scemama devant la Chevron de Russell Büsst. Enfin, en GT2, les BMW M1 de Christian Traber/Patrick Simon et Robert Boos décrochaient respectivement la 1ère et 3ème place, tandis que l’équipage Maurizio Fratti/Andrea Cabianca intercalait sa Porsche 934 au 2ème rang.

-> Résultats des courses

PNG - 31.5 ko

Texte : Peter Auto
photos : www.fotorissima.net et www.photoclassicracing.com

-> Revivre les éditions précédentes

-> Le calendrier 2015 Peter Auto

 

Portfolio