Imola Classic : une 1ère édition prometteuse

Depuis plusieurs années, Peter Auto entretenait l’ambition d’organiser un évènement de courses historiques en Italie. Lieu chargé d’histoire du sport automobile, le circuit d’Imola a accueilli le week-end dernier (9 & 10 juin) la 1ère édition d’Imola-Classic avec près de 110 voitures en piste.

PNG - 121.8 ko

Un rendez-vous qui a recueilli l’enthousiasme et la satisfaction unanimes des participants heureux de pouvoir exercer leur talent sur un tel tracé et dans un pays où l’automobile appartient au patrimoine national. A n’en pas douter, l’évènement est amené à grandir dans les années à venir pour s’inscrire parmi les grandes dates du calendrier des courses historiques européennes.

FIA Historic Formula One

Course 1

JPEG - 70.1 ko
Folch

Auteur de la pole position, l’Espagnol Joaquim Folch a conservé l’avantage au départ et pris rapidement ses distances sur la Lotus T370 de l’Italien Mauro Pane et la Lotus 87 du Luxembourgeois Nico Bindels en bagarre pour la 2e place durant le premiers tiers de la course.

Le tiercé final restera inchangé jusqu’au quinzième et ultime tour de la première course du week-end.

1er - J. Folch (ESP) - Brabham BT49C - 15t en 25’52’’244
2ème - M. Pane (ITA) - Lotus T370 - + 26’’161
3ème - N. Bindels (LUX) - Lotus 87 - + 34’’837

Course 2
Bis repetita ! Comme lors de la première course du week-end, Joaquim Folch a de nouveau survolé les débats. Dès le premier tour, la Brabham BT49C de l’Espagnol a creusé l’écart sur les Lotus de Mauro Pane et Nico Bindels pour aller cueillir son second trophée en deux jours. Comme lors de la course précédente les Britanniques Richard Eyre (Williams FW08) et David Abbott (Arrows A4) complètent le top 5.
1er - J. Folch (ESP) - Brabham BT49C - 15t en 25’49’’911
2ème - M. Pane (ITA) - Lotus T370 - + 45’’272
3ème - N. Bindels (LUX) - Lotus 87 - + 57’’418

Trofeo Nastro Rosso

Course 1

JPEG - 72.7 ko
Francioni

Auteur de la pole position, le Suisse Michael Erlich (Bizzarini 5300 GT) n’a conservé la tête de la course que durant les deux premiers tours. Relégué à la 6e place après un tête-à-queue, il effectuait une magnifique remontée pour accéder à la deuxième marche du podium. La plus haute marche revenant à son compatriote Alberto Francioni (ISO A3C).
1er - A. Francioni (CH) - ISO A3C - 21 t en 47’00’’698
2ème - M. Erlich (CH) - Bizzarini 5300 GT - + 33’’994
3ème - D. Singleton - Ferrari 275 GTB - + 2’09’’894

Course 2

JPEG - 62.3 ko
Erlich

Michael Erlich a pris sa revanche sur la première course et imposé sa magnifique Bizzarini 5300 GT lors de la seconde course du Trofeo Nastro Rosso du week-end devant l’ISO A3C de Francioni.

Grégory Noblet sauve l’honneur du Cavallino Rampante en se hissant sur la 3ème marche du podium.


1er - M. Erlich (CH) - Bizzarini 5300 GT - 21 t en 46’01’’529
2ème - A. Francioni (CH) - ISO A3C - + 26’’506
3ème - G. Noblet (F) - Ferrari 275 GTB - + 1 t

Sixties Endurance

JPEG - 76.7 ko
Guenat

Guenat a conservé l’avantage de la pole position au départ face aux deux autres AC Cobra de Lecourt et Merlin. Mais ce dernier ne gardera la tête de la course que peu de temps. Bientôt, Merlin s’installe au commandement, pris en chasse par Lecourt qui sera contraint à l’abandon au 6ème tour. Puis au 19e, peu avant la première heure de course, le leader effectue un arrêt à son garage où il abandonne (boite de vitesses).

Dès lors, Guenat caracole en tête devant l’Italien Gelmini et sa Lotus. La Cobra de tête effectue son changement de pilote au 25e tour. Désormais, c’est à Yvon Mahé qu’incombe de conserver l’avantage. Mission accomplie ! Il s’impose devant Spaggiari qui a pris le relais de Gelmini. L’unique et très racée Aston Martin DP 214 du tandem germano-britannique Friedrichs/Clark complète le podium.
1er - D. Guenat/Y. Mahé - AC Cobra - 51 t en 2h00’33’’839
2ème - T. Gelmini/E. Spaggiari - Lotos Elan 26R - + 1’41’’283
3ème - D. Clark/W. Friedrichs - Aston Martin DP 214 - + 1 tour

CER 1

JPEG - 86.6 ko
Francioni

Dès le lâcher du peloton, Watson s’est propulsé en tête devant Francioni, Devis, Latre du Bosqueau et Gutzwiller. Mais, après avoir mené durant les 15 premiers tours, la Chevron du leader rend l’âme. Ce sont désormais les deux Lola T70 d’Alberto Francioni et Thierry de Latre Du Bosqueau qui monopolisent les deux premières places et qui coupent la ligne d’arrivée dans cet ordre devant la Chevron B16 de Stéphane Gutzwiller.


1er - A. Francioni (CH) - Lola T70 MkIII - 27 t en 1h00’21’’022
2ème - T. de Latre Du Bosqueau (B) - Lola T70 MkIII - + 2’’136
3ème - S. Gutzwiller (CH) - Chevron B16 - + 8’’176

CER 2

JPEG - 79.6 ko

Auteur d’un excellent départ, Michel Quiniou (Lola T280 DFV) subtilise les commandes de la course à Patrice Lafargue (auteur de la pole position)(Lola T98 BMW). Alors qu’il a repris la tête et que les trois premiers sont groupés en moins d’une seconde, Lafargue part à la faute et rétrograde en 6e place. Quiniou, qui hérite du commandement, ne peut résister très longtemps à la Porsche 935 de Fövery qui, une fois en tête, creuse irrésistiblement l’écart sur son poursuivant. Toutefois, la domination de l’Autrichien ne durera pas et Quiniou repasse bientôt en tête pour finalement conserver l’avantage jusqu’à l’arrivée.
1er - M. Quiniou (F) - Lola T280 DFV - 32 t en 1’01’50’’
2ème - M. Devis (B) - Lola T296 BMW - + 7’’446
3ème - C. Traber (CH) - BMW M1 - + 1’53’’360

-> Voir les résultats en détail
-> Tout Imola Classic 2012

© Photos : Jean-Marie Biadatti - Photoclassicracing.com


PNG - 63.5 ko

Contact
Peter Auto - 103 rue Lamarck - F-75018 Paris -
+33 (0)1 42 59 73 40
www.imola-classic.com


 

Portfolio