Grand Prix de l’Age d’Or - Une place au soleil

Avec 256 voitures de course et 700 voitures de clubs, toutes les conditions étaient réunies ce weekend pour que le meeting se fasse une place au soleil de Dijon.

PNG - 183.1 ko

C’est chose faite, l’astre céleste ayant accompagné près de 11000 spectateurs venus rendre un vibrant hommage au cinquantième anniversaire du Grand Prix de l’Age d’Or. Ambiance on ne peut plus conviviale confortée pour les participants par un barbecue géant le samedi soir et pour tous un paddock mettant en valeur les belles qui tentaient de venir prendre un peu d’ombre sous les tentes après des courses sous un soleil écrasant. Qui se plaindra nonobstant d’avoir ‘cuit’ dans son habitacle car les magnifiques courbes très appréciées du circuit bourguignon sont plus agréables à enchainer sur une piste sèche ?

Organisé pour la première fois en lever de rideau de la Formule 1 à Rouen en 1964, le Grand Prix de l’Age d’Or avait ensuite déménagé sur l’anneau de Montlhéry où il était devenu incontournable dans les années 80.

JPEG - 74.1 ko

Un demi-siècle après sa naissance, le meeting est revenu sur le devant de la scène des courses historiques ce weekend en retrouvant son ancien promoteur, Peter Auto.

Déployant tout son savoir-faire, l’organisateur a réalisé la prouesse de réunir un millier d’autos dans l’enceinte du circuit : plus de 700 voitures remarquables exposées dans les espaces clubs (dont 100 Mazda MX-5 en l’honneur des 25 ans du roadster) et 280 machines de course réparties dans 9 plateaux couvrant des disciplines aussi variées que l’Endurance, le Tourisme ou la Monoplace.

A l’initiative de l’Automobile Club de France et de Patrick Peter, l’évènement a accueilli ce dimanche la Rétrospective du Grand Prix de l’A.C.F. 1964.

JPEG - 54.3 ko
La Brabham BT7 victorieuse en 1964

Pour l’occasion, la Brabham BT7 victorieuse cette année-là aux mains de Dan Gurney a fait le déplacement depuis les Etats-Unis, un bel hommage à Jack Brabham, récemment disparu. En récompense de sa participation, le propriétaire de l’auto, James King, s’est vu remettre un prix spécial des mains Frédéric Vial, membre de l’Automobile Club de France.

Les innombrables pavillons blancs en toile, soigneusement alignés, ont offert un peu de fraicheur aux mécaniques ainsi qu’au public, lequel en a profité pour chiner dans un village Automobilia proposant un impressionnant panel d’œuvres, de publications, de pièces rares et d’attractions comme le circuit de Slot Racing…. De quoi satisfaire les spectateurs, qui étaient près de 11 000 sur le circuit en ce weekend on ne peut plus ensoleillé !

JPEG - 96.3 ko

L’heure de la pause estivale est déjà venue pour les plateaux de Peter Auto qui se retrouveront les 3, 4 et 5 octobre au Castellet à l’occasion des Dix Mille Tours. En attendant, nombre de concurrents se retrouveront dans la Sarthe les 4, 5 et 6 juin pour Le Mans Classic.



-> Compte rendu complet des courses à télécharger ici
-> Résultats à consulter ici
-> + de photos

photos : www.fotorissima.net (PP) et www.photoclassicracing.com (JMB)

-> Revivre les éditions précédentes

 

Portfolio