Classic Endurance Racing – Act III, scène 1 - Monza : Retour gagnant !

Pour sa troisième course de la saison, le Classic Endurance Racing rejoignait la 58ème Coppa InterEuropa Storica, organisée sur "l’Autodromo Nazionale di Monza" les 4,5 et 6 juin 2010. Un meeting 100% historique où le CER faisait honneur à son rang avec 55 voitures sur sa liste des engagés.

Lieu de pèlerinage pour tous les amateurs de sport automobile, le circuit de Monza est également un tracé extrêmement exigeant pour les pilotes et leurs voitures. Si les moteurs sont exploités à pleine charge plus de 70% du temps, les freins comme le mental des pilotes y sont mis à rude épreuve. A ce petit jeu, les plus chevronnés tirèrent rapidement leurs épingles du jeu…

A bord de la Duckhams d’Olivier Cazalières - Equipe Europe

Stefano Rosina sur sa Lola T380, Carlos Barbot (Lola T280 DFV), Patrice Lafargue (Lola T298 BMW), Ludovic Caron (Chevron B21 BDG), si les 4 hommes accrochèrent à tour de rôle la pole position, c’est finalement Jean- Marc Luco qui signe le meilleur temps au volant de sa Porsche 936. Avec une vitesse de pointe de plus de 290 km/h, le pilote suisse inscrivait son nom en haut de la feuille des temps reléguant son poursuivant direct à près de 2 secondes.

En Proto 1, les temps nettement plus serrés laissaient présager de belles passes d’armes entre la Chevron B16 de John Sheldon, la McLaren M1B de Marc Hévia, et les Lola T70 spyder et T210 de David Ferrer et Neil Primrose. Dans un mouchoir de poche, les 4 hommes se tenaient en moins de 1.2 secondes !

Dimanche en fin d’après midi, les concurrents s’élancèrent pour une heure de course avec des conditions climatiques optimales. Si Jean-Marc Luco s’échappait très rapidement, derrière lui la bataille faisait rage… Tout simplement étincelant, Michel Quiniou et Carlos Barbot accomplissaient des prouesses au volant de leur Lola 3 litres. Respectivement deuxième et troisième après leur dépassement simultané à la première chicane de la Lola T380 de Stephano Rosina, les deux hommes ne cessèrent de se dépasser pour le plus grand bonheur des 12 000 spectateurs venus admirer ces légendes de l’endurance.

Un peu plus loin des leaders, la catégorie GT1 mérite d’être citée avec une lutte acharnée entre les Porsche 911 2.8l RSR de Bernard Moreau et Didier Denat et la Porsche 3.0l RSR de Georges Tuma et Philipp Brunn. Malgré un accrochage, heureusement sans gravité à quelques tours de l’arrivée, Bernard Moreau devait se consoler avec la troisième marche du podium. Mais il ne faudrait pas oublier non plus la performance de M. John of B. Auteur d’une course sans faille, il hisse sa Ferrari 512 BBLM à la 5ème place au général et à la première place de la catégorie GT2 suite aux abandons de Paolo Maurizio Basso (Porsche 935) et à la crevaison de la Porsche 935 du tandem Foveny – Roitmayer.

A 4 minutes du drapeau à damiers, alors que les positions semblaient figées, Jean-Marc Luco se voyait contraint d’abandonner à cause d’une panne de ses injecteurs. Michel Quiniou, auteur d’un pilotage exemplaire tout au long de la course pour conserver sa deuxième place se voyait remettre la coupe du vainqueur. David Ferrer, toujours aussi rapide au volant de sa Lola T70 Spyder et l’écossais Sandy Watson complètent ce podium inédit et sympathique.

Si le prochain rendez-vous est fixé pour dans 3 mois sur le circuit de Silverstone, soyons certains que nous retrouverons les protagonistes du Classic Endurance Racing lors de la cinquième édition du Mans Classic, les 9, 10 et 11 juillet prochains.

A noter :
- L’hommage de Lory et Mario Acquatti qui remirent à Michel Quiniou un prix en mémoire de leur ami Jean Sage.
- La venue de Stephano Rosina au volant de la Lola T380 3 litre avec laquelle les pilotes italiens Casoni et Capoferri participèrent à plusieurs épreuves du Championnat du Monde d’endurance.
- La très belle première place de M. John of B. de retour au volant de sa Ferrari 512 BBLM en GT2.

Texte : www.classicenduranceracing.com
Crédit Photo : www.photoclassicracing.com

Découvrez un box en CER avec une Lola T70 spyder, Une Ferrari BB512 LM et une Porsche 935 à 360° - (c) Photoclassicracing
à 360° dans le box de l’Equipe Europe - (c) Photoclassicracing
 

Portfolio

 

Documents joints

 Téléchargez les résultats (PDF - 297.9 ko)