Spa Six Hours : un très grand millésime !

Pour leur 20ème édition, les Spa Six Hours chères à Alain Defalle et Vincent Collard ont été marquées du sceau de la réussite.

JPEG - 652.3 ko

Avec plus de 600 voitures, dont plusieurs exclusivités à Francorchamps, et 1000 pilotes, c’est à une gigantesque fête de la voiture ancienne que l’on a assisté, que ce soit sur la piste, dans les paddocks ou aux abords immédiats du plus beau circuit du monde. La météo étant finalement restée clémente d’un bout à l’autre du week-end, les concurrents des nombreuses séries, plus prestigieuses les unes que les autres, ont pu s’en donner à cœur joie.

Avec quelque 104 voitures au départ, la course des Spa Six Hours, qui a donné son nom à l’évènement, et qui se tient généralement le samedi entre 16h00 et 22h00, a été caractérisée par un affrontement total entre les meilleures Ford GT40.

JPEG - 73.6 ko
Voyazides

Médaillés d’argent lors des deux dernières éditions, le Grec Leo Voyazides et le Britannique Simon Hadfield ont vaincu le signe indien, en remportant une probante victoire devant le bolide similaire de Shaun Lynn et… Emanuele Pirro ! Le quintuple vainqueur des 24 Heures du Mans a donc effectué de tonitruants débuts dans cette course de légende, se promettant de revenir l’an prochain, pour gravir une petite marche supplémentaire sur le podium.

Si le jeune Néo-Zélandais Brendon Hartley, issu de la monoplace, a bien failli l’emporter en compagnie de son compatriote Roger Wills au volant d’une autre GT40, c’est finalement la Chevrolet Corvette des Hollandais Michiel Campagne et Allard Kalff qui a complété le podium, conservant 39 petites secondes de bon sur la superbe Jaguar E Type Lightweight de Clark, Clark et McCaig au moment du baisser du drapeau à damier.

JPEG - 64.2 ko
Lynn

Quant à Klaus Ludwig et Jurgen Barth, autres personnalités internationales au départ, ils se sont classés au 6ème rang absolu, eux aussi sur Ford GT40.

Du côté belge, Eric De Doncker (Ford GT40) a été omniprésent dans le top 10, échouant en 9ème positon, tandis que Christian Dumolin, Christophe Van Riet et Stephan Meyers décrochaient la victoire en catégorie Tourisme au volant de leur Ford Mustang MK1 ! Si la Porsche 911 SG Racing des Français Bussolini-Bussolini, préparée à Verviers, loupait de peu la 30ème place, Gérard de Ville de Goyet, Gérard Marcy et Patrick Van Heurck n’ont guère été récompensés d’une attaque de tous les instants, leur Porsche 911 finissant par sombrer dans le classement. A noter la 50ème place de l’exceptionnelle Ferrari 250 GT SWB de Joy, Konig et Simon, une Première aux 6 Heures de Spa.

Du très grand Jean-Michel Martin !

Réunissant quelque 25 F1 datant des années ’60, ’70 et ’80, les Grand Prix Masters ont sans doute proposé les deux plus belles courses du week-end.

JPEG - 77.3 ko
Martin

Tant samedi que dimanche, Jean-Michel Martin (Fittipaldi F8) a assuré le show en exerçant une pression de tous les diables sur le leader britannique Simon Fish (Ensign N180), finalement vainqueur des deux joutes. Mais Martin a respectivement échoué à 0’’3 et 0’’5, preuve de l’intensité des débats. Des résultats d’autant plus remarquables que le samedi, Jean-Michel était parti en toupie à la sortie de la Source, remontant ses adversaires un à un pour échouer dans les échappements de son adversaire. "Il m’a juste manqué un petit tour", commentait le pilote belge, qui a tout donné dans les derniers kilomètres, tout comme le lendemain, d’ailleurs.

Malchanceux samedi (bris mécanique sur sa Williams FW07/C), Christophe D’Ansembourg alignait le dimanche sa très belle McLaren M26, achevant la course au 6ème rang. Quant à Alain Plasch, sur la Fittipaldi Copersucar F5A, il enregistrait une bonne 7ème place le samedi. Nettement moins de chance pour Paul Grant, victime d’un crash impressionnant dans le Raidillon au volant de sa Trojan 103, le plus Belge de tous les Britanniques étant relevé avec une sévère blessure au genou.

JPEG - 74.3 ko
Minshaw

Accueillant des voitures de Grand Prix plus anciennes encore, l’Historic Grand Prix Cars Association a permis au Britannique Jason Minshaw d’imposer à deux reprises sa Brabham BT4, l’infortuné Paul Grant décrochant un podium de classe le samedi au volant de sa Cooper Bristol. Quant à Jan Biekens, il a forcé l’admiration au volant de la reconstruction de la Ferrari 156 Shark Nose d’Olivier Gendebien.

Les Brabham et Cooper se sont partagés les victoires en Formula Junior, David Methley et John Milicevic défaisant les nombreuses Lotus au départ, dont celle du Belge Luc Denève.

D’Ansembourg 2ème en Proto

JPEG - 56.6 ko
D’ansembourg

Impressionnants, les plateaux rassemblant des Protos l’ont été, avec en guise de cerise sur le gâteau la 2ème place finale de Christophe D’Ansembourg le samedi, dans le Masters Prototype Challenge, au volant d’une Porsche 962 C aux couleurs de Jaegermeister. Eric Mestdagh était hélas contraint à l’abandon avec sa pourtant efficace GRD.

Les superlatifs étaient de rigueur dans les Masters Sports Cars ce dimanche, avec la présence au départ d’une Ferrari 512 M et d’une Porsche 917, toutes deux hélas contraintes à l’abandon. C’est la McLaren M1C des Britanniques Fisken et Hardman qui s’imposait devant la Lola T70 de Coplowe et Stretton, et la McLaren M1C de Roger Wills et… Brendon Hartley, finalement sur le podium de Spa !

Plus anciennes étaient les stars du Stirling Moss Trophy, qui permettait à la Lotus XV de Walker et Wright de s’imposer devant l’exceptionnelle Maserati T61 Birdcage de Minshaw-Minshaw et la Lister Knobbly de Lynn et… Emanuele Pirro, qui s’offrait là un deuxième podium spadois !

JPEG - 57.8 ko
Fisken

L’Italien terminait juste devant la Lotus XV de Wills et Hartley. Moins de chance pour Jean-Pierre Van de Wauwer, dont la Lotus XI s’immobilisait après 5 tours, victime de sa mécanique. Victoire de la Jaguar D Type de Monteverde et Pearson dans le Woodcote Trophy. Les Chevron B8 ont fait la loi à deux reprises dans la compétition HSCC, avec des succès revenant à Allison et Watson/O’Connell.

Traditionnelle ode au spectacle, le U2TC, qui regroupe d’anciennes voitures de Tourisme de moins de 2 litres, a été marqué par la domination de l’Alfa Romeo GTA de Furiani et Hahne, qui est venue à bout de la BMW 1800 TISA de Shaw et Jackie Oliver (le créateur de la marque Arrows en F1…) et la Ford Cortina Lotus de Voyazides et Hadfield. Lynn et Pirro prenaient la 7ème place sur une autre Ford Cortina Lotus, tandis que Brendon Hartley échouait au 15ème rang, au volant d’une… Mini Cooper S !

JPEG - 82.8 ko
Furiani

Signalons pour être exhaustifs le carambolage entre une dizaine de bolides dans les Top Hat Masters, conséquence d’une méchante trace d’huile. La course était arrêtée au drapeau rouge, et la victoire attribuée à la Porsche 911 RSR de Mark Bates devant la Ford Falcon de Voyazides et la Ford Capri de McLoughlin. Hartley et Wills étaient également de la partie, se classant 7ème sur une Mercury Comet Cyclone du plus bel effet ! C’est la Ford Escort RS1600 de Laki Christoforou qui s’imposait dans le British Sports-, GT & Saloon Challenge, imitée par l’AC Cobra de Karsten Leblanc et Nigel Greensall dans les Masters Gentlemen Drivers.

Vous l’avez compris, le 20ème millésime des Spa Six Hours, c’était tout simplement… magique !
www.roadbook.be

Texte : Vincent Franssen
©photos : Jean-Marie Biadatti - www.photoclassicracing.com

-> Tous les résultats

-> Toute l’édition 2012

 

Portfolio