Rallye Monte-Carlo Historique : c’est parti !

La dix-huitième édition du Rallye Monte-Carlo Historique est lancée. Après Glasgow et Copenhague, la majorité des concurrents partira de Turin, Barcelone et Reims dans la soirée ;

JPEG - 52.7 ko

Les villes de départs - vendredi 30 janvier

A partir de 18h30, la ville de Turin lâchera ses 117 voitures en direction de Sestrières, la frontière française, les Hautes-Alpes et Embrun. Après une boucle dans le Vaucluse ( Courthezon et Vaison-la-Romaine) les équipages partis de la capitale du Piémont seront rejoints à Saint-André-les-Alpes par tous les autres concurrents.
Chef-lieu de la région du Piémont, Turin a régné successivement sur la Savoie, la Sardaigne et le royaume d’Italie entre le XIV° et le XIX° siècle. Berceau de FIAT depuis 1899, la ville piémontaise est toujours tournée vers l’automobile et ses dérivés, mais également vers les secteurs aéronautique et spatial.

Dès 19h00, 49 équipages s’élanceront depuis la ville catalane de Barcelone, si chère à Gaudi. Ils prendront la direction des Pyrénées et passeront en France vers le Vallespir et Amélie-les- Bains, avant de se mettre le cap sur les Cévennes (Saint-Hyppolite-du-Fort) et Saint-André-les- Alpes.
Deuxième ville d’Espagne et capitale de la Generalitat de Catalunya, Barcelone compte environ cinq millions d’habitants. Son port est un des principaux de la Méditerranée et la Catalogne une des destinations touristiques les plus recherchées dans le sud de l’Europe, de par son climat et son patrimoine culturel exceptionnel.

JPEG - 80.7 ko
Départ de Reims à 19h

C’est à la même heure que les derniers concurrents prendront le départ de Reims, la « cité des Rois ». Ils seront 115, derrière le funambule Jean Ragnotti, à traverser la Marne, direction Le- Puy-en-Velay en compagnie des deux autres caravanes venues de Stockolm et Copenhague. -> le départ rémois
Egalement surnommée la « ville des sacres », Reims est située dans la région Champagne- Ardenne. C’est le berceau d’une boisson mondialement connue, le champagne, qui est un des atouts historique de son économie. Située en lisière du bassin parisien, la ville n’est pas très éloignée des frontières allemande, luxembourgeoise et belge.


Le programme du vendredi 30 janvier 2015
11h00 : CH de Bad Homburg (Copenhague)
12h30 : CH de Calais (Glasgow)
18h30 : Départ de Turin
19h00 : Départ de Barcelone et Reims
20h59 : CH de Reims (Glasgow)

Après avoir parcouru entre 788 et 2263 kilomètres à travers toute l’Europe, les concurrents se retrouveront à Saint-André-les-Alpes, samedi 31 janvier, pour disputer dans la foulée et en guise de prologue, une toute première zone de régularité (ZR) « Saint-Jean-la-Rivière – Levens » via le village de Duranus. Direction ensuite vers la Principauté, pour une première nuit de repos, après une longue et fatigante concentration....


Quelques images des départs de Glasgow et Copenhague

Une fine averse neigeuse s’est invitée peu avant le départ de Glasgow...

photo2:La Porsche 924 Turbo des Australiens James Rigney et Steve Caygill descend du podium écossais.

photo3 : Vainqueur du Rallye Automobile Monte-Carlo en 1967 au volant d’une BMC Mini Cooper S, Rauno Aaltonen était présent au départ du parcours de concentration de Copenhague. A noter qu’il a également terminé troisième de l’épreuve monégasque en 1972 avec Jean Todt, l’actuel président de la FIA, comme copilote.

PNG PNG PNG

-> Toute l’édition 2015 et les éditions précédentes

Texte : Le Quotidien#2-ACM
photos : © ACM - Jo Lilini / www.photoclassicracing.com
photo1 : départ Copenhague

 

Portfolio