Maroc Historique 2014 : le rallye prend de la hauteur !

Au mois de mai prochain, du 17 au 24 très exactement, se déroulera la 5e édition du rallye du Maroc Historique ; et dans son soucis de toujours se renouveler et d’étonner, le tracé 2014 s’annonce plus montagneux.. Voici les grandes lignes du prochain parcours :

JPEG - 86.8 ko

Si l’an passé, le Rallye du Maroc Historique était placé sous l’angle des « grands espaces » en s’aventurant dans l’extrême-sud, au pied des grandes dunes de sable du Sahara vers Merzouga, l’édition 2014 s’apprête à prendre un peu plus de hauteur avec pour terrains de jeux les divers massifs marocains, parfois en empruntant des pistes évoluant à plus de 2600 m d’altitude. Il faudra peut-être y délaisser le chèche protégeant des vents de sable pour une…petite laine ! Surtout à la fin de l’hiver…

Mais ne vous y trompez pas pour autant, cette édition 2014 n’en sera pas plus facile, loin s’en faut, et, pour le spectacle, réservera des points de vue à même de satisfaire les plus exigeants. Comme l’an passé, c’est à nouveau environ 450 km d’épreuves chronométrées qui attendent les concurrents. Les différentes liaisons apparaîtront peut être plus contenues que l’an passé. Tout compris, l’édition 2014 du Rallye du Maroc Historique se déroulera sur une semaine pleine, du samedi au samedi et comptera sept journées de compétition.
L’épreuve garde donc sa réputation d’exigence en s’appuyant sur les caractéristiques qui ont bâti jadis la réputation du Rallye du Maroc. Sans doute que cette édition 2014 répondra aussi aux souhaits des concurrents qui voient en l’épreuve le « marathon » idéal. On se souvient de certaines de leurs paroles l’an passé comme Jacques Cochin par exemple qui, à la table de la remise des prix, lançait à qui voulait l’entendre : « bon, c’est quand qu’on repart ?… »

AGADIR, DE NOUVEAU …

PNG - 99.8 ko

La région d’Agadir sera une nouvelle fois le centre névralgique du début d’épreuve. C’est vrai que depuis trois ans maintenant, chacun a pris ses petites habitudes dans cette ville accueillante et dont la douceur du climat est toujours très appréciée. A Agadir se dérouleront les habituelles vérifications techniques & administratives. Et ce, le samedi 17 mai en soirée. Depuis Agadir, les équipages se rendront ensuite à quelques kilomètres au sein du complexe hôtelier de Paradis-Plage. De cet endroit, les concurrents s’élanceront le dimanche pour un prologue qui déterminera l’ordre de départ du lendemain… « Ce prologue permettra effectivement de procéder le lendemain à un départ dans l’ordre des performances réalisées et non en suivant les numéros de course attribués. Sportivement, ce sera plus équitable, nous précise Yves Loubet ».

DANS LE VIF DU SUJET !

PNG - 145.2 ko

A la fin de ce prologue, ce sera quartier libre, ou presque. Les voitures pourront rejoindre Agadir ou être convoyées tranquillement et directement vers le sud à Tiznit (env. 80 km de route nationale) d’où aura lieu le départ pour les choses sérieuses le lundi matin. La première étape se déroulera dans le sud en reliant Tiznit à Tafraoute. En cette première journée de course, il y aura 4 épreuves chronométrées au programme avec , à mi-journée, un regroupement à Guelmim. Lors de cette première journée de course, les deux premières épreuves chronométrées se dérouleront aux alentours de Sidi Ifni. L’une sera connu de ceux qui ont disputé l’épreuve l’an passé, la seconde sera toute nouvelle. Après le regroupement, on attaquera la montagne dans la région de la Vallée d’Igmir avec des épreuves totalement modifiées par rapport à l’an passé. Cet endroit, avec ses canyons profonds, est toujours aussi magique. A l’arrivée de Tafraoute, un bivouac attendra les concurrents.

BIN-EL-OUIDANE, CENTRE NÉVRALGIQUE.

L’étape de mardi reliera Tafraoute à Ouarzazate. On se sera attardé le matin, pour trois nouvelles épreuves, notamment dans ce décor insolite des « Pierres peintes » en sortie de Tafraoute. Ensuite, il y aura une longue liaison en direction du regroupement à Taliouine. La fin de la journée se déroulera une grande classique : l’épreuve de Fint (35 km !) avant Ouarzazate.

PNG - 444.7 ko

Mercredi, le rallye remontera de Ouarzazate vers les rives du lac artificiel de Bin-el- Ouidane avec un regroupement salvateur à Demnate. La région est connue des fidèles du rallye mais les épreuves seront pour la plupart toutes nouvelles. L’une des particularités de cette édition 2014 est que les rives du lac vont devenir pour 24 heures le point central du rallye puisque l’étape du lendemain s’élancera de Bin-el- Ouidane pour y revenir dans l’après midi. L’étape fera une boucle tout autour de l’impressionnant « Rocher Cathédrale » (voir photo), distant de quelques kilomètres. Tout autour de ce « monument naturel », trois nouvelles épreuves sont tracées. Attention, il s’agit de haute montagne et l’on grimpera à plus de 2600 m d’altitude pendant un long moment ! « Voilà des années que je veux mener le rallye dans ce décor vraiment hallucinant. Mais l’altitude nous impose d’être prudent néanmoins, explique Yves Loubet. On ne connait pas à l’avance la rudesse de l’hiver, ni sa longueur. Il peut y avoir encore de la neige en mai et il y a deux ans, la piste avait été emportée par les intempéries. Cela nous amène, en cas de telles difficultés, à avoir un plan de secours. Dans ce cas, l’étape du jour s’achèvera à Ifrane, avec d’autres épreuves spéciales au programme. Nous avons deux plans à notre disposition… ».

LE RETOUR DU KHATOUAT !

PNG - 151.4 ko

« L’autre particularité de cette édition 2014, c’est un retour dans le fameux massif du Khatouat pour deux épreuves chronométrées : l’une d’une dizaine de kilomètres et la grande, traditionnelle, de plus de 30 km. Voilà deux ans que nous ne sommes pas venus dans ce massif très apprécié et sélectif ». Ce vendredi, l’étape s’élancera de Binel- Ouidane (ou d’Ifrane…) pour rejoindre un autre lac important à Massira. La journée comptera encore quatre épreuves chronométrées.
Une fois arrivé au Lac Massira, le rallye touchera presqu’à sa fin mais, il ne faudra pas sous-estimer l’importance de la dernière journée de course qui permettra de rejoindre le samedi, le Lac Massira à Marrakech. La journée sera longue et difficile avec trois épreuves tracées au sud de Marrakech dans le désert des Agafayes. Nouvelles, elles aussi ! Rappelez-vous, les Agafayes ont toujours réservé des surprises incroyables. Il y a deux ans, Eric Chantriaux, hauteur d’une course très intelligente au volant de sa petite Ford Escort, se faisait souffler la victoire dans les derniers hectomètres par Bernard Munster… Et l’an passé, à une dizaine de kilomètres de l’arrivée, Philippe Gache qui menait l’épreuve de main de maitre depuis le premier jour, voyait son arbre de transmission céder !

PNG - 17.9 ko

« Voilà les grandes lignes du prochain Rallye du Maroc Historique, nous confie Yves Loubet. Il reste à peaufiner des détails et je m’apprête à retourner au Maroc. Pour être précis, la clôture des engagements se fera le 31 mars prochain pour une enveloppe de 100 engagés. Avis aux amateurs, à cet instant à la mi-décembre, on compte déjà 63 inscrits, avec quelques concurrents britanniques particulièrement affûtés… »

-> s’inscrire



Texte : JBCOM 92 /ALAIN BERNARDET
photos : Organisation
-> Toute l’édition 2014... et précédentes

 

Documents joints

 Feuille d’engagement 2014 (PDF - 416.1 ko)