Les 50 ans de la Ferrari GTO

Icône, oeuvre d’art, archétype de la GT de Sport, la Ferrari 250 GTO a fêté début juillet ses 50 ans sur les routes françaises. Tous les 5 ans, c’est LVMH via Moët et Chandon ou Dom Pérignon qui organise ce rassemblement.

Après une escapade en Californie en 2007, 22 exemplaires de cette voiture mythique ont été réunis cette année au coeur de la Champagne, lieu de départ de ce périple qui emmènera les voitures jusqu’au circuit des 24 Heures du Mans où, dans le cadre de Le Mans Classic, elles ont évolués sur le grand circuit pour le bonheur de tous les spectateurs.

JPEG - 131.1 ko

Auparavant, elles ont traversé la Champagne avec un passage sur le circuit de Gueux où certains modèles s’illustrèrent à l’occasion des 12 heures éponymes et l’Abbaye d’Hautvillers, berceau du Champagne. Puis ce fut la tournée des châteaux en passant par Vaux le Vicomte, Champigny sur Veude aux portes de la Touraine, Chambord, Villandry sans oublier le magnifique cadre du Domaine des Hauts de Loire à Onzain et une arrivée au Trianon Palace à Versaille après le passage au Mans.

JPEG - 220.6 ko

Un accident de la circulation aux alentours de Blois pour 3445 GT - son petit nom pour les intimes - viendra marquer la fin de ce rassemblement. La belle aux couleurs suédoises n’en est pas à son premier. De la tôle et une légère blessure pour la passagère de la voiture. Un accident dont l’assureur de celui qui l’a provoqué risque de se souvenir longtemps vu le tarif de la belle.

Pour mémoire, la dernière vente aux enchères qui concerne la voiture construite pour Stirling Moss - et qu’il ne conduira jamais suite à l’accident qui stoppera sa carrière - et utilisée en course par Innes Ireland a été adjugée au printemps pour la somme de 35 millions de dollars, un record qui en fait la voiture la plus chère au monde.

Retour en images sur ce rassemblement exceptionnel.

Texte : Newsclassicracing. © Photos : Fotorissima & Photoclassicracing

 

Portfolio