Le Grand Prix de l’Age d’Or sur ses rails

Du soleil, des spectateurs, des centaines d’autos exceptionnelles ou méconnues, que demander de plus ?

JPEG - 78.3 ko

Le Grand Prix de l’Age d’Or opère une mutation. Celle-ci n’a pas été voulue par les organisateurs, qui ont mis en oeuvre le dispositif permettant d’accueillir les clubs, en composant avec des conditions logistiques effectivement plus complexes à gérer, sur les abords escarpés du circuit de Prenois, que sur le plateau de Saint Eutrope !

Le Royaume des Oiseaux Rares !

Plus que jamais, c’est donc sur la piste et dans les paddocks que l’Age d’Or fait SA différence.

PNG - 169.2 ko

En effet, si des manifestations de prestige comme "Le Mans Classic", ou les Grands Prix Historiques de Monaco et Pau, véhiculent -le mot est juste !- une forte charge émotionnelle, le GPAO a trouvé sa voie propre. A Dijon, les "VIP" sont invisibles. Les structures d’accueil souvent réduites à un simple auvent, et il faut se faufiler au milieu d’un dédale de camions pour dénicher cette foultitude "d’oiseaux rares", qui fait tout l’intérêt du rendez-vous dijonnais. Nos amis anglais, suisses ou allemands disposent, en la matière, d’un cheptel étonnement varié et, manifestement, inépuisable !

Sous une modeste tente, voisinent une Ferrari 246 S, deux Aston Martin DBS et DBR1, et l’une des rarissimes monoplace Aston Martin DBR4, créée pour la F1. Un peu plus loin, on travaille sur l’une des deux "Kurtis Kraft" 500 S, une "sport" très légère et dotée d’un énorme V8, qui donna sans doute des idées à un certain Carroll Shelby.
Serrées comme des sardines sous un auvent, voilà une Gordini T16, une Maserati 250 F, quelques Cooper- Bristol au nez camus, alors que, non loin, une Talbot-Lago 4,5 litres de grand Prix tient compagnie à une Maserati 250 S et à une étrange RGS à moteur Jaguar. Etc … En prime, tout ça tourne "plein gaz" , sur un circuit réputé pour sa difficulté, à des allures dont bien des tenants de la compétition d’aujourd’hui pourraient s’inspirer. L’Age d’Or, quoi !

PNG - 99 ko

La Jaguar Type E à l’honneur

Et pour cause ! On célèbre cette année le 50ème anniversaire de l’une des plus mythiques parmi les voitures arborant l’emblème du félin, la Type E. Ou E Type, si vous voulez !

Et du coté des Clubs ?

PNG - 152.9 ko

Golf GTi, ou encore le Simca Racing Team de Dijon, ont joué le jeu de la mise en scène et de la bonne humeur. Sans parler du Club Bugatti de France, qui demeure fidèle à ce rendez- vous de passionnés. Si l’Age d’Or est devenu une vraie manifestation internationale, c’est que le concept est viable. Le public, lui, ne s’y trompe pas davantage que les vrais amateurs, descendus ou montés d’un peu partout, pour le plaisir de rouler, et simplement celui d’échanger des souvenirs du "bon vieux temps", mais en les conjuguant au présent !

Encore merci à vous tous et à l’année prochaine !

Patrick et Louis Quiniou ainsi que toute l’equipe GPAO-PMO.

René Bougros - Email

Contact :
PMOrganisation
Contacter par Email
+33 (0)170000404 / +33 (0)607982186 -
www.pmorganisation.fr