Dijon Motorscup#2 : ’English Touch’

En présence d’une forte délégation britannique et de pilotes venus de l’Europe entière, la Motorscup a vécu une seconde journée très animée et… copieusement arrosée. En point d’orgue, les 200 km de Dijon en ont partagé la vedette avec les F2, Sports 2000 et GT Classic.

dimanche 5 octobre

JPEG - 217.3 ko

Historic F2 International Series : Johansson échappe au déluge

Les conditions météo détestables de ce dimanche ont privé la seconde course de Formule 2 de quelques uns de ses animateurs de la veille. En comité restreint, et sous une pluie tenace, Robert Simac (March 712M) a d’abord saisi sa chance en tête de la course avant d’être retardé par un tête-à-queue. Superbement remonté par la suite, le Français n’a toutefois pas réussi à priver le Suédois Torgny Johansson de la victoire à bord de sa March 782. Une F2 que pilotait le Brésilien Alex Ribeiro en 1978. L’Australie Martin Bullock (Chevron B17) complète le tiercé gagnant du jour pour avoir pris le meilleur sur la March de l’Américain James King et la Brabham du Suisse Luciano Arnold.
Classement course 2 : 1.Johansson (March 782), 2.Simac (March 712M), 3.Bullock (Chevron B17), 4.King (March 712), 5.Arnold (Brabham BT36), etc.

200 km de Dijon : en deux temps

PNG - 191.9 ko

Prévue en deux courses de 40 mn, l’épreuve des « 200 km » a débuté ce matin par une belle empoignade entre de précieux protos 2 litres des « seventies », évoluant habituellement dans le Martini Trophy, et de plus récents protos Sports 2000. D’abord dominé par la Lola T290 « ex écurie Filipinetti » de Mark Richardson-Julian Maynard et la Chevron B21 de Hugh Price, le match matinal a ensuite tourné à l’avantage de la MCR Duratec du duo Patrick Sherrington-Clive Hayes. L’après-midi, la bataille a repris en l’absence malheureuse de certains concurrents, échaudés par les violentes averses de fin de matinée. Cette fois, Bryan Mullarkey (Carbir) a laissé planer le suspens jusqu’à la mi-course, avant que la paire Sherrington-Hayes ne reprenne la situation en mains pour aller signer le doublé et, ainsi, rafler la victoire au classement cumulé des deux courses.
Course 1 : 1.Sherrington-Hayes (MCR S2000), 2.Price (Chevron B21), 3.Mullarkey-Alaric (Carbir S2000), 4.Pollard (Crossle 9S), 5.Hudd (March), etc. Course 2 et cumul final : 1.Sherrington-Hayes (MCR S2000), 2.Mullarkey-Alaric (Carbir S2000), 3.Stevenson-Stevenson (Lola T492), 4.Maurand-Ehanno (Porsche 914), 5.Beltramelli (Chevrolet Corvette), etc.

Sports 2000 SRCC : David Houghton se joue des conditions

PNG - 242.8 ko

Après avoir du effectuer les trois premiers tours sous Safety Car, pour cause de piste détrempée, les pilotes des protos Sports 2000 ont fait face à des conditions de course très délicates. Un paramètre qui n’a guère semblé poser de problèmes à l’Anglais David Houghton, absolument impérial au volant de sa Van Diemen. Bryan Mullarkey parti à la faute dès le départ sur l’auto victorieuse la veille, Cliub Hayes (MCR) et Nick Bates (Lola) ont pris le relais pour venir compléter le podium du jour à bord d’autres protos « modernes » à moteur Duratec. Excellent pour sa première apparition dans cette catégorie, le Suisse Jean Dionisotti place la première « historique » à moteur Pinto à la 4ème place en dépit d’un handicap de puissance certain.
Classement course 2 : 1.Houghton (Van Diemen), 2.Hayes (MCR), 3.Bates (Lola), 4.Dionisotti (Tiga SC82), 5.Owen (MCR), etc.

Trophée GT Classic : Morel avant l’orage

PNG - 137.4 ko

Premier du nom, le trophée GT Classic a mis un terme à sa saison inaugurale ce dimanche. Privé de l’opposition de la Viper GTS-R de Pierre-Louis Carpene, qui lui avait offert une belle résistance la veille, Franck Morel (Porsche 993 GT2) s’est immédiatement porté en tête de cette seconde course, mais sans réussir par la suite à distancer Benoît Romac et sa Porsche 993 RSR. Alors que leur lutte s’annonçait indécise, la course a été interrompue à 6 mn de son terme du fait d’une violente averse, digne des conditions météo régnant au même moment du côté du GP du Japon F1 ! Comme la veille, Joël Postel complète le podium à bord de sa Viper GTS-R « ex usine », suivi de Patrick Bourguinon (BMW Z3) et de Laurent Vallery Masson (TVR Tuscan). Du même coup, le même Franck Morel remporte définitivement le trophée devant Patrick Delannoy et le Suisse Pierre-André Meroz, grand perdant du week-end après avoir trahi par sa mécanique dès le départ de la première course.
Classement course 2 : 1.Morel (Porsche 993 GT2), 2.Romac (Porsche 993 RSR), 3.Postel (Viper GTS-R), 4.Bourguignon (BMW Z3), 5.Laurent Vallery Masson (TVR Tuscan), etc.

Historic Screamers F3 : on en reste là

La rencontre internationale de Formule 3 1000 cm3 mise sur pied ce week-end se sera finalement achevée avant l’heure. En raison des conditions climatiques régnant aujourd’hui sur le circuit de Dijon, les pilotes ont souhaité que la seconde course soit annulée par soucis de sécurité. Le Français Thierry Gallo, couronné samedi, demeurera ainsi le seul lauréat de la Motorscup pour ce plateau.

PNG - 23.2 ko

-> Les résultats

Infos : www.hvmracing.fr

-> Tout 2014....et 2013

Texte : Jacques Furet
photos : GB Photosports