Corse Historique 2014 : un VHRS très ouvert !

La course en VHC est d’une grande limpidité : de la vitesse pure et dure, contre le chronomètre. Le plus rapide gagne !
En VHRS, la compétition est d’une plus grande subtilité par contre, et non moins disputée. Bien au contraire, là c’est la régularité qui prime par rapport à une moyenne imposée qui, pour corser les choses, évolue sans cesse en fonction du relief...

JPEG - 48.2 ko

Cette fois, la liste des équipages au départ de l’épreuve corse est définitivement close. Ils sont quelques 253 engagés qui se répartissent ainsi : 5 voitures ouvreuses, 139 compétiteurs en VHC et…109 en VHRS. Cette année, le Tour de Corse Historique bat une nouvelle fois tous les records ! On a déjà évoquer à maintes reprises la catégorie VHC et ses vedettes, anciens vainqueurs du Tour : Jean-Claude Andruet sur une 911, et Gilles Panizzi sera là avec une originale Triumph TR8 Groupe 4. Padrona, vainqueur l’an passé, est là avec une Fiat 131 Abarth.

LA TÉLÉ DANS LA COURSE !

Avant de voir plus en détail les animateurs de catégorie VHRS, notons que parmi les « ouvreurs », on comptera Grégory Gallifi, le journaliste de D8, qui assurera le reportage de…l’intérieur avec sa Peugeot 205 GTi.

Le plateau en VHRS est, cette année encore, très attrayant. Une fois encore, ce plateau est constitué de trois catégories, chacune possédant l’obligation d’un niveau de performance bien précis : moyenne « Haute », moyenne « Intermédiaire » et moyenne « Basse ». Et ce n’est pas dans cette dernière catégorie que l’on trouve les voitures les moins intéressantes. Loin de là même. Il y a au départ deux Traction Citroën (Loverini et Lefievre), une DS (Legrand) pour rester dans la marque, l’une des deux authentiques Dauphine 1093 (Arnaud) au départ, un célèbre modèle sportif Renault qui remporta l’épreuve en 1962 avec un certain Pierrot Orsini à son volant.

PNG - 156.8 ko

On compte quelques favoris à la victoire finale dans cette catégorie « Basse ». Nicoulès sur sa Ford Cortina Lotus a toujours animé le VHRS ces dernières années, passant même très prêt de la victoire. Idem pour les italiens Rossi et Olivieri respectivement sur une originale Lancia Flavia et une Ford Anglia à la préparation irréprochable. On relève aussi des Autobianchi A112 Abarth en nombre et le premier groupe de nos amis norvégiens venus avec toujours autant d’enthousiasme de leur lointain pays. Attention à eux, ils sont redoutables et leurs voitures toujours très affutées : Volvo PV 544, Austin Healey 3000…

UNE GRANDE VARIÉTÉ DE VOITURES…

Il faut se souvenir que les équipages du VHRS sont sous un étroit contrôle. Chaque voiture est équipée d’un appareil « Tripy » qui les localise à chaque instant, renseigne en temps réel sur la moyenne et la distance parcourue. Nous évoquions il y a un instant les concurrents norvégiens. Au total, ils sont une douzaine au départ de l’épreuve avec des voitures très diverses et admirablement présentées. Des Porsche 911, quelques Volvo PV 544, 122 S ou 242…

JPEG - 39.6 ko

Faut-il rappeler que la marque suédoise a connu une belle carrière en rallye, faisant débuter par exemple un tout jeune pilote finlandais : Markku Alén :second aux 1000 Lacs 73 avec une Volvo…

LA COURSE SERA PLUS DISPUTÉE !

Cette année plus encore, il faut s’attendre à Tour de Corse Historique très disputé en VHRS. La catégorie « Moyenne Basse » comptabilise quelques clients très sérieux dont, déjà, Christophe et Anne Baillet, vainqueurs l’an passé avec leur Porsche 911. On trouve aussi Patrick Zaniroli (vainqueur du Dakar) également sur une 911. Puis viennent Jean-Lou et Nelly Herbert sur une originale Porsche 928S qui faillirent créer la sensation l’an passé. Le monégasque Jean-Claude Marsan est aussi un « client » à la victoire. Souhaitons lui simplement un peu plus de réussite. Voilà plusieurs éditions qu’il se retrouve à jouer les tous premiers rôles et où la mécanique en décide autrement en vue de l’arrivée.

PNG - 121 ko

Il faudra aussi surveiller Torejon père et fille sur leur Porsche 914/6 ou encore Figuière ou Sidrac (un ancien vainqueur) sur des Lancia Stratos, Aghina et sa Ferrari 308 GTB Groupe 4, les frères Miteus (Maxi 5 pour l’un, BMW M3 pour l’autre). Dans la liste, il est difficile de désigner un favori plus qu’un autre…
La course s’annonce donc très ouverte en VHRS et cette année, l’accent sera mis plus que jamais sur les performances réalisées. Jusqu’à présent, les compétiteurs du VHRS restaient dans l’ordre de leur numéro tout le rallye durant, respectant même la catégories (moyennes à réaliser) optées au départ. Cette édition 2014 devrait se montrer un peu plus « pimentée » avec un premier reclassement au soir de la première étape disputée entre Porto-Vecchio et…Porto- Vecchio. Ce classement se fera dans l’ordre du classement de fin d’étape, donc en fonction des performances réalisées. Le lendemain, les leaders du VHRS se retrouveront ensemble aux avant-postes. Voilà qui devrait animer plus encore la course…

Cliquez !

Texte : JBCOM 92 /ALAIN BERNARDET
photos : Organisation

-> La liste des engagés 2014
-> Téléchargez le parcours 2014

- Corse Historique -> Toute l’édition 2014... et précédentes

 

Documents joints

 Liste des engagés 2014 (PDF - 53.3 ko)