Corse Historique 2014 : Un grand bravo à tous !

La compétition aux avants-postes fut de toute beauté, de l’avis de tous. Elle a tenu en haleine le public, tous les amateurs venus nombreux sur le bord des routes. Et que ce soit en VHC ou en VHRS, la lutte resta intense à tous les niveaux du classement, rendant bien plus beaux les succès des uns et des autres dans chacune des catégories.

JPEG - 48.2 ko

Avant même de rentrer dans le détail des classements, il convient de souligner dans un premier temps le grand succès populaire de ce 14° Oscaro-Tour de Corse Historique. De l’avis de tous, jamais l’épreuve n’avait motivé autant le public, venu en masse assister au départ, applaudir d’enthousiasme des passages spectaculaires, fêter avec enthousiasme les rescapés sur le podium d’arrivée. L’épreuve a réussi ce pari de restaurer cette proximité chaleureuse, entre les « acteurs » et le public, devenue depuis trop longtemps, étrangère des grandes courses modernes…

DANS LES PÉRIODES…

Comme vous le savez, nous nous efforçons de valoriser la compétition à tous les niveaux. On ne peut décemment pas comparer les performances de Vaison avec sa redoutable Lancia 037 Groupe B de 1985 à celles, par exemple, d’une bien plus modeste Autobianchi A112 Abarth de 70ch… Chacun à sa place et nos classements par période sont justement là pour çà.

PNG - 210.7 ko

Donc passons vite sur le vainqueur de la périodeJ1 (82/85) : Christophe Vaison et cette fameuse Lancia 037 Groupe B. C’est le brillant vainqueur de l’épreuve. Si on remonte par les âges dans le classement, on trouve pour vainqueur en période I (77/81) le corse Guy Fiori associé à Jean- Jacques Ferrero sur leur Ford Escort RS. Finissant également troisième au général, il n’aura pas manqué son retour à la compétition. Passons à la période H2 (76) pour retrouver Charles Zuccarelli et Doumé Savignoni, très brillants tout le rallye avec une Porsche 911 Groupe 4. En période H1 (72/75), ce sont les luxembourgeois Kelders/Kerkhove (Porsche 911), rapides et réguliers, qui s’imposent. On s’enfonce ensuite dans les âges avec la période G2 (70/71) avec la Porsche 914/6 de Barthe. En G1 (66/69), c’est le couple Guyot sur leur Alfa-Romeo Giulia « Polizia » qui décroche la victoire et en période F (62/65) on trouve la splendide Jaguar Mk2 de Jean Verrier et Donald Jenny. Enfin, on achève ce bouquet final avec la petite Lotus Elite de François Favre et Vincent Luciano qui s’imposent en période E (47/61). En Classic, c’est Alain Lopes navigué par son fils Pascal qui gagne.

PNG - 403.5 ko

UNE COURSE TRÈS SPORTIVE EN VHRS !

En VHRS, il faut saluer le second succès consécutif du couple Baillet avec leur Porsche 911 à la préparation très soignée. L’une des clés de leur succès : une étude minutieuse du parcours. On retrouve l’équipage, dès le premier jour de la compétition, aux avant-postes. D’une façon générale, les acteurs principaux du premier jour sont restés les grands animateurs de la course en VHRS. Seuls les leaders de la première étape, les italiens Olivieri et Rainoso sur leur bien sympathique Ford Anglia 105, n’ont pas été récompensés et ont dû jeter l’éponge dès la seconde étape. Voilà plusieurs éditions de l’épreuve que cet italien joue les premiers rôles en VHRS. C’est aussi le cas de son compatriote Rossi avec une très belle Lancia Flavia et que l’on retrouve à la troisième place finale.

PNG - 273.5 ko

Il y a plusieurs coups de chapeau à adresser dans cette compétition VHRS. Tout d’abord à Eric Torrejon, associé à sa jeune fille Joa, et qui a su maintenir sans cesse la pression sur les leaders. A l’équipage norvégien Johansessen et Sorsto, échouant au pied du podium mais qui sera resté menaçant toute la course. Au couple Herbeth dont l’encombrante mais très « coupleuse » Porsche 928S s’accommode en fin de compte très bien des routes corses. Pour son retour derrière le volant, Patrick Zaniroli ne s’est pas contenté de faire simplement de la figuration. Le second jour, il pointait sixième avant de reculer à la huitième place au final. Le fait de repositionner chaque soir les équipages en fonction de leur classement a largement contribué à pimenter comme il se doit cette compétition vraiment sportive tant les moyennes imposées sont difficiles à maintenir. Que le sport règne…

-> Tout le classement VHC
-> Tout le classement VHRS


A l’année prochaine !

PNG - 332.4 ko

Le rideau est retombé sur le 14e Oscaro-Tour de Corse Historique. C’est le moment du bilan, de la réflexion aussi, afin de, sans cesse, faire progresser cette épreuve, "votre" épreuve. Et nous ne manquons pas d’idées et d’envies afin de décupler le plaisir de nos concurrents...

Le moment est surtout venu de lancer une vaste campagne de remerciements !

-> Lire la suite


Texte : JBCOM 92 /ALAIN BERNARDET
photos : Organisation

- Corse Historique -> Toute l’édition 2014... et précédentes