Corse Historique #1 : on vous l’avait dit !

Mardi 7 octobre ;

Vu la qualité du plateau, vu le niveau de préparation des voitures de pointe, on se doutait bien qu’il n’y aurait guère de round d’observation, même lors de cette première étape disputée sur les hauteurs de Porto-vecchio. Il aurait suffit d’à peine 35 kms chronométrés pour que les écarts soient déjà significatifs...

JPEG - 48.2 ko

On vous avait promis un centre-ville particulièrement animé pour le départ de ce quatorzième Oscaro - Tour de Corse Historique et c’est bien ce qui s’est passé. Voir arriver la Fiat 131 Abarth de François Padrona , les grosses Porsche 911 groupe 4, la fabuleuse Lancia 037 au travers de la célèbre porte génoise restera un grand temps fort de l’épreuve. Je pense que les murs des vielles bâtisses de la ville vibrent encore des éclats de voix de certains moteurs…

DERRIÈRE, ÇÀ POUSSE FORT…

La ville toute entière avait hissé les couleurs de l’épreuve et de ses partenaires. En vainqueur de l’édition précédente, Padrona est le premier à se hisser sur le podium départ où l’attendait Georges Mela, le Maire de la ville, drapeau corse à la main afin de donner le départ de l’épreuve.

JPEG - 32.1 ko
Par la porte de Porto Vecchio

Première surprise, le second à se présenter est Jean- Claude Andruet qui reçoit une ovation très chaleureuse de la part du public. Mais avant le pilote parisien, nous aurions dû accueillir Jean-Charles Rédélé. Le matin même, il évoquait avec les commissaires techniques les soudains problèmes rencontrés par son A310 toute neuve. Des problèmes de frein et de courroie. Pas grave en soit mais nécessitant du temps pour être solutionnés. Or, le temps fait défaut et Jean-Charles dut se résoudre à abandonner avant même d’avoir parcouru un seul mètre en course. Un à un, les équipages se soumettent à cette procédure de départ bien sympathique avant de prendre de la hauteur sur la route menant vers l’Ospédale et le premier chrono de Bocca di Pelza. Pour Christophe Vaison, c’est le début des soucis sur sa Lancia 037. Des ennuis récurrents de… courroie de pompe à eau. Le même mal qui avait obligé Christophe à jeter l’éponge lors du dernier Rallye du Maroc.

JPEG - 56.8 ko
Abandon pour François PADRONA / Stephane PREVOST

L’équipage sera pénalisé d’une minute pleine. Pour François Padrona, c’est beaucoup plus grave en abandonnant dès le premier CH. On ne connaitra pas le potentiel de cette 131 Abarth.
Dans le premier chrono du jour, c’est Alain Oreille qui aurait signé (une erreur de chrono doit être levée ) le meilleurs temps devant Vaison, Jean-François Berenguer et son Escort RS, la R5 Turbo de De Gentili et une autre Escort RS, mais une Mk1, piloté par Fiori. Et où se trouvent les Porsche 911 ? Kelders est 5°, Zuccarelli 7°, Lajournade 11°, etc…. Andruet, lui ne pointe qu’à la 14° place. L’addition est déjà très lourde.
Dans la famille Manzagol, Jean-Pierre signe le 9° temps dans le premier chrono mais pour Jean-Marc c’est un cardan cassé qui l’empêche de poursuivre…On verra demain matin si Jean-Marc s’élancera en « Superrallye ». Autre victime : Eric Clément avec une boîte de vitesses récalcitrante sur sa Mazda RX7 Groupe B.

PNG - 357.4 ko
Alain-Sylvie Oreille

Dans le second et ultime chrono du jour, Vaison signe le meilleur temps devant Alain Oreille, Zuccarelli et De Gentili. Berenguer a dû lâcher un peu, rencontrant des problèmes avec son embrayage mais cela devrait vite rentrer dans l’ordre. Si l’on tient compte des pénalités, c’est Alain Oreille qui semble se positionner en leader. Voilà qui contraste sérieusement avec l’édition de l’an passé où Alain n’avait même pas pu prendre le départ avec un moteur cassé lors d’un dernier galop d’essai. Il convient de souligner quelques belles performances. Celle de De Gentili sur sa R5 Turbo, Zuccarelli avec sa Porsche, Fiori sur une Escort RS Mk1, Barrile avec sa Talbot, Kelders et Lajournade sur Porsche également.

Bon, il est évidemment beaucoup trop tôt pour tirer une quelconque conclusion de cette première courte journée de compétition. Mais une chose est certaine, les journées à venir vont être passionnante à vivre…

JPEG - 70.1 ko

En bref

UN PUBLIC NOMBREUX !

Au coeur de Porto-Vecchio, après un briefing en plein-air, le podium de départ a pris cette année une dimension particulière. Il y régnait une belle ambiance avec des départs donnés par Georges Mela, le Maire de la ville, visiblement enthousiaste devant le spectacle. Ces dames engagées dans la course ont aussi reçu un petit souvenir de notre partenaire Carioca. Il convient de souligner un public venu en masse sur le bord des routes. D’année en année, on peut mesurer la notoriété grandissante de cette épreuve qui nous tient tant à coeur. Un grand merci à tous…

LE RALLYE-RAID PRÉSENT !

Parmi les concurrents au départ de ce 14° Oscaro-Tour de Corse Historique, on retrouve Patrick Zaniroli, un ancien vainqueur du Dakar, organisateur de cette même épreuve par la suite et de bien d’autres encore.

JPEG - 67.6 ko

Il est engagé en VHRS avec une Porsche 911 (N°235). Autre observateur réputé, tant lors des contrôles techniques hier que sur le bord des routes aujourd’hui : Stephane Peterhansel qui aurait dû se trouver au Maroc pour des essais , en vue du prochain Dakar, avec la nouvelles Peugeot. Mais le sport automobile étant jalonné d’imprévu, les essais initiaux ont dû être ajournés…


Cliquez !

-> les résultats en direct

Cliquez !

Texte : JBCOM 92 /ALAIN BERNARDET
photos : Organisation

-> La liste des engagés 2014
-> Téléchargez le parcours 2014

- Corse Historique -> Toute l’édition 2014... et précédentes

photo1 : Christophe VAISON / Pascal DUFFOUR

 

Portfolio