Bentley fête son centenaire à Chantilly

A l’occasion de la cinquième édition de Chantilly Arts & Elegance Richard Mille qui se déroulera le 30 juin 2019, Peter Auto réunira de nouveau les plus belles voitures du monde et mettra à l’honneur le Centenaire de Bentley lors de son très célèbre et très sélectif concours d’État.

PNG - 30.3 ko

Précédemment le concours d’Etat de Chantilly Arts & Elegance Richard Mille a réuni les plus grands collectionneurs du monde entier. Une centaine de voitures d’exception, incarnations des plus belles créations de l’histoire de l’automobile sont venues à chaque fois de toute l’Europe mais aussi des Etats-Unis, d’Amérique du Sud et d’Asie. Exposées sur les pelouses Le Nôtre du Domaine de Chantilly pour constituer un musée éphémère remarquable et unique en son genre, elles déploient leurs charmes à une seule fin : être récompensées par le Best of Show.

En 1919, Walter Owen Bentley fondait son entreprise avec l’objectif de « fabriquer une voiture rapide, une bonne voiture, la meilleure de sa catégorie ». À l’occasion du centenaire de la marque, Chantilly Arts & Elegance Richard Mille lui consacre trois classes du Concours d’Etat pour constituer l’une des plus belles expositions consacrées à la mythique marque britannique. ( Les voitures de route (Avant-Guerre) / Les voitures de course (Avant-Guerre) / Les voitures d’Après-Guerre)

Douze autres classes inédites (voir la liste ci-dessous) seront autant de temps forts qui marqueront le concours d’État 2019. Dans chacune des classes de 4 à 8 voitures, rareté, histoire, état de conservation et d’entretien sont les critères fondamentaux, objets d’un examen attentif du jury, également trié sur le volet, pour être déclarées « vainqueur de classe », passage obligé pour ensuite accéder à l’épreuve finale qui sacrera la Reine du Jour.

-> Douze classes inédites


Bentley - son histoire

JPEG - 133.8 ko
Walter Owen Bentley

À la fin de la Première Guerre mondiale, le fabricant de moteurs d’avion Walter Owen Bentley se tourne vers l’automobile et lance la première 3 litres, une voiture sportive pour séduire les « gentlemen drivers ». Un succès ! Pourtant, la crise économique de 1929 n’épargne pas le constructeur et il faut attendre le lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour qu’il retrouve son faste d’antan. La Bentley Continental, voiture la plus chère de la production mondiale à l’époque, innove par son design et se décline en berlines, cabriolets et en coupés grand luxe. Aujourd’hui encore, les modèles Mulsanne et Continental perpétuent la tradition et le style de la marque anglaise. Les modèles séduisent un public plus jeune, alliant fièrement confort et personnalisation.

Six victoires aux 24 Heures du Mans

Passionné de sport automobile, Walter Owen Bentley réalise par ailleurs très tôt l’avantage qu’il peut tirer de la compétition pour promouvoir ses voitures. Avant-guerre, la marque triomphe cinq fois aux 24 Heures du Mans (1924, 1927, 1928, 1929, 1930), la lourde Speed Six dépassant les 160 km/h dans la ligne droite des Hunaudières ! Après une très longue absence, Bentley revient dans la Sarthe au début du 21ème siècle avec une victoire à la clé en 2003.


JPEG - 262.6 ko

Organisation : Peter Auto

-> Billeterie

-> Les éditions précédentes


 

Documents joints

 Douze classes inédites (PDF - 34 ko)