Zoom sur : la Cooper Monaco T61

Avant 1958, les acteurs du sport automobile s’avéraient encore très sceptiques sur les bienfaits de l’implantation du moteur à l’arrière.

PNG - 280.7 ko

Ce concept était perçu comme une solution économique guidée par un souci de simplicité mécanique qui convenait surtout aux petites formules de promotion. Lors de la saison 1958 l’écurie Cooper Car Company s’alignait en F1 avec des monoplaces à moteur arrière.

Très rapidement les petites monoplaces anglaises allaient s’imposer en course et bousculer la hiérarchie jusqu’ici dominée par des Maserati ou autres Ferrari à moteur avant. En l’espace de deux ans, Cooper avait révolutionné la F1 et ouvert la voie à une nouvelle approche de la conception des voitures de course. Cooper Car Company lançait en 1959 la Barquette Monaco T49M, dont le nom faisait référence à la victoire de Maurice Trintignant en terres monégasques un an auparavant. Cette barquette fut développée pour courir aux Etats-Unis. Rapidement, la Monaco évoluera vers une version T57 qui lui apportera ses premiers bons résultats. C’est en 1964 qu’arrive la T61M.  Six châssis furent produits et alignés sur des courses qui allait jeter les bases de la Série Can-Am. La Monaco T61M fut conçue pour répondre aux nouvelles exigences de la FIA en matière d’espace pour inclure deux sièges, deux portes et un pare-brise. La carrosserie en aluminium repose sur une armature tubulaire. Les deux premiers exemplaires étaient équipés d’un moteur Ford 289ci. (4727cm3) et furent confiés aux soins de Carroll Shelby. Par la suite, les autres châssis allaient recevoir un bloc V8 Chevrolet de 327ci (5363 cm). Il existe également un unique châssis équipé d’un V8 Maserati de 5 litres que l’on peut encore voir rouler lors des grands meetings comme Goodwood.

La Cooper Monaco T61 connaîtra une carrière sportive modeste et les bons résultats seront très rares entre 1964 et 1966. Seules deux quatrièmes places en 1964 à Watkins Glen avec Ludwig Heimrath et à Meadowdale avec George Wintersteen.

Nous sommes ici en présence d’un modèle 63 N°CM/4/63 engagé lors des Masters Historic Sports Cars au Circuit Paul Ricard par le duo Chris Jolly et Steve Farthing avec une version 5,6 litres du bloc Chevrolet. La Cooper T61 à la sonorité envoûtante reste une très belle voiture qui anime toujours les courses historiques.

Article et photos : Jean-François DUBY
-> Auto Full news