XVIIe ROUTES DES VOSGES, Vive l’Europe !

Réunir aujourd’hui plus de cinquante autos datant d’avant 1975 n’est pas fréquent en régularité/navigation, ce fut pourtant le cas à l’occasion des XVIIèmes ROUTES DES VOSGES disputées les 24-25 26 octobre.

PNG - 779.7 ko

Peut être est ce le fait d’avoir, par un coefficient d’âge majoré, avantagé les autos les plus anciennes. Ainsi, on trouvait au départ, en catégorie EXPERT, une ASTON MARTIN type Le Mans 1933 et en catégorie CLASSIQUE, une SIMCA Coupé de Ville de 1958.

Appréciés depuis toujours par nos voisins, le rallye était ainsi majoritairement d’origine étrangère, grâce notamment à une délégation helvétique supérieure même en nombre à celle des habitués venant d’Outre Quiévrain.

Histoire de se mettre en « jantes », le rallye débutait par le traditionnel prologue d’une soixantaine de kilomètres le Vendredi après midi entre le port d’Epinal et Plombières les Bains, dont la première place, toutes catégories confondues, était remporté par les organisateurs des Routes du Jura, l’équipage SUSSOT DARLEY et leur MG B GT.

L’itinéraire du samedi traversait les Vosges méridionales et visitait en détail, le plateau des 1000 Etangs, région méconnue des Vosges Saônoises, terre de rallye où brillât notamment Jacques HENRY, ‘Alpiniste’ renommé.

JPEG - 232.2 ko

Au terme de cette étape, la catégorie CLASSIQUE est dominée par la MERCEDES BENZ 220 SE de 1963, de l’équipage allemand, Ralph STAMM et Andréa GRIESINGER, une auto semblable à celle de BOHRINGER, rallyman des années 60. THIRION père et fils sur leur ALFA mènent le bal des EXPERTS, devant SERVAIS-VINETTE en BMW 2002 tii, et FLUCK Père et Fils en ALPINE. Mais, pendant la petite étape de nuit réservée aux seuls Experts, la TRIUMPH 200 de HANSEN-HILGER , entrainera une remontée brillante qui la place au pied du podium. Aussi, si le lendemain, au départ de la dernière étape du dimanche matin, le podium EXPERT est resté identique à celui d’avant l’épreuve de nuit, un CP sera fatal à l’équipage de la n°16, SERVAIS-VINETTE, permettant ainsi à HANSEN-HILGER de monter sur la 3ème place et à l’équipage FLUCK de finir second. A noter qu’au soir du prologue, ce n’était pas ‘gagné’ pour l’équipage HANSEN-HILGER. En effet, engagé initialement sur une MG B GT ayant rendu l’âme à la fin du prologue, ils repartirent au Luxembourg pour ‘l’échanger’ contre une TRIUMPH 2000 ma foi, plus fiable.

JPEG - 227.1 ko

En catégorie CLASSIQUE, sans doute trop facile et s’apparentant à une dynamique promenade à travers le massif vosgien, le classement restera inchangé, les époux BROUWERS terminant 2ème devant un jeune équipage sur une MG A de 1962, PRUVOT-MAUSSANG dont c’était seulement le 2ème rallye.

Les ROUTES DES VOSGES n’ont pas épargné toutes les mécaniques donnant ainsi l’occasion à la Mini Van très jaune « AA SERVICE britannique » de se faire admirer. On regrettera ainsi l’abandon rapide pour bris de carter le samedi matin d’une superbe AURELIA B 20 de 1956 qui, à juste titre, sera la dauphine du Coupé de Ville SIMCA, élue l’auto la plus désirable par l’ensemble des participants au cours du repas du samedi soir.

PNG - 26.9 ko

-> Les classements 2014

Texte et photos :
Association Les Vieux Compteurs


-> Revivre l’édition précédente

 

Portfolio

 

Documents joints

 Les classements (PDF - 216 ko)