Victoire belge au Tour de l’Aisne : bis repetita

C’est le vendredi 25 novembre dernier en soirée, que les équipages, dont une poignée de belges, ont rejoint le Novotel de Reims–Tinqueux pour les contrôles administratif et technique du 15ième Classic Tour de l’Aisne. Une potée champenoise ouvrait le bal des saveurs du week-end de ce rallye de régularité de qualité, empreint de convivialité et de camaraderie.

JPEG - 158.2 ko

Sillonnant les routes de Champagne et de l’Aisne, cette épreuve a conduit les 72 partants de Reims à St Quentin, en passant par Laon le samedi soir, avec au menu des festivités quelques 450 kms et 11 ZR (dont 5 en « autostart ») réparties sur deux étapes.

Le samedi comprenait 3 sections dont une de nuit. C’est dans les vignes que les deux premières ZR étaient tracées. Et déjà les pénalités allaient pleuvoir : une fausse pince tendait les bras aux concurrents. C’est dans le village de Sergy que le rallye aurait pu se jouer : dans la carte traversant ce village, le placement d’un CP allait en dérouter plus d’un. En effet, 50% des équipages ont pris cette pince tandis que les autres étaient convaincus qu’il ne fallait pas tomber dans ce piège, au vu du tracé sur la carte Michelin®. Ce problème d’interprétation allait être le sujet de discussions pour le reste de la journée. Après cette matinée riche en rebondissements, toutes ces oldtimers étaient accueillies dans l’enceinte des magnifiques ruines du Château de Nesles pour la pause de midi.

JPEG - 131.3 ko

Les deuxième et troisième sections de la journée ramenaient les concurrents vers Laon par le Chemin des Dames sans oublier la traditionnelle étape de nuit, rappelant l’ambiance des rallyes d’antan, après avoir déambulé sur ces routes glissantes passant du pays du champagne à celui de la betterave Tout le monde s’est retrouvé en soirée sur le site du Golf de l’Ailette pour un repas convivial non sans passer en revue toutes les anecdotes de la journée.

En observant le classement le dimanche matin, l’on remarquait les meilleurs dans le haut du pavé. Les vainqueurs de l’an dernier, Stéphenne - Demortier sur Opel Ascona n’étaient que 3e suite à ce fameux et discutable CP de Sergy. En tête, Dumont – Baudouin sur Alpine 1600 devancent les père et fille Wante sur Chevrolet Corvette. Qu’allait-il se passer sur cette dernière étape, quels pièges l’organisateur avait-il encore tendus ? Le dimanche était-il une « promenade » ? Le rallye était-il joué ?

JPEG - 124.8 ko

La désormais tant attendue pause matinale du dimanche matin à Coucy-le-Château (huîtres, patés et autres charcuterie au menu) en a ravi plus d’un ! C’est à l’arrivée à St Quentin que le verdict tomba. Deux gros pièges eurent raison des deux premiers au classement. De fait, un décomposé avec un CP échappa à l’attention de Stéphanie Wante dans la carte du matin tandis que les leaders loupaient 2 CP. C’est dans ce sprint final que l’équipage vainqueur 2010, réalisant un sans faute, ravissait la première marche du podium, devant le redoutable équipage Bierling - Collovald sur Alfa Giulleta alors que la troisième marche revenait à l’Opel Kadett de Santin - Seydoux. A signnaler qu’au pied de ce podium l’on retrouvait le sympathique et non moins efficace équipage familial Wante – Wante sur la Corvette .

Rendez-vous est d’ores et déjà pris pour la 16e édition de ce rallye synonyme de sportivité et navigation mais aussi et certainement synonyme de convivialité, avec un accueil de qualité, tout au long du week-end, le tout orchestré par une équipe bien rodée.

Top 5 Final :

1. Benoît STEPHENNE – Michaël DEMORTIER (Opel Ascona) 367 pts
2. Jean-Marie BIERLING – Raymond COLLOVALD (Alfa Giuletta) 549 pts
3. Jean-Pierre SANTIN – Michel SEYDOUX (Opel Kadett GTE) 597 pts
4. Jean-Philippe WANTE – Stéphanie WANTE (Chevrolet Corvette) 670 pts
5. Jean-François DUMONT – Mickael BEAUDOUIN (Alpine 1600) 838 pts

Les autres équipages belges classés.

6. Christian VAN LANDYT - Jean-Pierre VEYS (Alfa Duetto) 856 pts
15. Patrick MALHERBE – Xavier DE CONINCK (Porsche 911) 2084 pts
16. Marcel MOESTREMANS – Pascale BERTRAND (TransEurope) 2091 pts
19. Jean-Jacques MAERTENS – Aswin PYCK (Porsche 911) 2226 pts

Texte : Michaël Demortier
© photos : MotorSport Legend

 

Portfolio