Une Ferrari verte... La Thin Wall Special

Dans les années 50, Enzo Ferrari n’hésitait pas à vendre des voitures de compétition pour faire vivre son usine. C’est le cas avec cette Ferrari 375 chassis #10 acquis par le Vandervell Racing Team en 1950. Pour mémoire, c’est Tony Vandervell qui créera en 1954 la marque Vanwall.

JPEG - 182.4 ko

En 1951, cette voiture unique a été construite sur un chassis type "Indianapolis" un peu plus long que sur la F1 normale et de nombreux éléments ont été améliorés par Vandervell via des pièces automobiles construites par sa société Thinwall, ce qui fait qu’à la fin de sa courte mais active carrière, la voiture ne devait plus grand chose à Ferrari car dès que quelque chose cassait sur la voiture, les pièces étaient redessinées et refabriquées en Angleterre.

Sa première apparition en course a eu lieu lors du Trophée d’Ulster 1952 en Irlande du Nord aux mains de Piero Taruffi qui remporta l’épreuve. Il remporta ensuite une autre course à Silverstone avant que la voiture ne rencontre des soucis lors de différentes courses aux mains de Mike Hawthorn et Giuseppe Farina, le V12 de 400 chevaux étant impitoyable notamment vis à vis de la boite de vitesse...

JPEG - 163.5 ko

Avant la saison 1953, toute la partie arrière de la voiture fut redessinée "Made in England" et une nouvelle innovation est apparue avec la forme des freins à disques en lieu et place des freins à tambours Ferrari. Il s’agissait là d’une collaboration entre Vandervell et le département aviation de Goodyear qui amena cette avancée majeure dans l’usage récent des freins à disques. Après une seconde place à Goodwood avec Piero Taruffi, la voiture sera vue au Grand Prix d’Albi mais devra abandonner sur rupture de l’arrivée d’huile. Au milieu de l’été, Giuseppe Farina remportera une course de formule libre dans le cadre du GP d’Angleterre à Silverstone et ce sera à Goodwood aux mains de Mike Hawthorn qu’elle remportera encore deux courses : la Woodcote Cup et le Goodwood Trophy.

JPEG - 103.7 ko

Les jours de la belle italo-anglaise étaient désormais comptés car le Vandervell Racing Team travaillait déjà d’arrache-pied sur sa future Vanwall Grand Prix. En 1954, elle couru encore à Aintree (abandon), Goodwood (victoire) et Snetterton (victoire) au mains de Peter Collins. Sa dernière course eu lieu à Aintree en octobre où les soupapes furent désintégrées... Elle fut alors poussée dans un coin de l’atelier et oubliée...

Texte : NewsClassicRacing - ©Photos : JMBBC.fr

 

Portfolio