Un PRINTEMPS de BORDS 2014 sur une seule journée

Un 18ème PRINTEMPS de BORDS comprimé sur le seul dimanche, comme pour mieux rester accessible à tous…

18ème Rallye du Printemps de Bords
6ème Rallye du Printemps de Bords VHC

Même si l’on se plait à dire et à redire que « lorsqu’on aime, on ne compte pas », c’est tout de même, avouons-le, de moins en moins vrai, de moins en moins possible. Car par les temps qui courent, la passion pour le sport auto a un prix que la raison parfois tenterait de vous faire passer…

JPEG - 91.8 ko

Après un relookage du parcours qui était la grosse innovation de l’édition 2013, ce 18ème millésime va pour le moins « tailler dedans » et se draper des couleurs de notre PIB national, sans pour autant se transformer en un rallye de Bords au rabais, à l’économie. Afin d’éviter tout renoncement à vivre leur passion, les équipages engagés à ce Printemps 2014 vont pouvoir s’offrir à moins cher une version non pas light (on restera bien aux 40 km d’ES autorisés), mais raccourcie et resserrée dans le temps.

Après avoir fait dans le « propre et l’écolo » lors des éditions précédentes. Cette fois-ci, tout se courra le dimanche, avec en guise de collation matinale les ES 1 et 2, avant de souffler un moment en parc de regroupement. Mais comme l’ES1 (et elle seule) aura servi à bousculer l’ordre numérique des autos afin d’aborder la suite des réjouissances avec plus de rigueur, la pose « regroupement » devra être plus longue qu’à l’ordinaire ; of course !... Et là se présente la seconde innovation, aussi technique que collatérale ; tout le paddock se regroupera chez Grandon Production, la place de l’église se sentant soudainement bien trop exigüe pour accueillir tous ses fidèles du Printemps.

PNG - 1.3 Mo

Outre un timing complètement remanié, il faudra aller chercher du côté de Bords et plus encore vers St-Savinien pour se rendre compte que les 3,650 km de l’ES1 de 2013 se seront transformés en 6,700 km. Que ceux qui s’alignent sur l’Automne se rassurent, ce nouveau tracé de Printemps leur redonnera très vite sous la pédale quelques saveurs d’une ES du Pays Savinois fréquemment traversée en novembre… Autre conséquence chiffrée et fort positive de ce raffermissement du timing, un coût d’engagement revu à la baisse, puisque ramené à 295 €.

Terminons par un grand merci à nos partenaires toujours aussi fidèles ; aux Ets Grandon Production qui nous reçoivent une fois encore dans leurs locaux de Bords pour les vérifs, pour les parcs fermés, mais aussi pour le regroupement matinal. Rappelons enfin pour ne jamais l’oublier que la réussite de nos épreuves repose sur l’implication sans cesse renouvelée des associations locales, sans l’engagement des Municipalités hôtes du Printemps. Et que dire de Jean-Pierre et de son équipe du Comité des Fêtes de Bords, qui avec les forces vives de Puy-du-Lac sont mobilisées afin d’assurer toute l’intendance de cette 18ème édition…

PNG - 734.5 ko

Comme dab, une quinzaine de VHC ouvriront le bal à l’heure de vider son bol. De belles autos, parmi lesquelles la toute fringante et rutilante A310 V6 de Bruno MAINGUET, feront le show deux semaines tout juste après le froid des saints de glace… Et qui sait s’il ne fera pas grand beau et chaud en ce dimanche 25… ? Du côté des modernes, les « enfants du village » Mathias DE SOUSA et Manon VERGER brigueront non pas un nouveau mandat, mais bien un nouveau triomphe et la passe de 3, le hat-trick comme l’on dit en sport co !… Ils seront bien évidemment les seigneurs de toute la contrée borniquaise, de grands favoris qui seront bien difficiles à déstabiliser.

Pour finir sur un clin d’œil sympa, notons que parmi les papys qui font toujours de la résistance, l’inoxydable Michel HAYET, associé à son fidèle Gilles CHAPEAU (Mitsu Evo 9), viendra tenter l’impossible (une 6ème victoire) ou à défaut de titiller les fringants minots du Team A2S Compétition…

PNG - 42.6 ko

Texte : Patrick GUERIN – SAO
photos VHC 2013 : Rudy Méreau

-> Tout 2014... et 2013