Tour de Corse Historique #3 : Gache consolide, Comas se lache....

- vendredi 7 octobre 2011 -
Les deux pilotes ont joué à cache-cache toute la journée.

C’est un ciel bas, très sombre et menaçant que les concurrents ont trouvé au réveil. Le temps que le départ soit donné sur le port de Propriano en tout début de matinée et ce que chacun redoutait arrive. La pluie ! Mais d’une façon irrégulière, humidifiant quelques endroits et en détrempant d’autres.
La 1ère ES du jour (Filotosa-Pila Canale) risquait de bouleverser le classement, d’autant que certains affectionnent particulièrement ces conditions difficiles. Le choix du type de pneumatiques est aussi très important.

PNG - 58.4 ko

Mais par manque de temps ou par choix délibéré, ils conservent pour la plupart leurs pneumatiques prévus pour le sec."Ce n’était pas forcément un choix suicidaire" expliquera plus tard Philippe Gache, le leader.
Comas chausse néanmoins les "pluies" et cela s’avèrera payant puisqu’il signe le meilleur temps avec 17 secondes d’avance sur Gache.
Derrière, c’est très serré. Andruet est à 20 secondes et Dumas très spectaculaire et généreux sur une route mouillée, à 21 secondes.
Après les écarts sont un peu plus conséquents. Oreille est déjà à 35 secondes. mais côté spectacle, il a le premier prix !
Mais le vent et le soleil gagnent la partie, la route s’assèche. Pourtant Comas garde les "pluies" et arrive sur les talons de Gache dans la seconde ES du jour.

PNG - 41.9 ko

Une chose devient de plus en plus évidente : il est le seul à aller taquiner Philippe Gache depuis hier.
Ce dernier consolide sa place de leader mais qu’aurait été la physionomie de ce Tour de Corse si Comas n’avait pas rencontré ses problèmes de transmission. Une toute autre course, très certainement, pour le plaisir des spectateurs, présents en grand nombre sur le parcours.
Pour Padrona, par contre les choses sont entendues : son moteur ayant cédé au bout de quelques kilomètres.

Au terme du troisième jour de course, les positions semblent vouloir décanter. Au commandement, Philippe Gache s’installe dans un fauteuil de solide leader devant Andruet et sa Porsche plus ancienne.Vient ensuite, pour le moment, Alain Oreille qui récupère le 3e place après les soucis rencontrés par Romain Dumas dans l’ES13.
Il convient de souligner que Oreille roule à vue !(photo1) Dernière étape demain avec 4 spéciales.

Classement provisoire VHC :
1- Gache/ Rivière (Porsche 911)
2 - Andruet/Biche (Porsche 911)
3 - Oreille/Causan (Porsche 911)
4 - Manzagol/Magnini (Renault5 Turbo)
5 - Dumas/Baumel (Porsche 911)
6 - Lajournade/Baron (Porsche 911)
7 - Cazaux/Clavier (Porsche 911)
8 - Rognoni/Nanni (Porsche 911)
9 - Depons/Bourgoin (Ford Escort RS)
10 - Lagier/Lelong (Porsche 911)

VHRS : C’est encore très serré !

Si l’on regarde le classement général en VHRS on retrouve ce soir un ordre bouleversé qui traduit une course très disputée. En VHRS, on ne se bat pas au dixième de seconde comme en VHC mais au point près, un point se traduisant par un écart d’une seconde par rapport à la moyenne impartie. Il faut un esprit vif, une bonne organisation et un bon coup de volant pour connaitre la réussite.

PNG - 74.2 ko

Bref, aujourd’hui, au regroupement de la mi-journée à Porto Pollo, on retrouvait en tête le couple Chevalier avec leur R5 Turbo qui jouent les premiers rôles depuis le début du rallye. Il souffle la tête du rallye aux italiens Rossi et Tarenzi avec leur Lancia Flavia. Poller et Brunet sont 3e avec une R5 Turbo également. Rossi perd probablement sa place de leader dans la première épreuve du jour, sous la pluie, qu’il achève à la 34e place. Il se reprend dans la seconde en signant le 7e temps mais cela n’a pas été suffisant pour conserver son leadership.
Dans la 1ère épreuve du jour, c’est Lefort et sa Ford Escort qui signe le meilleur temps devant Torrejon et Vincent. Claude Laurent signe une belle cinquième place, Patrick Landon n’est que 14e.

JPEG - 15.6 ko

On note dans les 25 premiers une petite A112, une Fiat131 Racing et surtout l’Alpine du monégasque Brianti qui fait un sérieux bon au classement général : 7e !
Il rééditera sa performance dans l’épreuve suivante remportée par Souchon sur sa Lancia Intégrale devant Roche ( porsche 911 Turbo)
Quant au célèbre Félicien Balesi, le restaurateur de Quenza, sa journée fut un peu plus modeste.

Classement provisoire VHRS :

1 - Chevalier/Chevalier (Renault5 Turbo)
2 - Rossi/Tarenzi (Lancia Flavia)
3 - Poller/Brunet (Renault5 Turbo)
4 - Conreau/Otin (Audi Quattro)
5 - Loubier/Chattelee (BMW 2002)
6 - Calloud/Bonnet (Porsche 911)
7 - Brianti/Choll (Alpine A110)
8 - Royer/Malloue (Porsche 911)
9 - Salvy/Reygroboellet (Porsche 911)
10 - Marsan/Vialar (Porsche 911)

Au programme - samedi 8 octobre

Cette 4ème étape marquera la fin du Rallye avec un retour à Ile Rousse. La journée débutera dans l’Alta Rocca avec l’ES14 Aullene - St Eustache - Croce. Autre monument, le défilé de l’Inzecca : ES15 Ghisoni - Abbazia, pour redescendre au regroupement d’Aleria. Passage par le Bozio avec l’ES16 Tallone - St Andrea di Bozio avant la dernière spéciale du Tour, l’ES17 Novella - Col San Colombanu. Il ne restera plus qu’à descendre sur Ile Rousse, quelques kilomètres avant de boucler cette 11ème édition qui a tenue toutes ces promesses.

Texte et photos : TDCH