Tour de Corse Historique #2 : Tous à la poursuite de Gache !

- Jeudi 6 octobre -
Philipe Gache semble intouchable après deux jours.

Les absents, une fois encore ont bien eu tort de ne pas avoir été présents ce jeudi matin de bonne heure pour profiter du spectacle offert par le parc fermé de l’étape de Porto avec toutes ces voitures de course alignées en bord de mer. Le spectacle était tout simplement fantastique.

Solide leader, Philippe Gache s’élançait le premier mais derrière, on était bien décidé à lui mener la vie dure. Pour Erik Comas (photo1), il s’agissait de faire oublier ses mésaventures de la veille et de démontrer que le choix de la Lancia Stratos était le bon. Dès la première spéciale du jour (ES6) il affichait la couleur en signant le second temps derrière Gache aux performances de tout premier ordre !

PNG - 51.4 ko

Dans la seconde (ES7) il offrait le premier scratch à sa Stratos, nous gratifiant de passages vraiment très spectaculaires. Quelle beauté cette voiture et quel bruit !
Autre bonne nouvelle de la journée : les performances signées par Romain Dumas dès le début de mâtinée. Il semble avoir solutionné ses petits problèmes de la veille et signe 2 beaux troisièmes temps dans la dernière (ES9) de la journée. Au classement général, il fait un bon sérieux, soufflant la 4e place à Alain Oreille qui n’a pourtant pas démérité tout au long de la journée.
Une chose est certaine, il assure le spectacle mais souffre de pneumatiques un peu tendres qui finissent par se détériorer en fin de spéciale.

PNG - 210 ko

Enfin, il convient de relever les performances de trois autres pilotes. Dominique Depons et François Padrona se sont livrés un combat royal au volant de leur Ford Escort RS. Attardé hier, padrona est très bien revenu au général, il est virtuellemnt monté sur le podium d’arrivée alors que Depons avec sa perte de temps à cause de son frein à main, en est descendu !
Derrière les Ford, on trouve la R5 Turbo de Manzagol. Certes, Jean-Pierre souhaiterait retrouver un freinage plus efficace pour aller jouer avec les tous premiers du classement. Mais la route est encore longue si l’on détaille le classement et si l’on considère les difficultés qui restent à venir. Devant Gache dispose maintenant de près de 3mn d’avance sur Andruet mais ce dernier voit Padrona revenir à 28’’ et Romain Dumas à 47"". C’est chaud !

En bref....

- Le grand Henri Pescarolo a retrouvé le sourire en même temps qu’un freinage plus efficace pour sa Matra 610.Mercredi soir très tard il était encore auprès de sa voiture et des mécaniciens afin de changer le maître-cylindre défectueux.

JPEG - 15.6 ko

- Cela va mieux pour Alain Oreille qui, grâce à Philippe Gache, a retrouvé une monte pneumatique plus adaptée à sa 911. Il a pu monter sur ses jantes AR, les pneumatiques utilisés par Gache ... à l’avant.
- Très bonne ambiance lors du regroupement de mi-journée à Suariccio à quelques encablures d’Ajaccio. Ce sont les enfants handicapés de l’association "A-Stella" de Corse qui avaient préparé la restauration pour les équipages et organisé un rassemblement de voitures anciennes. Un grand Bravo
- Mauvaise journée de nouveau pour le pilote luxembourgeois Keiders. Mercredi c’est un problème d’allumage qui le poussait hors délai et ce jeudi c’est l’embrayage de sa 911 qui lui fit prendre trop de pénalités...

Classement provisoire VHC :
1- Gache/ Rivière (Porsche 911)
2 - Andruet/Biche (Porsche 911)
3 - Padrona/Farinacci (Fors Escort RS)
4 - Dumas/Baumel (Porsche 911)
5 - Oreille/Causan (Porsche 911)
6 - Manzagol/Magnini (Renault5 Turbo)
7 - Lajournade/Baron (Porsche 911)
8 - Cazaux/Clavier (Porsche 911)
9 - Rognoni/Nanni (Porsche 911)
10 - Lagier/Lelong (Porsche 911)

VHRS : A chacun son Tour

L’exercice du rallye en régularité reste un art véritable et se montre particulièrement ingrat.Le meilleur d’un jour, voire m^me d’une épreuve spéciale peut signer un 50e temps dans la suivante. Ainsi, si l’italien Rossi signe la meilleure performance dans la première épreuve du jour avec sa fort belle Lancia Flavia, il se montre un peu moins performant dès la suivante. Cette première spéciale nous livre d’ailleurs un podium bien sympathique avec notre ami italien mais aussi la Ford Anglia de Olivieri à la seconde place et la petite Lotus Elan de Wilwert à la troisième.

PNG - 63.3 ko

Claude Laurent signe en effet la 4e performance avec son Elan et Landon la 7e avec sa Belinette Alpine.
Notons aussi dans cette épreuve, la 24e place de Félicien Balesi, le célèbre hôtelier de Quenza. D’autant qu’en fin de journée, il confirmera avec une seconde performance. Samedi ce serra très certainement la grande fête dans le célèbre village corse au passage de l’équipage. Dans la dernière épreuve du jour, il faut souligner la meilleure performance de la Ferrari308 Michelotto de Russel/Buhot.
Au classement général en VHRS, on retrouve néanmoins en tête la Lancia Flavia de Rossi/Tarenzi suivi du couple Chevalier sur une BMW 2002. Claude Laurent et son épouse pointe à la 26e place Félécien Balesi à la 29e place et Patrick Landon et madame à la 44e place seulement.

Classement provisoire VHRS :

1 - Rossi/Tarenzi (Lancia Flavia)
2 - Chevalier/Chevalier (Renault5 Turbo)
3 - Loubier/Chattelee (BMW 2002)
4 - Poller/Brunet (Renault5 Turbo)
5 - Conreau/Otin (Audi Quattro)
6 - Ramadier/Ramadier (BMW 323i)
7 - Salvy/Reygroboellet (Porsche 911)
8 - Brianti/Choll (Alpine A110)
9 - Marvan/Vialar (Porsche 911)
10 - Royer/Malloue (Porsche 911)

Au programme vendredi 7 octobre :

3ème étape : Propriano - Porto Vecchio. Une spéciale typique du Tour débutera la journée, l’ES10 Filitosa - Pont de Calzola - Pila Canale. Suivra l’ES11 Acqua Doria - Stiliccione qui précédera le regroupement à Porto Pollo. Les pilotes rentreront ensuite dans l’intérieur avec l’ES12 Pont d’Acoravo - Zerubia pour arriver à Porto Vecchio via le col de Bacinu : ES13 Tirolo - Orone - Col de Bacinu.

Texte et photos : TDCH