The Persuaders ! - Amicalement Vôtre

En octobre 1972 débarque sur la deuxième chaîne de l’ORTBF une série qui fut loin d’être un succès aux Etats-Unis.

PNG - 689.2 ko

Après seulement 1 saison et 24 épisodes de 49 mn, le réseau ABC décide de mettre fin à « The Persuaders ! » (Amicalement Vôtre en français) ce qui allait devenir l’une des séries cultes des années 70.

L’histoire relate les aventures de Daniel Wilde (Tony Curtis) un milliardaire américain élevé dans les bas-fonds New-Yorkais et de Brett Sinclair (Roger Moore) un Lord fortuné. Les deux hommes que tout oppose vont se rencontrer pour la première fois du côté de Monte-Carlo lors d’une course poursuite à bord de leurs voitures de sport (admirablement mise en musique par le générique de John Barry). Les deux hommes répondent sans le savoir à la même invitation envoyée par le Juge Fulton (Laurence Naismith). Ce dernier va employer ce duo explosif pour rendre la justice en marge parfois de toute légalité. Au fil de leurs enquêtes les deux hommes vont nouer une amitié empreinte de permanentes railleries.

Les voitures de sport conduites par les deux protagonistes sont devenues des icônes pour les fans de la série.

PNG - 626.4 ko

Brett Sinclair conduit une Aston Martin DBS (couleur Bahama Yellow) avec conduite à droite (châssis numéro DBS/5636/R). Il s’agit en réalité d’une DBS 6 cylindres rebadgée en DBS V8 et dotée de jantes alliage GKN. En effet la marque anglaise qui avait de grande ambition sur le marché américain n’était pas encore prête à commercialiser la version V8 au moment du tournage. L’illusion est parfaite. L’immatriculation est aux initiales de Brett Sinclair : BS 1. Elle a été vendue par la production à la fin du tournage. Après avoir connu plusieurs propriétaires, elle est aujourd’hui aux mains de Jeremy Levison un avocat et collectionneur d’art reconnu.

PNG - 256 ko

Danny Wilde conduit pour sa part une Ferrari Dino 246 GT rouge (châssis numéro 00810) d’immatriculation MO 221400 (MO est l’abréviation de Modène, la province dans laquelle se trouve l’usine Ferrari).

Son devenir fait l’objet de beaucoup d’incertitudes mais les rumeurs nous conduisent à croire qu’elle serait chez un collectionneur italien.

Article : Jean-François DUBY - Auto Full News #5
Photos : Extraites de la série

 

Portfolio