Souvenirs : ’les Mini de mon père’

Francis Duby aurait eu 80 ans en ce mois d’août. Emporté brutalement par la maladie il y a 8 ans, son fils partage avec émotion quelques archives de son parcours en Mini Cooper :

Francis Duby fait ses premières armes en automobile au volant d’une Simca P60 Montlhéry qu’il finira par enrouler à pleine vitesse autour d’un poteau télégraphique. Il s’en sortira heureusement indemne.

PNG - 379.9 ko

En 1964 il se porte acquéreur une Mini Morris MK 1 1071 qu’il ira chercher à Paris. Avec cette voiture il participe à quelques courses de côtes (La Faucille) des slaloms (Megève) et surtout au Rallye du Mont Blanc 1965 (résultats inconnus, mais si nos lecteurs ont des informations je suis preneur).

Seul résultat connu à ce jour avec cette auto : une très belle 2ème place au Slalom international de Megève.

Cette Cooper sera malheureusement détruite lors d’un essai par son ami ‘Dédé Jon’ qui la mettra sur le toit.

Pour la saison 1966, mon père décide de racheter une Morris Cooper mais cette fois-ci une 1275 (de couleur verte) à un concessionnaire de Cluses. En parallèle il monte acheter avec son jeune frère, Jean Christian Duby (futur Champion de France de la Montagne) deux Cooper (légèrement coursifiées) accidentées à un mandataire judiciaire de Chalon/Marne.

PNG - 440.3 ko

Cet achat vaut à lui seul sa petite histoire : en effet, les deux frères partiront chercher ces deux Cooper en 2CV. La plus accidentée sera désossée sur place et ses pièces chargées dans la Citroën. Mais la vénérable 2CV aura aussi pour mission de tracter la deuxième Cooper de la nationale de Chalon/Marne à la Haute-Savoie en passant par le Jura. Il faut toutefois préciser que ladite Cooper avait le train avant ouvert et qu’en plus de freiner cette équipée, il faudra par plusieurs fois permuter et changer des pneus usés jusqu’à la corde . Cela, bien sûr, ne manqua pas d’attirer l’attention des forces de l’ordre et mon père fut verbalisé du côté de Morez dans le Jura.

Revenons à notre 2ème Cooper 1275 : cette dernière à présent équipée des meilleures pièces des deux épaves et engagée au Rallye du Mont-Blanc 1966.

Mon père associé à son co-pilote Claude Sancey réaliseront un très bon rallye, jusqu’à leur plongeon dans un ravin lors d’une liaison du côté de Rumilly.

Avant cet accident, mon père faisait tous les scratchs de sa classe en groupe 1 , se permettant même à plusieurs reprises de battre des concurrents des groupes et classes supérieurs, dont, entre autres, un certain Bernard Darniche...

La Cooper sauta un parapet et finit sa course 3 mètres plus bas, fort heureusement sans mal pour son équipage. La voiture ne fut sortie que le lendemain, mais dans la nuit des personnes malveillantes se chargèrent de dépouiller la Cooper de ses chronomètres et de ses divers accessoires. Ironie du sort, c’est son ami ‘Dédé Jon’ qui mettra à disposition l’attelage de dépannage.
La voiture fut par la suite réparée et revendue par Jean-Christian Duby, alors jeune apprenti carrossier

Mon père fit par la suite la connaissance de ma mère, elle-même engagée en rallye en Bourgogne. Ils décidèrent d’arrêter leurs modestes carrières respectives.

Article : Jean-François DUBY - Auto Full News #8
Photos : Archives Familiales
photo1 : rallye du Mont-Blanc 1966