Sir Stirling Moss s’en est allé...

A 90 ans, Sir Stirling Moss s’est éteint en ce 12 avril 2020... "Champion sans couronne", comme le dit la légende après 11 ans en Formule 1, non sans avoir été 4 fois vice-champion de 55 à 58.... Mais Fangio régnait alors et en 66 Grand Prix, il en remporta 16 avec tout autant de pole position et 24 podiums au total, au volant de Maserati, Vanwall, Cooper et Lotus.

Mais un de ses exploits majeurs reste sa victoire à la Mille Miglia 1955 au volant de la fameuse Mercedes-Benz 300 SLR avec son coéquipier Denis Jenkinson. Il faut dire qu’ils avaient bien préparé leur coup, notamment en chargeant Jenkinson d’un vrai rôle de navigateur ce qui n’était pas le cas à l’époque sur cette course.

JPEG - 443.3 ko

Résultat : ils remportèrent cette édition, couvrant les 1618 km de la course en 10h7m48s soit à la vitesse vertigineuse de 160km/h de moyenne ! Rappelons que cette course se déroulait sur route ouverte... Ce record restera inégalé. Nous avons eu l’occasion de le revoir au volant de la "722" lors de la Mille Miglia 2015 pour célébrer les 60 ans de ce mémorable exploit.

Comme beaucoup de pilotes à l’époque, Stirling Moss courait également dans d’autres disciplines, notamment en voiture de sport ce qui lui vaudra d’autres victoires de prestige comme les 12 H de Sebring, la Targo Florio, le RAC TT , les 12h de Reims et 4 fois les 1000 km du Nürburgring. On le sait moins, mais il pratiqua aussi le rallye, remportant notamment la Coupe d’Or récompensant 3 victoires consécutives dans la Coupes des Alpes sur Sunbeam en 1952, 53 & 54.

JPEG - 319.6 ko

En 1962, un grave accident à Goodwood dans le cadre du Glover Trophy au volant d’une Lotus 18/21 l’écartera des pistes pendant près d’un an et c’est à Goodwood de nouveau qu’il testera son retour en course en 1963. Constatant qu’il ne pourrait jamais retrouver un niveau de performance suffisant, il décide alors de mettre un terme à sa carrière.

Nous aurons toutefois souvent le plaisir de le voir dans le cadre de course historique, souvent à Goodwood d’ailleurs, où on l’a même vu agiter le drapeau à damiers dans le cadre de la Settrington Cup avec les enfants au volant de leurs Austin J40 à pédales...

Une légende s’en est allée....

Texte : NewsClassicRacing - ©Photos : PhotoClassicRacing.com

 

Portfolio