Sanremo Rally Storico : zoom sur l’équipage Manetti - Mahinc (VW Golf GTI)

JPEG - 18.7 ko

Les 9-11 avril dernier, quelques - bien chanceux - pilotes et copilotes français ont pu courir en Italie sur la 36e édition du Sanremo Rally Storico ; Au programme 437,74 kilomètres, avec 14 épreuves spéciales sur 131,3 km sur asphalte.

NCR vous propose aujourd’hui un zoom sur l’équipage N°52 Marco Manetti (CHE) / Enzo Mahinc (FR) (VW Golf GTI 16s Öettinger Gr.4) :

Le Sanremo Storico dans le baquet de droite - par Enzo Mahinc :

JPEG - 102 ko

"J’avais déjà participé à une manche du Championnat d’Europe Historic en 2018 à l’occasion du Costa Brava, c’est d’ailleurs là-bas que j’avais fait la connaissance de mon pilote du weekend. Ici au Sanremo les routes que l’on a trouvées sont toutes aussi magnifiques que celle de la Catalogne, et toutes aussi tortueuses ! On ne pouvait pas vraiment rêver mieux comme reprise que ces superbes routes de l’arrière pays qui traversent tous ces petits hameaux perchés dans les montagnes.

Cela dit le défi était de taille pour moi pour mon 30ème rallye puisque c’était mon premier rallye avec les notes en italien. C’était aussi le premier rallye aux côtés de Marco et on a de plus dû se contenter d’un à deux passages de recos sur la seule journée du jeudi.

JPEG - 102.7 ko

Malheureusement pour nous, la mécanique nous a accablés tout le weekend. On a notamment connu un souci d’alimentation d’essence que l’on a traîné tout du long et qui a conduit à notre mise hors délai le vendredi midi au départ de l’ES3. Le samedi cela ne s’est pas vraiment arrangé, dès le début de journée on a cumulé de nouveaux problèmes. L’alimentation en essence a de nouveau fait des siennes et on a connu des fortunes diverses : problèmes de tringlerie de boite, fil de bougie épris de liberté, démarreur HS, crevaison dans l’ES10, etc.
Malgré tout, la Golf s’est montrée vaillante et nous a emmenés jusqu’à l’arrivée à la Stazione Vecchia de Sanremo. La course fut difficile, on a dû faire plusieurs spéciales au ralenti mais on est parvenu à franchir cette arrivée en dépit de ces longues boucles de 3 ou 4 spéciales à enchaîner.

JPEG - 159.6 ko

Marco a été super pour ce premier rallye, l’ambiance avec notre assistance au top, l’accueil des italiens a été génial et la météo est restée splendide jusqu’au bout.
C’est donc un vrai bonheur de voir l’arrivée de ce rallye aussi mythique que difficile. J’espère pouvoir revenir arpenter les routes du Colle d’Oggia, de Bignai ou encore de Vignai dans le futur, le terrain ici est vraiment magnifique, et si possible avec un peu plus de réussite pour nous !"

-> Tout le Sanremo Storico 2021... et les éditions précédentes

Texte : Enzo Mahinc
photos : Nicolas Millet

 

Portfolio