Samedi 12 octobre : 15e édition de la traditionnelle Ronde du Ried

RDV était donné ce 12 octobre, comme d’habitude au garage Allheilig à Hindisheim : café préparé, atelier nickel, comme à l’accoutumée les frangins du garage éponyme ont soigné l’accueil.

PNG - 551.7 ko

Albert Simon (ne comprendront que les plus de 30 ans), avait annoncé grand beau temps. C’était sans compter sur un Zeus farceur certainement fâché avec Râ qui nous inonda de soleil au départ pour mieux nous rincer en milieu d’après-midi.

15 H tapante les hostilités commencent, la traction 11D de l’équipage Koenig Pierre/ Schuler Eric s’élance, les premiers 15 kms sont une mise en bouche sans aucun piège, simplement une mise en jambe ou l’équipage commence à s’échauffer le corps et les neurones.
Arrivée à Gerstheim, une carte boules flèches est à décrypter avant de s’élancer dans ce bourg aux allures de labyrinthe. Malgré la simplicité du tracer !!! Une grande majorité des concurrents ressortiront de l’exercice avec quelques pénalités dans la musette ! L’aventure se poursuivait en passant sur une carte au format timbre-poste, méa culpa. Si le tracer était assez simple l’entrée était malicieusement décalée de la route principale. Malheureusement, la totalité des concurrents sauf la famille Schaeffer à bord d’une rutilante Golf GTI 1, sont tombés dans le piège, bref un chouette piège qui finalement s’annule car les Golfistes plongent dans le suivant.

JPEG - 115.1 ko
3e

A ce stade de la course les membres de la famille tout bon : Martin, Acker, Liégeois, Stenzel , Liochti, les filles Loewenguth … sortent avec simplement la pénalité du point C carte 2, les autres sont déjà chassés du podium. Un petit routier conduisait la caravane sur le contrefort du massif Vosgien afin d’effectuer un fléché allemand : le but était de tracer sur une carte dédiée l’exercice avant de s’élancer sur le terrain. Sur ce dernier on trouvait en vrac quelques sens interdit et un décroché en terre, ce qui occasionna quelques troubles neurologiques chez quelques navigos. Malgré tout : les costauds et ceux qui avaient écouté religieusement le briefing passaient presque tous sans problème le coude à la portière.
Quelques enfilades plus loin le troupeau bifurquait à droite pour emprunter une route forestière, si les premiers kms étaient très roulants, à mi-parcours la route était digne d’un gruyère Suisse, trous, ornières, et quelques cailloux déposés par des autochtones autophobes. Yann dans sa magnifique Lotus doit encore me maudire actuellement, à ma décharge ce passage permettait d’éviter 5 villages ou chicanes et autres gendarmes couchés qui auraient également mis à mal les voitures surbaissées.
Comme à l’accoutumée, Nadine attendait les morts de faim pour un casse-croûte réparateur. Râ étant toujours aux abonnés absents, il nous a fallu improviser pour trouver un abri de fortune, les participants étaient étonnés des astuces utilisées par l’AGCVB pour abriter les casse- croûteurs. Rassasiés, les concurrents s‘élançaient vers la deuxième étape plus typée : montagne, fléché complet et autres cases inversées, voilà la suite du festival. Le passage double sur un petit parking a été terrible pour tous les concurrents, fait incroyable cette Fluckerie très simple a sanctionné l’ensemble des équipages sauf les sympathiques Loewenguth Anaïs et Justine à bord d’une mignonette 104 ZS aux couleurs usine, dommage car sans d’autres bêtises, la victoire aurait pu se jouer là.

JPEG - 130.1 ko
2e

Montée du coté Alsacien, les voitures dévalaient le col d’Urbeis pour se rendre côté Vosgien, à notre également traditionnelle zone test. C’est là que Fred et Laetitia R11 turbo perde la deuxième place sur une petite erreur de parcours. L’ascension du col de Saâles a certainement été un moment de bonheur pour les pilotes en mal de sensations, une route large et lisse comme les fesses d’un bébé !!! Arrivés à notre siège social, le jeu pouvait reprendre : une commode tendait les bras aux équipages, une fois encore les dissipés du briefing payent cash, malgré l’entrée et la sortie du jeu bien repérées sur les carnets de route. II suffisait ensuite de se laisser glisser vers le restaurant à Fouday, les moins assoiffés cherchaient une dernière subtilité qui était absente cette année. La troisième mi-temps pouvait commencer, chacun commentant son aventure avec moults détails, l’équipe de correction commença rapidement le classement !!! Mais l’absence du correcteur en chef parti jouer au rallye du Portugal se fit rapidement sentir, ce n’est qu’à presque 23h bien après le dessert que le classement fut dévoilé.

Podium :
- On trouve sur la première marche le couple Martin déjà vainqueur à notre épreuve de printemps.
- Sur la deuxième marche un équipage fort sympathique Liochti Martina, Vellenberger Marcel, venus de Suisse à bord d’une superbe dauphine Gordini.
- Sur la troisième marche nos habitués qui jouaient à domicile Laetitia et Frédérique Renault 11 Turbo.

JPEG - 103.7 ko
1er

Il y eut d’autres récompenses : dernier, le couple Michel Laurence et Denis venu de Champagne emportant avec lui deux autres équipages
La coupe des dames pour Liégeois Alisé et sa maman Delphine
La coupe du plus jeune navigateur à Liégeois Loïc.
Le trophée Jean Vinatier pour Alexandre et Antoine Van Brock
Merci à la famille Acker venue à nouveau en force avec trois voitures, mais ce coup-ci c’est le papa qui passe en tête de la famille.

Mon cerveau étant resté en parti dans l’ordinateur du classement, j’ai totalement zappé d’honorer la mémoire de notre copain Francis Jungmann, depuis sa disparition nous offrons ce que j’ai baptisé la coupe fairplay qui cette année était remportée par le club Alpine Champagne. Et, j’ai à nouveau totalement zappé de remercier les contrôleurs qui ne manquent pas d’imagination pour parfaire leur travail.
La belle journée s’est clôturée comme à l’accoutumée dans une belle ambiance.

-> Classement 2019

-> Compte pour le challenge TRACE 2019

Nous sommes déjà au travail pour préparer notre Critérium Amédée Gordini RDV donc le 29 mars 2020 pour cette 13ème édition.


PNG - 26.5 ko

organisation
Alpine Gordini Club Vallée de la Bruche

Texte : JM Fluck
Photos : Petit Jean

photo1 : 1er Luc et Michèle Martin Peugeot 205 GTI

-> Revivre les éditions précédentes


 

Portfolio

 

Documents joints

 Classement 2019 (PDF - 36.7 ko)