Reuter-Vandevorst (Porsche 944 S2) premiers lauréats de l’Ostbelgien Classic

C’est à 15h45 ce vendredi 29 novembre que l’édition inaugurale de l’Ostbelgien Classic a pris son envol depuis la Klötzerbahn à Eupen.

JPEG - 112.1 ko

Et dès la mise à feu de l’événement organisé par Michael Bartholemy et son équipe, le caractère populaire et festif de cette épreuve de régularité pour voitures anciennes s’est imposé comme une évidence.

Le 1er Ostbelgien Classic, c’est aussi un plateau qui ne manque pas d’étonner et de détoner. Il n’est en effet pas courant de voir une voiture des années… ’30 gravir le podium de départ ! Flanquée du numéro #1, la Hupmobile 1931 de Jean Vincent et Caroline Vincent-Vergotte a pourtant défrayé la chronique, pour le plus grand plaisir du public. L’impressionnante américaine à la mécanique rugissante emmenait dans son sillage la Lancia 037 des Allemands Dirk et Rosi Lührmann, tandis que la Mercedes 450 SLC 1973 d’Yves Faymonville et Kerstin Schmitt attirait elle aussi les regards…

JPEG - 106.4 ko
Hupmobile au départ

La première étape, sorte de solide mise en bouche de 140 kilomètres, a permis aux équipages de gagner le nord de l’Ostbelgien, oscillant entre Belgique, Allemagne et Pays-Bas. L’un des points d’orgue de cette première soirée était le ‘Neutral Moresnet Grand Prix’, qui consistait en un slalom apprécié par les uns… et un peu moins par les autres ! L’occasion pour Roland et Alfred Quetsch (BMW 320is) de se mettre en évidence.

Au bout des cinq premiers tests de régularité et du fameux ‘Grosser Preis’, mais aussi après analyse des différentes pénalités routières, les surprises étaient déjà nombreuses. C’est la Volkswagen Golf GTI de Paul Herman et Thomas Collard qui menait la danse d’extrême justesse devant la Porsche 944 de Daniel Reuter et Robert Vandevorst, la petite Peugeot 104 ZS des Français Guy Lenglaert et Christophe Berteloot, la Porsche 911 de Tony Kevers et Didier Gathy, ainsi que la MG B d’Etienne Baugnée et de Benoît Remion.


Jour 2 samedi 30 novembre - Herman-Collard conservent le leadership

La deuxième étape de l’Ostbelgien Classic 2019 était la plus longue du week-end, avec un parcours plongeant dès le petit matin au cœur de Hautes-Fagnes dans un épais brouillard. Bütgenbach, Burg-Reuland, Saint-Vith, les différentes sections reliaient les hauts lieux de la région, non sans permettre aux concurrents de passer à plusieurs reprises la frontière.

JPEG - 129.3 ko
Herman-Collard

Une étape de samedi qui faisait pas mal de dégâts, avec les retraits en cours de journée, et pour des raisons diverses, de Tangreten-Grasges (Porsche 911 SC RS), Faymonville-Schmitt (Mercedes 450 SLC), Chaballe-Claudy (BMW 323i E21), Faymonville-Heyen (Porsche 911 2.7) et Schmitz-Comouth (Lancia Beta Monte-Carlo).

Dans les hautes sphères du classement, la bataille a fait rage entre les experts de la Régularité, avec des meilleures performances lors des RT à mettre à l’actif d’Etienne Baugnée et Benoît Remion (MG B), Paul Herman et Thomas Collard (VW Golf GTI), Daniel Reuter et Robert Vandevorst (Porsche 944), Patrice Simon et Vincent Duchesnes (Porsche 924 S), mais aussi Jacques Evrard et Christian Bernard (Porsche 911). Au bout de cette journée, l’atmosphère était clairement à la fête sur la Klötzerbahn d’Eupen.

Au terme de cette deuxième journée de compétition, la bagarre pour la gagne fait rage entre les favoris. Leaders vendredi soir, Paul Herman et Thomas Collard (VW Golf GTI) pointaient toujours au sommet du classement devant la Porsche 911 de Tony Kevers et Didier Gathy, et la Porsche 944 de Daniel Reuter et Robert Vandevorst , ces trois équipages étant les favoris à une étape de la fin de l’épreuve. Le top 5 provisoire est complété par l’étonnante Peugeot 104 ZS des Français Guy Lenglaert et Christophe Berteloot, et la MG B d’Etienne Baugnée et Benoît Remion.


Jour 3 - dimanche 1er décembre - Victoire pour Reuter-Vandevorst (Porsche 944 S2)

C’est ce dimanche, sur le coup de 16 heures, que la première édition de l’Ostbelgien Classic, nouvelle épreuve de régularité réservée aux voitures anciennes, s’est conclue en présence d’une foule importante sur la Klötzerbahn d’Eupen.

JPEG - 44.7 ko
La vaillante Hupmobile sera à l’arrivée

Pour un coup d’essai, on peut parler d’un coup de maître, Michael Bartholemy et son équipe ayant fait le plein de compliments de la part des équipages.

Sportivement, cette ultime étape a permis aux rescapés de disputer des tests de régularité dans des cadres grandioses et spectaculaires. Deux tours du Circuit de Spa-Francorchamps et un parcours sur la piste de l’EMA toute proche constituaient les points forts de la journée. Une étape qui a hélas été fatale à la Porsche 911 1965 de Tony Kevers et Didier Gathy, en route vers le podium final avant qu’un souci de bobine électrique n’immobilise la belle allemande pour le compte ! La Lancia Delta Integrale de Meeuwissen-Arimont, la Volkswagen Coccinelle de Jacobs-Gillissen et l’Audi 80 de Vannerum-Plas ont également disparu des classements dans le courant de la journée.

JPEG - 62.5 ko
3e Haddouche / Grasges

Leaders du général depuis vendredi soir, Paul Herman et Thomas Collard (VW Golf 2 GTI) avaient toutes les cartes en main pour s’imposer… avant que le copilote ne commette une toute petite erreur, pointant 2 minutes trop tôt à un CH et terminent 2e de l’épreuve. « Ma faute, se désolait un Thomas Collard déçu de louper le coche d’un rien. Tout était parfait. Il aura fallu un petit manque de concentration, hélas… » L’équipage de la #43 aura malgré tout compté parmi les acteurs majeurs de cet Ostbelgien Classic 2019.

A l’affût depuis le début de l’épreuve, Daniel Reuter et Robert Vandevorst (Porsche 944 S2) n’en demandaient pas tant pour passer devant et devenir les premiers lauréats de ce nouvel événement mettant en exergue les Cantons de l’Est. « Superbe journée, se félicitait Robert Vandevorst au passage du podium. C’était rythmé, et c’est tout qu’on aime ! Cette épreuve était vraiment agréable. Bravo aux organisateurs et aux traceurs Baptiste Gengoux et Lucien Letocart, qui ont d’emblée placé la barre très haut… »

JPEG - 90.2 ko
2e Herman-Collard

Jolie surprise sur la plus petite marche du podium, Smaël Haddouche, secondé par un excellent Marcel Grasges (Porsche 911 SC), terminant 3e d’extrême justesse devant la diabolique petite Peugeot 104 ZS des Français Guy Lenglaert et Christophe Berteloot, eux aussi séduits par ce 1er Ostbelgien Classic. Le top 5 final était complété par Patrice Simon et Vincent Duchesne (Porsche 924 S), qui devançaient dans l’ordre Etienne Baugnée et Benoît Remion (MG B), Jacques Evrard et Christian Bernard (Porsche 911), Wolfgang Stracke et Fabian Mohr (Audi 90 Quattro), Wolfgang Heinz et Rolf Pellini (Ford Escort MK2), ainsi que Martin Scheiff et Jean-Marie Letocart (Porsche 911 ST).

Les suiveurs de l’Ostbelgien Classic ont apprécié jusqu’au bout l’évolution d’engins aussi radicalement différents que la Hupmobile 1931 et Jean et Caroline Vincent, ou la Lancia 037 de Dirk et Rosi Lührmann.

JPEG - 154.7 ko
1ers

Quant au pilote du Championnat du Monde de Superbike Scott Redding et son acolyte Giovanni Crupi (Audi Coupé), ils ont poursuivi leur apprentissage d’une discipline qu’ils découvraient ce week-end, l’officiel Ducati répondant avec délectation à toutes les sollicitations des fans présents ! Sympa…

Rideau sur cet Ostbelgien Classic qui a déjà atteint son rythme de croisière. Nombreux étaient d’ailleurs les concurrents à annoncer leur retour dès la fin de l’année 2020 pour une deuxième édition plus que prometteuse…

Podium 2019

1 - 5 REUTER Daniel (B) / VANDEVORST Robert (B) Porsche 944
2 - 43 HERMAN Paul (B) / COLLARD Thomas (B) Volkswagen Golf GT
3 - 36 HADDOUCHE Smael (B) / GRASGES Marcel (L) Porsche 911 SC
-> Classement final
-> Tous les classements


PNG - 18.1 ko

Organisation : Michael Bartholemy / Ostbelgien Classic

Texte : Vincent Franssen
Photos Xact.pro

photo1 : Daniel Reuter et Robert Vandevorst (Porsche 944 S2)

-> Toute l’édition 2019


 

Portfolio

 

Documents joints

 Classement 2019 (PDF - 152.4 ko)