Rallye de l’Ardèche & des Vins Primeurs : 11e édition

L’ASAC Ardèche organisait le weekend du 27 octobre la 11eme édition du Rallye de l’Ardèche & des Vins Primeurs. Weekend , non. Un seul jour de course, le Samedi avec un départ très tôt pour les premiers numéros et un retour vers 16 h 00 / 17 h 00 au point de départ, Vals les Bains. Les vérifications ayant lieu le Vendredi de 16 h 00 à 22 h 00.

Ce seul jour de course ne satisfait pas une partie des concurrents présents, mais 88 autos sont tout de même engagées. Les hostilités commencent dès la zone d’étalonnage le Vendredi soir avant ou après les vérifs techniques. Sous des trombes d’eau, sur une voie à forte densité de circulation à cette heure, c’est parfois juste de ne pas se faire accrocher, mais c’est très bon pour se faire klaxonner.

JPEG - 571.3 ko
Regroupement Coucouron sous les flocons

Bref, aucun incident heureusement ne viendra emmailler cette partie nécessaire à tout bon fonctionnement d’épreuve. Les contrôleurs techniques sont trempés sous leur barnum, plus beaucoup étanche et ils baignent les pieds dans d’immenses mares d’eau, car a cette heure avancée de la soirée, on ne parle plus de flaques ! Les formalités n’en sont que plus rapides pour les concurrents.

Au petit matin, le ciel est gris, mais il ne pleut plus, et l’espoir de voir un coin de ciel bleu est tout de même présent. Nous nous élançons en direction de Burzet pour la ZR 1, c’est sec, mais les feuilles mortes humides et les châtaignes écrasées par le passage des précédents véhicules vont ralentir les accélérations de certains en propulsion. Tout se déroule bien et l’épreuve prend son rythme. Au fur et a mesure que nous montons, c’est clair que c’est moins clair... !!! Ça bruine, la chaussée est bien humide, mais pas de gros temps.

Un temps de Toussaint sur le plateau ardéchois, une bise glacée et quelques flocons nous attendent au parc de regroupement de COUCOURON. Ouh là là, les “ça pèle” commencent à se faire entendre dès qu’on met un pied en dehors des autos. Dommage qu’il n’y ait pas un “point café chaud”. Nous ne nous attarderons pas trop et dès le temps alloué passé nous reprendrons la route pour des tracés sinueux à souhait sur des routes étroites, dans des paysages d’automne qui ravissent les yeux. Des couleurs sur fond de marron foncé, marron clair, avec par endroits encore un peu de verdure.

Tout se déroule bien, pointages avec des commissaires qui évitent parfois au copilote de descendre de l’auto, re demarrage un peu plus loin avec des préposés aux pendules. Nous rejoindrons la vallée pour y retrouver un soleil printanier, et nous attabler pour un repas chaud au Domaine du Rouret, site de villégiature et de détente de renommée. Les commentaires comme d’habitude vont bon train sur les classements qui commencent a sortir sur Internet. Votre serviteur est lui, bien plus intéressé par les délicieuses crêpes au dessert, avec bien sûr de la bonne confiture étalée dessus. Les ZR de l’après midi seront moins intéressantes que celles de la matinée, et nous aurons droit a une ZR de moins que le règlement prévoyait. Une inutile liaison via la RN 86 nous ramenait vers le point de départ, et ce avec beaucoup d’avance.

JPEG - 490.7 ko
J.Gilles DUBOST le “Roi Lion” du Team “Les Lionceaux” et son 1er Trophée en 3

Il doit pourtant y avoir d’autres solutions pour ramener les concurrents à Vals les Bains. Une fois en parc fermé, les concurrents n’avaient que d’autres secours que de se presser dans l’entrée du Casino de Vals pour l’attente des résultats, qui finit par avoir raison de quelques équipages compétiteurs qui rentrèrent à leurs bases respectives. Un buffet froid était enfin avancé afin que les concurrents puissent se retrouver autour de tables dressées par le personnel du restaurant du Casino.

La remise des prix fut tronquée, vu que seuls les premiers furent appelés, précédé du classement des Teams présents. Précisons qu’a l’entrée en parc fermé, le Président de l’ASACA distribuait aux 82 équipages classés, deux plaquettes métalliques en souvenir de ce Rallye de l’Ardèche et des Vins Primeurs 2012.

Le classement des Teams à permis aux “Lionceaux” de remporter leur premier trophée, ainsi que la coupe récompensant l’équipage le mieux classé “sans instruments” (BOURCY Philippe et DUPOUX Didier sur Peugeot 205 Rallye). Au général Bertrand MARCHE (BMW 318), l’emporte devant Bob SOLLE (Alfa Roméo GTV6) et Frédéric BERAUD (OPEL Corsa GSI).
-> Tout le classement 2012

137 concurrents l’an dernier, 88 cette année, il faut appeler un chat, un chat certes la crise est là, mais nous sommes bien loin des anciens rallyes de l’Ardèche digne de ce nom. Ou les concurrents faisaient les vérifications le Samedi matin, prenaient le départ à 13 h 30 et ne rentraient en parc fermé que dans la nuit du Samedi au Dimanche. La remise des prix avait alors lieu le Dimanche matin avant ou pendant le repas de clôture . La déception était perfectible, sauf pour les vainqueurs qui remportaient là leur première victoire.

Texte et photos : Bernard Mathevet (avec Philippe sur Renault R5 Alpine)
organisation : www.asacardeche.org

photo1 Parc fermé Domaine du Rouret