Rallye Maroc Historique #4 : Statu Quo en tête

Jour 4 : jeudi 31 mai

Quatrième journée de course disputée sous une chaleur accablante faisant souffrir les hommes comme les machines. Et Chantriaux résiste !

JPEG - 117.8 ko

Ce soir, nous pourrions presque dire que le Rallye du Maroc Historique a pris ses quartiers d’hiver. Le voici faisant étape à Ifrane, une ville totalement atypique, construite par les français et à l’architecture savoyarde. L’hiver, on fait même du ski dans la région de cette ville de villégiature. Certes, comme souvent en montagne, c’est un violent orage qui a accueilli le rallye. Mais sa fraîcheur ne fera pas oublier cette journée où le thermomètre frôla en permanence les 40°. Cette chaleur accablante rend difficile le travail des mécaniques. Hier déjà, les deux Peugeot 504 V6 Coupé prirent feu au même instant pour des raisons de vapor-lock. Et bien des concurrents redoublent d’astuces pour chercher à refroidir les moteurs.

JPEG - 34.9 ko
Bernard Barrile est sorti violemment avec sa Sunbeam Lotus

Trous dans le capot pour certains, calandres démontées, voire découpées pour d’autres... Chacun y va de son système D.

CHANTRIAUX SEREIN...

Si il est un pilote qui continue sa trajectoire sans dévier d’un pouce, c’est bien Eric Chantriaux. A la question posée hier de savoir s’il allait pouvoir résister aux monstres de puissance qui le talonnaient, la réponse de l’aixois fut implacable. Non seulement Chantriaux a résisté mais chaque jour, il semble capable d’accentuer son avance : 2"9 mardi soir, 1’03" mercredi soir, sa marge est passée à 1’16". Quand on se bat pour la gagne, chaque dixième de seconde compte... Derrière lui, la résistance n’a pas vraiment évoluée depuis hier.

JPEG - 82.6 ko
Éric Beloossof est le seul engagé en VHRS avec sa DS Coupé

On retrouve second Bernard Munster et sa Porsche, à 1’16"3, donc, sui de Paul- Emile Decamps avec son Opel à 2’25"1 qui contient désormais Eric Van de Poele à 3’36"1.

LA SURPRISE CLEMENT !

En fait, aujourd’hui, la nouveauté, heureuse, qui plus est, est venue du jeune Eric Clément sur sa Porsche SMG. Hier déjà, il avait démontré ses capacités, en signant un troisième chrono et globalement des performances aux avant-postes, entrecoupées malheureusement de problèmes mécaniques : crevaison, puis une rotule cassée. Hier, il pointait à la huitième place avec ses problèmes. Ce soir, le voici cinquième officieusement, après un premier temps scratch lors de son premier rallye. Le jeune pilote SMG démontre un beau potentiel.

BEAU TOP 10 !

Autre pilote dont il convient de souligner les performances et la régularité, c’est Antoine Vandromme. L’an passé, il se mesurait avec son père, lui sur une 911, son père sur Ford Escort RS. Résultat : un match presque nul. Aujourd’hui, le "bambin" s’échappe et pointe à une fort belle sixième place, devançant par exemple un pilote très talentueux et très expérimenté : Jean-Pierre Manzagol.
"Manza" (photo 1 ) mène sa R5 Turbo avec intelligence et chaque qui passe le ramène un peu plus des premières places. Le pilote Corse devance Jean- Pierre Mondron, le boss de l’équipe Kronos qui, depuis les ennuis d’allumage de Grégoire De Mevius ne se montre plus aussi dominatrice que les années précédentes.

JPEG - 91.5 ko
S. ZELE / J-C. LAMORLETTE

Mondron 8ème, De Mevius bien revenu mais pointé 25ème devant le troisième pilote de l’équipe, Philippe Vandromme. Enfin, Fred Daunat et Pili De Lafontaine complète ce "top ten" éloquent. Fred Daunat est un peu le rescapé du Daunat Classique avec son coupé SM depuis l’abandon, hier, de Jean- Jacques Julien au volant de sa DS proto. Aujourd’hui, pour Fred, le couperet n’est pas passé loin. Sur le routier le menant au départ de la première spéciale du jour, il croise un camion. De toute évidence, il n’y a pas assez de place pour deux. Fred empiète alors sur le bas coté mais une pierre tord un bras de suspension. Il poursuit son chemin tant bien que mal mais le fameux bras cède. L’addition est alors toute autre. Attardé mais huitième tout de même avec encore deux jours de compétition inscrites au menu.

AVEC LES FRANÇAISES

Outre Daunat, il faut reconnaître que le clan des françaises est bien représenté. Chez les hommes au losange, par exemple, Brianti avec sa sympathique Alpine A110, toujours aussi belle à voir évoluer, pointe à la 14ème place.

JPEG - 53.4 ko
Jean-Pierre Lajournade mène sa R12 Gordini avec doigté

Jean- Pierre Lajournade et sa R12 Gordini est 28ème. Chez les hommes frappés du "Lion", on trouve en première position Roland Streit à la 19ème place avec sa 505 Turbo, Michel Faraut sur un coupé V6 de Jean Luc Bolla à la 21ème place, Serge Zèle sur la seconde 505 Turbo à la 22ème position. Pour ce dernier, les problèmes d’amortisseurs rencontrés hier ne sont plus que de lointains souvenirs. Enfin, Pascal Dro est bien remonté de la dernière à la 37ème place avec sa 504 Ti. Il semble avoir enfin trouver la solution à ses problèmes de vapor-lock. Et alors que l’on pensait les deux splendides 504 V6 de Vaison Sport sur la liste des abandons, on a eut le plaisir de les retrouver au départ ce matin. Certes très loin au classement mais en piste néanmoins pour une fin de rallye qui prend pour elle l’aspect d’une séance de mise au point. N’oublions pas qu’elles sont neuves... Dominique Depons va, lui, de problème en problème. Il n’est que 33ème, ce qui ne l’empêche pas de le voir apparaître dans le haut des feuilles de temps de temps à autre...

L’orage de ce soir aura probablement rafraichi les esprits et les machines. Il faudra faire preuve de sang froid dans les épreuves qui attendent ce beau monde demain.

photo1 : J-P. MANZAGOL / V. MAGINI


Hommage...

Hier, nous nous faisions l’écho d’un accident, une chute, touchant des commissaires lors de l’étape de Ouarzazate. Hélas, mille fois hélas cet accident vient d’endeuiller le monde du rallye, Alain Beltrando n’ayant pas survécu à ses lourdes blessures. Il est évident que tous les équipages, toutes les personnes présentes sur le rallye se joignent à l’organisation, très touchée par cet accident, pour que sa famille, ses proches, ses amis, commissaires ou non, trouvent tout le réconfort nécessaire dans cette dramatique épreuve


PNG - 17.9 ko

Contact :
Maroc Historique
11000 SALE
Tél : 00212 537877475
Contacter par E-Mail
www.rallyedumaroc-historique.com


Texte : JBCOM 92 /Alain Bernardet
photos : Fred Chambert, Cathy Dubuisson, F.Haase

-> Toute l’édition 2012