Pedro - Baldaccini vainqueurs du San Remo Historique 2013

Course difficile que cette édition 2013 du Rallye Sanremo historique et pas seulement pour les conditions atmosphériques particulièrement mauvaises.

La compétition s’est déroulée sur trois jours, du jeudi 4 au samedi 6 avril

PNG - 218 ko

La première étape a vu les 80 pilotes lutter contre les pièges d’une route sèche, puis humide, puis trempée et sale et, comme si cela ne suffisait pas, avec la brume, puis avec le brouillard et la pluie : autant d’éléments qui ont rendu difficile la sélection des pneus, le pilotage de la voiture et affecté la forme physique des pilotes. C’est ainsi qu’à l’arrivée nocturne de la première étape, les visages étaient marqués par la fatigue (et peut-être aussi un peu par la peur) et les physiques "détruits" par la tension et le stress permanent.

Une première étape dirigée par Pedro avec une voiture au top, qui va le porter en tête avec un avantage sur le second de plus de 25 secondes (Jensen, parti avec la fièvre) lui ouvrant en grand les portes d’une course plus tranquille. Puis des soucis pour Marchionni (Moteur ko dès la première spéciale) et Da Zanche (Problèmes sur sa Porche en essais et moteur en panne sur la liaison avant la troisième spéciale) les poussent à l’abandon.

JPEG - 651.1 ko
2e Comas-Paganelli

Comas a également des problèmes car il ne réussit pas à s’habituer à la conduite dans ces conditions, et à la tombée de la nuit, c’est Noberasco qui ne trouve pas le bon feeling avec son Audi. Jensen n’a pas de soucis malgré la fièvre et parmi les protagonistes, tout va bien pour Musit qui conduit avec maestria sa Porsche et qui contrôle les adversaires du championnat italien. Des problèmes aussi pour Brazzoli qui n’a pas les bons pneus dans Langan et qui le paye de plus d’ 1 minute sur le premier et qui doit alors commencer une course contre la montre pour retrouver une place plus conforme à son savoir-faire. La première étape se termine avec 4 scratch de Petro sur 5 spéciales, (Une de Musti dans Langan) et la première position au classement général avec presque 1 minute d’avance sur Jensen et 1’13" sur Musti : pas mal pour affronter la seconde étape avec plus de sérénité.

JPEG - 796.8 ko
3e Musti-Biglieri

Cela repart le lendemain matin, sous un soleil timide mais qui donne au concurrents l’espoir d’une journée épargnée par la pluie.

Comas part comme un missile , il remporte les 4 spéciales, grignotant sur les deux premières spéciales une minute à Pedro (qui a pâtit de problème de pneu sur la spéciale la plus longue) ce qui le porte au pied du podium. Brazzoli quitte la caravane du rallye pour une étourderie en assistance d’où il repart avec le bouchon d’essence mal fermé ce qui a pour conséquence de faire couler de l’essence sur les pneus arrières et provoque une touchette à la sortie d’une courbe.

C’est Comas qui continue à faire des étincelles : il trouve la bonne harmonie avec Paganelli, son navigateur débutant sur la Stratos, la voiture n’ayant et ne donnant aucun problème, Erick est un pilote d’une valeur indiscutable et qui ne faiblit jamais. Il arrive à se rapprocher à 16 " de Pedro, deuxième au scratch et vainqueur au 2ème regroupement avec quasiment 4 minutes d’avance sur Myrsell, déçu par le retrait de Brazzoli mais heureux pour les points conquis dans le cadre du championnat européen, à la troisième place, Montini Nicholas qui réussit à maintenir derrière lui au scratch, son père Roberto, protagoniste de la troisième catégorie.

JPEG - 740.7 ko
Comas-Pedro-Musti

C’est donc dans le dernier test, le Perinaldo, le plus court, que tout s’est joué : Pedro au final est devant tout le monde, il garde 16 "d’avance sur Comas, 25" 4 de Musti, et 45 "6 Jensen, ..


Classement 2013

1.Pedro "- Baldaccini, E. (Lancia Rally 037) à 1:52 ’44 .5 ;
2.Comas, E. - Paganelli, E. (Lancia Stratos) à 16,0 ;
3.Musti, M. - Biglieri, C. (Porsche 911 SC) à 25,4 ;
4.Jensen, V. - Pedersen, E. (Lancia Rally 037) à 45,6 ; 5.Calzolari, G. - Ceci, L. (Ford Escort RS) à 3’24 .5 6. Myrsell, M. - Junttila, E. (Porsche Carrera RS) à 4’03 0,8 ; 7.Noberasco, G. - Michi, D. (Audi) à 5’37 .3 ; 8.Montini, N. - Ognibene, M. (Porsche 911 RS) à 5’53 .2 ; 9.Montini, R. - Mattanza, Ga (Porsche 911 SC) 5’54 0,0 ; 10.Girardo, M. - Girardo, G. (Fiat 131 Abarth) à 6’52 0.4 ;

photos : organisation

 

Portfolio

 

Documents joints

 Classement championnat (PDF - 39.2 ko)
 Classement FIA (PDF - 39 ko)