Neige et Glace : victoire de Deflandre-Gully

JOUR 4 – ETAPE 3 : MALBUISSON-LA VRINE-MALBUISSON

Mercredi 4 février : Deflandre puissance 3 !

PNG - 488.8 ko

Trois ans qu’il en rêvait. Trois ans que cette… troisième victoire lui tendait les bras sans jamais s’offrir vraiment. En franchissant en vainqueur au volant de sa Porsche 911 frappée du n°2 le podium de cette édition 2015, dressé sur la Place d’Arçon au coeur de Pontarlier, le pilote Belge Yves Deflandre a finalement conjuré le mauvais sort qui s’acharnait sur lui depuis si longtemps. Mais pour autant, jamais, la motivation du pilote liégeois n’eut à en souffrir. « Le Neige et Glace est mon rallye fétiche », glissait-il aujourd’hui après avoir sablé le champagne en compagnie de son fidèle équipier, Eddy Gully qui peut se targuer de totaliser une victoire de plus que son pilote au palmarès de cette épreuve.

JPEG - 193.1 ko
2e Vandewauwer / Paisse

Cinquièmes à s’élancer sur les piste de slalom remaniées par l’organisation ils ont, cette fois, parfaitement géré leur sprint final face à un duo Vandewauwer / Paisse (Porsche 914/6 n°1), certes handicapé par une boîte de vitesses défectueuse, mais toujours très affûtés sur les prises de temps…

Troisièmes au décompte final, Michel Closjans et Robert Rorife (photo), également vainqueurs de leurs classe avec leur magnifique Pré A de 1954, complètent un podium 100% belge et… totalement Porsche !

La mauvaise nouvelle du jour était que Henri Pescarolo et Michel Périn, victimes de problèmes mécaniques insolubles sur leur Porsche 911, n’ont finalement pas pris le départ de cette ultime étape. Rendez-vous a déjà été fixé à l’année prochaine !

-> Classement final

-> l’édition 2015 en vidéos


JOUR 3 – ETAPE 2 : MALBUISSON-LES FINS-MALBUISSON

Mardi 3 février : jusqu’au bout de la nuit !

Grand bleu et thermomètre en chute libre ce matin pour le départ de cette 2e étape du 61e Rallye Neige et Glace déclinée en trois actes. Quatre TR en matinée entre Malbuisson et Les Fins.

JPEG - 222.3 ko

Pilotes et navigateurs s’en sont donnés à coeur joie, tout en glisse, dans des décors de rêve où les premiers rayons de soleil soulevaient une brume de neige ajoutant à la magie de la carte postale. Chez les Sanseigne, ce paysage on le connaît par choeur. Alors tant Joël que Corinne se sont concentrés à fond sur la trace pour signer une matinée sans faute, ou presque, se hissant provisoirement en tête du classement général où la résistance française s’organisait en collaboration avec les Rémois Eric et de Joa Torrejon (Audi Quattro n° 22).

Mais du côté de nos amis Belges, la révolte avait également sonnée et s’articulait, bien entendu, autour des leaders habituels Et tandis que Jean-Pierre Vandewauwer et Julien Paisse(Porsche 914/6 n°1) passaient leur matinée à se débattre, comme d’autres, avec des obstacles aussi mobiles que divers qu’impose le système de la ‘route ouverte’, Yves Deflandre et Eddy Gully (Porsche 911 n°2) enchaînaient les petits scores pour se hisser progressivement en tête du général provisoire.

JPEG - 198.1 ko

Après un regroupement particulièrement agréable dans le magnifique village classé d’Ornans, patrie du peintre Gustave Courbet, la demi étape de nuit, confirmait la reprise du pouvoir par vol de nuit des équipages venus d’outre-Quiévrain. D’autant que quelques lourdes pénalités horaires tombées suite à des excès de vitesse dans les traversées de villages terminaient de faire le tri. Au bout de la nuit, à Malbuisson et à la veille de l’arrivée à Pontarlier, Deflandre/Gully pointaient donc en tête devant Vandewauwer/Paisse et Torrejon/Torrejon pour un final particulièrement prometteur…

-> Classement général après étape2
-> Les classements en direct

-> Où voir passer les concurrents


JOUR 2 – ETAPE 1 : MALBUISSON-ARBENT-MALBUISSON

Lundi 2 février - UN JOUR BLANC, TROP BLANC !

Il est des jours comme ça… En démarrant ce matin du village de Malbuisson, enveloppé d’un épais duvet de neige, les 110 équipages de ce 61e Neige et Glace ne se doutaient sans doute pas qu’ils allaient vivre, pour la plupart, une journée particulièrement difficile.

PNG - 141 ko

Suite aux importantes chutes de neiges des deux derniers jours, l’équipe d’organisation avait d’ores et déjà été contrainte d’annuler les deux derniers secteurs chronométrés de la journée. Sans TR6 (Gobet), ni TR7 (Pic de l’Aigle), la boucle jurassienne s’annonçait néanmoins sportive avec pas moins de cinq Tests de Régularité au menu ! Pourtant, chutes de neiges, chutes d’arbres et quelques encombrements, autant dus aux conditions climatiques que, parfois, à la maladresse ou au manque de préparation de certains, eurent vite fait de transformer cette première étape en véritable cauchemar. Au décompte final et malgré tous les efforts des organisateurs pour maintenir le plus de secteurs roulants, seulement 25% du parcours sportif put être maintenu.

JPEG - 94.6 ko

Au décompte final de ce jour blanc ce sont trois équipages français qui monopolisent la tête du classement général provisoire avec, en tête, Eric et Joa Torrejon (Audi Quattro n°22), suivis de Christophe et Anne Baillet (Porsche 911 n°20) qui eurent néanmoins besoin de leur joker pour effacer une grosse erreur commise au départ du TR1. L’autre Audi Quattro de Benoît et Yannick Martin complète le podium du jour. Problèmes, en revanche, pour Henri Pescarolo et Michel Périn, en proies à des problèmes d’alimentation sur leur Porsche 911 et contraints de rallier Malbuisson pour réparer… Abandon définitif, en revanche, pour le duo belge formé par Daniel Reuter et Robert Vandevorst (Porsche 914/6 n°3), lauréats de l’édition 2012, suite à des problèmes insolubles de boîte de vitesses…


JOUR 1 – VÉRIFICATIONS & PROLOGUE ‐ PONTARLIER

La neige qui est tombée à gros flocons sur l’est de la France n’a pas manqué de s’attarder sur la région, enveloppant le Doubs et le Jura d’un épais duvet de neige. Un décor de rêve pour cette première journée de l’édition 2015 consacrée aux vérifications techniques et administratives, ainsi qu’au podium de départ à Pontarlier

JPEG - 193.7 ko

En soirée, au terme d’un briefing général, le prologue de 25km disputé dans la célèbre Côte du Lamont offrait à chacun l’occasion de déterminer son ordre de départ en vue de la première étape de ce lundi dans le Jura…

Dominique Holvoet et Bjorn Vanoverschelde (Toyota MR2 n°98) ont remporté ce soir le prologue de ce 61e Neige et Glace. Le duo belge devance les Français Balland/Balland (Lancia Delta n°108) et la Lancia Flavia n°69 des Italiens Rossi/Tarenzi. Yves Deflandre et Eddy Gully (Porsche 911 n°2), lauréats en 2010 et 2011 terminent quatrième du jour, tandis que l’Audi Quattro des Français Conreau et Brignon (n°24) complète le top 5 de cette mise en bouche de 25 kilomètres en nocturne et tout en glisse dans la Montée du Larmont… Sur base du nouveau règlement, c’est donc ces derniers qui ouvriront la route ce lundi lors de la première étape jurassienne.

-> Les classements

INTERVIEWS

PATRICK ZANIROLI(ORGANISATEUR)

JPEG - 203.7 ko

“Avec plus de 110 équipages au départ, cette 61e édition s’annonce comme exceptionnelle ! L’enneigement est optimal, même excessif à certains endroits ce qui nous pose pas mal de soucis logistiques. Mais nous travaillons d’arrache‐pied afin d’offrir un rallye le plus attractif possible. Ce record d’inscription va de paire avec une internationalisation croissante et un niveau sportif extrêmement pointu avec une trentaine d’équipages belges, intraitables depuis près de dix ans sur notre épreuve. Mais les Français et les Italiens ont sonné la révolte ! Voilà qui nous promet un rallye magnifique et indécis jusqu’au bout ! ”

J‐P. VANDEWAUWER(BEL/PORSCHE 914/6 /N°1) “C’est toujours un énorme plaisir de revenir ici. L’ambiance est extraordinaire et ce Neige et Glace offre un rapport qualité/prix imbattable. De plus, tous les meilleurs équipages belges sont là pour nous reprendre notre titre, donc il n’y avait vraiment aucune raison d’aller voir ailleurs. C’est certain que la bataille va être rude et sportive…”

HENRI PESCAROLO(FRA/PORSCHE 911/N°10)

JPEG - 239.2 ko
Michel Périn/Henri Pescarolo aux couleurs de NCR !

“Nous avons tiré les enseignements de ces dernières années. Tant au niveau de la voiture que des pneus, nous avons tenté de réunir les meilleurs éléments. Désormais je n’ai plus la moindre excuse à faire valoir, d’autant plus que je pars avec l’un des copilotes les plus professionnels du plateau ! Si nous ne sommes pas au minimum sur le podium cette année, ce sera donc entièrement de ma faute !”

YVES DEFLANDRE (BEL/PORSCHE 911/N°2) “Après deux années difficiles où on a tout perdu le dernier jour, j’espère que cela se passera mieux cette année., même si, désormais, de nombreux équipages ont adopté les mêmes pneus que nous. Une petite modification du règlement pourrait cependant nous aider : chaque jour, l’ordre de départ des 5 premières voitures sera inversé… ce qui nous évitera de balayer trop souvent la piste…”

V. ROTROU BOSSART (FRA/PEUGEOT 505/N°66) “Contrairement au Rallye des Princesses, je ne pilote pas. Je suis là pour apprendre et, qui sait, je prendrai le volant dans un an ou deux. La conduite sur la neige n’a rien de commun avec celle du Rallye des Princesses. C’est une discipline à part ! Le rôle du navigateur, en revanche, est tout aussi essentiel pour réguler le pilote.”

JPEG - 33.1 ko

-> Liste des engagés
-> Où voir passer les concurrents

Texte et photos : Organisation Patrick Zaniroli Promotion​

-> Toute l’édition 2015... et les précédentes

 

Portfolio

 

Documents joints

 Classement après étape2 (PDF - 197.6 ko)
 Classement final (PDF - 198.5 ko)