Mon 1er Rallye du Dauphiné en VHRS

En cette belle journée de Septembre, le 24 exactement, je me suis aligné avec mon copilote Henri au 1er Rallye du Dauphiné (VHC + VHRS) organisé par l”ASA Drôme avec un départ à 26400 Crest.

PNG - 169.6 ko

L’auto la Manta GT/E de 1976 avec ses 1 897 cm3 de cylindrée.(Enfin ce qu’il en reste..!!!), histoire de voir et de s’étalonner face à des grands noms de la spécialité. Nous avons pris le départ avec le n° 61 sur 73 engagés en VHRS.

Routes fermées sur les ZR avec des moyennes un peu plus élevées que la normale en régularité classique. Je dois dire que cette formule m’a littéralement “emballé”, de par le parcours sublime, de la qualité de l’accueil des organisateurs, du règlement parfait et des moyennes allant parfois jusqu’a 65 km/h...., un grand plaisir obtenu, donc un grand merci aux organisateurs de cette manifestation.

JPEG - 392.8 ko

Partir derrière un VHC permet de côtoyer des “costauds” de la discipline, qui n’ont pas tous eu le même sort, le classement changeant prés de 5 fois au fil des spéciales, un cassant une pièce mécanique, l’autre pas chanceux, etc etc... Nous, eh bien, nous avons essayé de suivre le rythme mais il a fallu vite se rendre compte que nous n’avions pas la même puissance que ceux devant nous ; Les relances en sortie d’épingle étaient bien besogneuses, il a fallu compenser par d’autres techniques de conduite. Nous avons même réussi à faire second d’une ZR... !!! Un exploit... Courant pour le “fun only”, nous nous sommes régalés, et notre classement à l’arrivée (14eme au général) nous satisfait pleinement. 7 Porsche de plus forte cylindrée que nous sont devant,nous avions pris la moyenne intermédiaire. A mon avis il devrait y avoir plusieurs classements en fonction des cylindrées, et une Carrera 3.0 l ne devrait pas qu’en moyenne haute !

JPEG - 2.5 Mo

Mais nous ne ramenons que de beaux souvenirs et la "mayonnaise à bien pris". Ce fut un plaisir de retrouver Aimé, Gil, B.Vialar, J.Gilles, “Poulou”, J.Maurice, et d’autres connaissances que nous n’avions pas revues depuis un moment. Il a fait un temps idéal à la pratique de ce sport, pas de pluie, des paysages sublimes comme le tracé du Pont d’Espenel vers St Nazaire le Désert, et le Col de la Chaudière. Ce ne fut que du bonheur. Bravo à l’ASA Drome et à l’an prochain.

Texte et photos : Bernard Mathevet

Site des organisateurs : www.asadrome.com