Le rallye de Bourgogne 2019 - Remake 1965

Enorme succès d’estime pour les Organisateurs Jean-claude FRIONNET et François BELORGEY, qui à peine 1 mois après avoir lancé ce nouveau format en février pendant le Salon AUTO MOTO RETRO de DIJON, avaient plus que rempli les disponibilités envisagées soit près de 80 engagés.

JPEG - 474.4 ko

Se lancer dans la forme ancienne, celle des années soixante, était une vraie gageure. Presque immédiatement le retour des habitués du Tour de Bourgogne Classic fut fantastique. C’est vrai que de donner l’itinéraire 2 mois avant l’épreuve provoqua un peu les fanatiques du fléché-métré pur et dur ! Donc chaque équipage avait réalisé son parcours, soit au fluo sur les deux cartes Michelin, soit un fléché-métré simple ou encore une série de cartes agrandies avec détails comme à l’époque.

Et tous ces passionnés (78 équipages partants) se sont retrouvés ce samedi 12 octobre pour les vérifications à Varois et Chaignot, lieu mythique des Tour de Bourgogne Classic, puis pour un départ officiel depuis les Caves Carrière à DIJON. Le plateau était assez exceptionnel, surtout par la rareté de ces autos en Rallye.

JPEG - 82.9 ko
Stupéfiante Trabant 601 de B. Contorsi

Une Trabant 601 de 1973, MG TA de 1938, deux Triumph Italia ( TR3 carrossées en Italie dans les années soixante), deux Corvette dont une C2, trois MG A trois Morris, Austin, trois Coccinelle dont deux cabriolets, quatre Jaguar dont trois E Type et une XJC, Spitfire GT6, Audi Quattro, Renault Gordini, Lancia Fulvia, Opel Monza , Datsun 280Z, et une armada de 16 Porsche, 911,912,914,924...

On notera la présence d’anciens qui avaient participé à ce Rallye en 1965, Gérard CYUNET, Les frères AULON, Christian et Jean Pierre, et le Copilote du vainqueur de 1965 (Claude Bourillot), Gérard David qui sur une Fiat Spider Abarth de 2019 faisait l’ouvreur.
Le parcours légèrement modifié, passait par une suite de montagnes russes, descendait dans les villages puis remontaient sur la colline, éventuellement un plateau agricole et ensuite pour plonger vers un nouveau village à travers les bois et ainsi de suite pour arriver à Mont St Jean pour un premier CH et une pause-café. Puis ce fut la traversée du Morvan, Saulieu, les lacs et Château Chinon , monter le Mont Beuvray (ancienne spéciale) pour ensuite venir à Autun pour le diner et la nuit.

JPEG - 87.5 ko
Autoblanchi des frères Aulon déjà presents en 1965

L’accueil des Autunois et de leur Mairie fut irréprochable. Les concurrents purent stationner un long moment sur la pelouse du Théâtre Romain avant de rejoindre les Ursulines pour un diner dans la Chapelle !

Le lendemain le retour passait par Nolay, Pommard, Meursault pour arriver à la pause-café dans le Motel du futur Parc de Loisir de « VINTAGE LAND » puis finir la matinée par la traversée des collines, la Montée de Urcy, Gevrey Chambertin, la route des Grands Crus, Corcelles les monts et le CH final avant de rejoindre en liaison le parc fermé du Palais des Expositions de Dijon et le restaurant Château Bourgogne les accueillait pour un Brunch de grande classe et une remise des prix étonnante !

Déjà les habitués se posaient des questions « comment faites-vous le classement ? », les temps ne comptent pas, alors simple comme la vie, si on le veut, en comptant les CP manquants au nombre de 24 sur l’ensemble des deux jours, des pinces, des lettres et des commissaires...et en répartissant par Classes, comme à l’époque , ce qui a donné dans la classe quatre (plus de 3L de cylindrée) 9 premiers ex-aequo avec 0 points, dans le groupe deux (de 1000 à 2000 cm3) 6 premiers ex-aequo avec 0 points aussi ; Ils furent départagés par l’Age de leur autos !!!

JPEG - 99.2 ko
AH 4 cylindres Le Mans de J. Lamelloise

Mais dans la très bonne humeur, tous avaient compris que les classements n’étaient que prétexte à discussions animées, le plus important en somme était de se réunir entre amis passionnés de Mécaniques et de belles carrosserie et traverser une Bourgogne toujours aussi splendide en automne !

C’est pourquoi nous ne citerons que le podium des quatre classes.

- Groupe 1 : 4 autos :1ER Bernard et Florent CONTORSI TRABANT 601 2ième Didier Martinet Lambert BEAULATON Morris ; 3ième Marine et Emilie CONCHE Morris 1000 ;4ème Florent CUYNET et Max CANTELOT Austin A35

JPEG - 79.7 ko

- Groupe 2 : 27 autos 1ER Louis BERTRAND Didier LAMBERT RENAULT GORDINI, Jean François et Edouard BRIN TIUMPH Spitfire GT6, Philippe et Marie LAGLER FIAT 124 Coupé, 3ième Jean Pierre DREYFUS Jean Paul MASSE LANCIA FULVIA ZAGATO
- Groupe 3 : 13 autos 1ER Jean François et Edouard BRIN TIUMPH Spitfire GT6, Jean François et Edouard BRIN TIUMPH Spitfire GT6, Hubert PRETIN Françoise MARTINET AUDO QUATTRO, 3ième Robert POUX et Nathalie GENGLER FORD SIERRA RX4L
- Groupe 4 : 25 autos 1ER Nicole et Jean-Claude PEUGOT JAGUAR E Type, 2ième Jean Louis MERTENS JAGUAR XJC et Frederique RAHIR, 3ième Bruno et Brieuc THERY PORSCHE 911 SC


PNG - 12.2 ko

Organisation : ASA Beaune et le Bourgogne Historic Cars
François Belorgey-Jean-Claude Frionnet

Texte : Maxime Arthur Coindet

photos : organisation

photo1 : Chevrolet C2

-> Revivre les éditions précédentes