Le 22ème Rallye Maroc Classic – La Route du cœur

Ce sont 46 équipages qui se sont donné rendez-vous à Casablanca sous le soleil du Maroc pour le départ du 22ème Rallye Maroc Classic – La Route du cœur (14-21 mars) organisé par Cyril neveu :

JPEG - 120.2 ko

« La richesse et l’authenticité de ce rallye le confirme comme l’incontournable rallye de régularité au Maroc. Cette année les plus grandes marques sont présentes (Mercédès, Cobra, Jaguar…) pour un itinéraire découverte, dont 500 km de nouveautés.

Ce périple emmènera les 46 équipages de Casablanca à Marrakech, en passant par Essaouira, Agadir, Tafraout, Ouarzazate où les participants passeront la nuit dans un luxueux bivouac dans le désert. Deux épreuves sur circuits fermés viendront pimenter ce rallye de régularité exceptionnel. »

Revivez cette édition 2015 au jour le jour :

dimanche 15 mars - 1ère étape
Casablanca - Oualida - Essaouira - 380km 2 spéciales

JPEG - 152.1 ko

Dès 9h ce matin, la quarantaine d’équipages s’est élancée de Casablanca dans une direction inhabituelle pour le Rallye Maroc Classic : la côte Atlantique..

Une grande route moderne en perpétuelle activité nous a emmené d’abord jusqu’au petit village de Oualida.

Les amateurs de fruits de mer se sont régalés d’huitres à peine sorties de leur parc. Après le déjeuner : direction la charmante ville fortifiée d’Essaouira. Réputée pour être envoutante, cette cité portuaire a attiré pendant des millénaires de nombreuses convoitises. Ici, se mêlent histoire, festivals musicaux, sports de glisse et charme de la médina blanche, inscrite au patrimoine de l’UNESCO.
-> Le classement 1ère étape


Lundi 16 mars - 2e étape
Essaouira - Immouzer - Agadir - 250km 3 épreuves de régularité

JPEG - 79.7 ko

Aujourd’hui, les équipages ont pris la direction d’Agadir, sur la façade Atlantique marocaine. Mais avant de rejoindre l’agitation de la ville, les concurrents ont fait une pause à Immouzer, capitale d’une vallée préservée, presque cachée, qui, si l’on en croit la rumeur, ressemble aux jardins du paradis.

Photos-Maroc-Classic-1182Malheureusement pour Mohamed TOUHLALI et Olivier VERGER, sur Porsche 911 SC, cette rumeur ne s’est pas vérifié. En effet, l’équipage franço-marocain s’est perdu lors de l’avant dernière spéciale du jour, au niveau du Barrage Moulay Abdellah.

Alors qu’ils étaient premiers au classement provisoire de la première étape, ils chuttent aujourd’hui à la 19ème place. La sanction pour leur erreur d’orientation est une opportunité pour l’équipage Jean-Michel et Marie-Françoise ARLAUD, sur Citroën DS 21. Challengers hier, en remportant cette étape ils confirment le mythe de la marque Citroën au Maroc. Charge à eux de confirmer leur bonne position dans la suite du rallye.

La compétition pour la tête du classement se poursuivra donc demain.
Aujourd’hui, l’étape était dédiée à la navigation, avec plusieurs changements de direction nous permettant de s’échapper des grands axes routiers. C’était aussi les premiers virages sérrés et épingles en ERR.
Le classement du jour :
1 : JM. Arlaud – MF. Arlaud (Citroën DS 21)
2 : R. Cerezo – R. Cerezo (Jaguar XK140 DHC)
3 : C. Ghistelinck – L. David (Mercedes Benz coupé 3.5)


Mardi 17 mars - 3e étape
Agadir - Taroudan - Agadir (215km 3 ERR)

JPEG - 75.4 ko

Seconde soirée à Agadir, après une boucle qui nous a éloigné du rivage. L’étape aura été exigeante : les petites routes de montagne ont nécessité une concentration sans faille à la fois pour la conduite et pour l’orientation. C’est au cours de la spéciale, dans les lacets montagneux, que Reda Meziane-Belfkih / Zineb Chemao, équipage N°31 sur Mustang, ont subit un incident technique. Une première panne suivie d’une seconde ont finalement immobilisé leur véhicule. Ils étaient 4ème au classement général d’hier, leur mésaventure les relègue au XX rang ce soir.

A noter : le vainqueur du Rallye Maroc Classic édition 2013, Fritz Kaiser sur Mercedes 300 SL, réalise le temps scratch sur la 8ème spéciale.

A Taroudant, sur fond de Haut Atlas, les concurrents se sont restaurés d’un excellent déjeuner au Restaurant la Gazelle d’Or, réputé pour sa cuisine gastronomique. L’après-midi, changement de décors. C’est sur un circuit que les pilotes ont pu s’exprimer pour une spéciale de régularité très attendue. La piste est sinueuse et rapide.

Les chronos, intraitables, ont rendu leurs verdicts : R. Cerezo remporte cette étape sur Jaguar XK 140 DHC !
-> Classement étape 3


Mercredi 18 mars - 4e étape
Agadir - Agar Oudad - Tafraoute (300 km 4 ERR)

JPEG - 103.1 ko

Cette quatrième étape aura commencé de manière inhabituelle sur le rallye : la pluie a forcé les concurrents à marquer l’arrêt afin de recapoter les voitures.

Deux spéciales de régularité ont mis les Jaguar à l’honneur pour cette matinée. Les épreuves ont en effet été remportées respectivement par l’équipage R. CEREZO – R. CEREZO sur Jaguar XK 140 DHC et l’équipage JP. RIVIERE – M. RIVIERE sur Jaguar MKII.

Pour le déjeuner gastronomique, servi sous tente dans le désert, les concurrents ont été accueillis par les célèbres et monumentaux Rochers peints de l’artiste belge Jean Vérame, non loin de la pittoresque ville de Tafraoute.

Dès 14h15 les voitures étaient attendues pour enchaîner deux spéciales sur les routes sinueuses de l’Anti-Atlas. Les efforts des concurrents auront été récompensés par une pause « Thé à la menthe » dans la superbe palmeraie d’Aït Mansour.

Pour clore en beauté cette journée riche en épreuves, les concurrents passent la nuit « à la belle étoile », dans le luxueux bivouac dressé au pied des Rochers peints.
-> Classement étape 4


Jeudi 19 mars - 5e étape
Tafraoute - Foum Zguid - Ouarzazate (300km 3 ERR)

JPEG - 1000.8 ko

Changement radical de décor pour la cinquième étape : c’est sur un long ruban d’asphalte que les concurrents ont traversé les vallées de l’Anti-Atlas. Tata, Foum Zguid, Tazenakht, autant de villes emblématiques du sud qui ponctuent la solitude des immenses zones de pâturage. La première spéciale de régularité du jour est remportée par l’équipage D. Courtens – E. Courtens, sur Porsche 911 2.7.

Hélas, le podium qu’ils méritent leur échappe suite à un incident technique important : ce soir leur Porsche 911 a été victime d’un incendie. Heureusement, ceci reste sans conséquence pour l’équipage contraint à l’abandon.

Ce fait de course laisse le champ libre aux prétendants pour une place sur le podium, parmi lesquels E. Wiederin – A. Hoefer sur , JM. Arlaud – MF. Arlaud sur ou encore F. Kaiser – B. Kaiser

En tête de course : les scores des équipages R. Cerezo – R. Cerezo sur Jaguar XK 140 DHC et C. Ghistelinck – L. David sur Mercedes Benz Coupe 3.5 restent très serrés.

Le Berbere Palace, indéfectiblement lié au rallye et jalon essentiel de la Route du Coeur offrira à tous un repos bienfaisant. Ce soir a lieu la vente aux enchères au profit de l’association l’Heure Joyeuse, partenaire du rallye depuis 15 ans. Les concurrents auront à coeur de participer à cet événement sur le rallye, pour la bonne cause !
-> Classement étape 5


Vendredi 20 mars - 6e étape
Ouarzazate - Ouirgane - Marrakech (260km 3ERR)

JPEG - 109.7 ko

L’étape du jour aura permis aux concurrents de traverser des décors et des conditions de conduite extrêmement riches et variés !

Ce matin, la sortie de Ouarzazate vers Marrakech s’est fait par un itinéraire autrefois réservé aux véhicules tout-terrain.

La première spéciale du jour, longue de 13,7 km, a été remportée par R. Meziane – Z. Chemao sur Mercedes Benz 280 SL sous un ciel bleu et éclatant de l’éclipse partielle de soleil.

Avec l’altitude, les lacets montagneux ont très vite conduit les équipages sur les routes ordées de glace et surplombées les monts couverts des neiges éternelles.

C’est dans ce paysage à couper le souffle que s’est déroulé la deuxième spéciale, 15,02 km, dont le passage du col Tichka qui, à plus de 2200 mètres d’altitude, a permis aux concurrents d’admirer ses panoramas spectaculaires. L’équipage E. Wiederin – A. Hoefer, sur Porsche 356A, a pris la tête de la spéciale avant de se diriger vers Ouirgane, au point de rendez-vous du déjeuner.

JPEG - 89 ko

C’est au restaurant La Roseraie que les équipages se sont restauré des plats gastronomiques servis sous les tonnelles des magnifiques jardins fleuris.

Avec l’heure du départ de la troisième et dernière spéciale du jour, les premiers nuages menaçant sont apparus. La pluie fine s’est transformé en averse soutenue en cours de spéciale, forçant les concurrents des voitures décapotées à terminer les 11,7 km chronométrés avant de pouvoir couvrir leurs véhicules.

L’équipage E. Wiederin – A. Hoefer, déjà vainqueur de la deuxième spéciale du jour, décroche à nouveau la première place de l’épreuve.

Arrivé à Marrakech, les concurrents ont retrouvé le soleil qui l’accompagnait depuis le début du rallye. Les concurrents ont pu se reposer et se désaltérer au Es Saadi, dans le cadre somptueux du palace avant de rejoindre le restaurant gastronomique Selman.

Le classement du jour :
1 : R. Cerezo – R. Cerezo (Jaguar XK140 DHC)
2 : C. Ghistelinck – L. David (Mercedes Benz coupé 3.5)
3 : E. Wiederin – A. Hoefer (Porsche 356A)

-> Le classement de la 6e étape


Samedi 21 mars - 7e et dernière étape
Marrakech - Marrakech (environ 30km - 1ERC)

Après 7 jours de course et 2200 km parcourus, tous les équipages se sont retrouvés ce matin sur le circuit WTCC pour un dernier affrontement devant familles et amis accueillis sur le paddock VIP du circuit.

JPEG - 82 ko
1er Classic R. Cerezo – R. Cerezo (Jaguar XK140 DHC)

Le classement n’était pas joué lorsque les concurrents se sont alignés pour le départ, les obligeant à rester concentrés jusqu’à la dernière minute. Pour preuve, l’équipage C. Ghistelinck – L. David sur Mercedes – Benz Coupe 3.5, hier en deuxième position, termine troisième au classement général après s’être fait ravir la seconde marche du podium par l’équipage E. Wiederin – A. Hoefer, sur Porsche 356A.

Après 4 tours de circuit, la 22ème édition du rallye a rendu son verdict :

En Classic : l’équipage R. Cerezo – R. Cerezo sur Jaguar XK140 DHC confirme sa domination, lui qui avait déjà remporté 4 spéciales de régularité.

Le podium 2015, catégorie Classic :
1 : R. Cerezo – R. Cerezo (Jaguar XK140 DHC)
2 : E. Wiederin – A. Hoefer (Porsche 356A)
3 : C. Ghistelinck – L. David (Mercedes Benz coupé 3.5)

JPEG - 75.9 ko
1er prestige M. Tazi – K. Ihsane (Renault Megane RS)

En Prestige : M. Tazi – K. Ihsane, sur Renault Megane RS, décrochent la victoire. A noter l’excellente performance de l’un des deux équipages féminins de cette édition du Rallye, S. Benamour – C. Hiriart, sur Morgan 75th Anniversary qui montent sur la deuxième marche du podium après avoir dominé une grande partie des spéciales du rallye.

Le podium 2015, catégorie Prestige :
1 : M. Tazi – K. Ihsane (Renault Megane RS)
2 : S. Benamour – C. Hiriart (Morgan 75th Anniversary)
3 : T. Basri – M. Kadmiri (Jaguar XJS)

Si l’année 2014 a vu le triomphe des Porsche, le millésime 2015 met les Jaguar à l’honneur, avec 11 représentantes de cette marque mythique dans le monde du sport automobile, dont le grand vainqueur de la catégorie classique. Les vainqueurs des précédentes éditions, F. Kaiser – B. Kaiser en 2013 et M. Tiyhkaku – O. Verger en 2014 terminent respectivement 7ème et 6ème.

Ce soir, au Beldi Country Club de Marrakech, la soirée de Gala et de remise des prix va permettre aux concurrents de se détendre après 7 jours de tensions et d’épreuves sportives.

-> Le classement final


Texte : Cyril Neveu Promotion
-> revivre l’édition précédente

 

Portfolio