Le 21e Rallye de Paris : Rallystory ouvre sa saison 2014 avec panache !

Cette édition novatrice des 14, 15 et 16 mars a fédéré 120 belles mécaniques catégories Classic (de 1953 à 1986) et GT (de 1987 à 2014). Elle a recueilli tous les suffrages : des fidèles de toujours réjouis de renouer avec la tradition des beaux jours du Rallye de Paris aux néophytes attirés par un programme inédit.

JPEG - 112.2 ko

Et les équipages ont aimé :

Le vrai départ au road-book des fontaines du Trocadéro face à la Tour Eiffel sous les auspices d’une météo printanière.
Trois jours de rallye au lieu de deux. Vendredi, l’étape Paris-Fontainebleau leur a permis de faire connaissance avant de se mesurer en toute amitié sur les circuits de Magny-Cours Grand Prix F1 le samedi et Dijon-Prenois le dimanche.
L’audace de coupler Classic et GT se retrouvant aux mêmes étapes après des liaisons distinctes et adaptées et des plateaux dédiés sur les circuits. Ainsi, Porsche 906, Ferrari Daytona 365, Ford GT 40 des années 60 ont disputé la vedette aux toutes nouvelles Jaguar F Type, Ferrari 458 spécial, Porsche 991 ou Aston Martin Vantage S.

JPEG - 91.7 ko
Les étudiants de l’université de Tokyo

La vie de château le temps de deux soirées exceptionnelles : visite privative du château de Fontainebleau et dîner dans le salon de chasse ; découverte des caves bourguignonnes du château de Meursault avant de dîner sur place.
L’accent mis sur la sécurité et le confort grâce, notamment, aux navettes proposées entre les hôtels et les châteaux ; l’accompagnement et l’assistance tout au long de ces trois jours.

De vocation internationale, le Rallye de Paris a accueilli cette année les Etats-Unis, la Russie, mais aussi le Japon. Des étudiants de l’université de Tokyo, dans le cadre de leur programme Winter challenge to Monte Carlo and Rallye de Paris, ont piloté, après les avoir restaurées, deux voitures d’usine (Toyota Sprinter Trueno 1973 et Nissan Violet 1979). Leur courtoisie et leur enthousiasme a séduit l’ensemble des participants.

JPEG - 58.4 ko

Emportés par le tourbillon du rallye on a pu voir des sujets non habitués succomber au syndrome de perte de la notion du temps qui afflige la plupart des Rallye Men : « … avant-hier au Trocadéro… euh non, c’était quand déjà ?... ah, hier seulement… ».

Le prix de l’originalité et du courage revient sans doute à l’équipage pilotant la Morgan 3 wheelers de 2011 ; tandis que celui de la créativité artistique revient à la Porsche 996 GT2 de 2003 n° 50, taguée par Art Motors pour une future vente aux enchères.

Les équipages les plus réguliers sur l’ensemble du rallye ont bien sûr été récompensés sous le soleil du circuit de Dijon-Prenois.

Les « Classic » emportent le podium du classement général :

1- Leempoel-Van den Abeele sur Ferrari 208 GTS (1982)
2- Marcotty-Marcotty sur Ferrari 365 GTC4 (1971)
3- Pichon-Giraudet sur Porsche 906 (1966).
-> Les classements par catégories

JPEG - 1 Mo

Enfin, les pilotes les plus insatiables ont pu assouvir leur passion deux heures durant encore sur le circuit Dijon-Prenois en essais libres non-stop, sous le contrôle des commissaires Rallystory.

Est-il besoin de préciser que la convivialité et l’organisation des équipes de Rallystory ont encore été saluées ?

La nouvelle formule du Rallye de Paris : pari réussi pour Rallystory !

Texte : RALLYSTORY
photos : Philippe Fugier et Yasuhito Yoshino

 

Portfolio

 

Documents joints

 Classements par catégorie (PDF - 80 ko)