Le 14e Rallye du Béthunois VHC : les résultats

9 partants étaient au départ pour l’épreuve réservée aux véhicules historiques de compétition (même nombre qu’en 2012) pour cette 14e édition du Rallye du Béthunois VHC des 14 et 15 septembre. Le Belge Frédéric Delplace (Porsche 911) était forfait.

PNG - 510.7 ko

Les vérifications administratives et techniques ont été organisées en fin de journée de vendredi dans un centre-ville de Béthune très animé pour l’occasion.

Samedi 14 septembre

Le rallye est lancé samedi par la spéciale spectacle Coenmans show tracée dans Béhune sur une suggestion des autorités locales
Dès les premières spéciales, doublé des belges Piet Declercq (Ford Escort MK2) et Wouter De Keyser (Porsche 911). Seul Amaury Eloy (Ford Escort MK1) est parvenu à suivre le rythme.

ES3 : Declercq, auteur de trois meilleurs temps, a creusé un écart sur son compatriote De Keyser. Eloy qui a abandonné dans cette ES, cède la 3e place à Stanislas Filliette (Opel Manta).

JPEG - 67.9 ko
2e Filliette - Leleu

La pluie fait son apparition dans l’ES4 avant que les concurrents ne s’élancent.
Piet Declercq (Ford Escort MK2) poursuit sur sa lancée et creuse l’écart sur son compatriote Wouter De Keyser (Porsche 911).

La première journée du Rallye du Béthunois, revenu à un format sur deux jours, s’achève où il a commencé, la spéciale spectacle Coenmans show, après une courte pause sous une pluie redevenue drue sur la Grand Place de Béthune. A l’aise sous la pluie, Filliette et son Opel Manta parviennent à subtiliser un meilleur temps à Declercq, confortable leader avec 1min23s5 d’avance sur De Keyser.

Dimanche 15 septembre

La pluie et le temps gris cèdent la place au soleil et au ciel bleu ;

Dès l’ES7, muni d’une confortable avance, Piet Declercq (Ford Escort MK2) a décidé de poursuivre sa domination. Il signe son sixième meilleur temps devant Joël Herreng (Opel Manta) qui a décidé de se mêler à la bagarre des « Opelistes » Stanislas Filliette (Manta) et Philippe Piette (Kadett GTE). Ce dernier a abandonné à l’arrivée du point stop. (14,49 km)

JPEG - 70 ko
3e Herreng - Herreng

Le juge de paix du rallye, l’ES8 Verbrugge La Turbeauté, délivre son verdict Rebondissement dans la course en tête : Declercq, leader depuis le début, a heurté un ballot de paille avec sa Ford Escort MK2. Un Belge succède à un autre : De Keyser sur sa Porsche hérite des commandes avec 30s8 d’avance sur Stanislas Filliette. José Lévèque (Renault 5) qui rate le scratch pour 0s1, passe de la 6e à la 3e place.

Le premier passage de l’ES9 est annulé en raison de spectateurs placés dans les endroits interdits au public. Les concurrents n’ont pas disputé cette spéciale mythique de l’épreuve et ont emprunté un parcours de contournement.
ES10 - ES11 : Auteur de deux meilleurs temps d’affilée, De Keyser et sa Porsche maintiennent à distance Filliette et son Opel Manta. Herreng s’est accaparé la 3e place.
ES12 : Auteur du dernier meilleur temps, De Keyser signe sa première victoire à Béthune avec 39s5 sur Filliette et 2min14s4 sur Herreng. Avec Lévèque et Eloy, 5 concurrents sur 9 terminent cette 14e édition

Podium VHC :

1. 202 - De Keyser - Denys (Photo1)
2. 204 - Filliette - Leleu
3. 203 - Herreng - Herreng
-> le classement VHC

photos : organisation

-> Revivre les éditions VHC précédentes

 

Portfolio

 

Documents joints

 Classement VHC (PDF - 42 ko)