Le 10e Critérium des Grands Lacs 2020 (B)

Une édition anniversaire saluée par l’ensemble des participants

PNG - 673.3 ko

C’est sous un ciel de plomb, habituel dans la région du plus beau circuit du monde, Spa-Francorchamps, que les 68 concurrents inscrits à cette 10ème édition des Grands Lacs se retrouvaient ce 5 septembre dans l’ambiance chaleureuse de l’Open Source, salle réceptive nouvellement construite près du célèbre Virage de la Source.

Les responsables de l’établissement et de l’Ecurie du Maquisard ont réussi le tour de force d’accueillir les équipages pour le petit-déjeuner tout en respectant les normes sanitaires en vigueur. La bonne humeur était donc de mise chez les participants qui se réjouissaient d’un quasi-retour à la normal. Deux catégories étaient proposées pour cette manche du Challenge Delta : Randonneurs et Initiés. Dans la catégorie des spécialistes, presque tous les cadors de la discipline ont répondu à l’appel de l’Ecurie du Maquisard : les frères Sluysmans bien entendu (Honda CRX), cités par la majorité des participants comme les favoris, mais les habitués Minguillon / Sandron (MG Midget), Verstraete / Paris (Toyota Corolla GT), par ailleurs vainqueurs du Restart Rally et Beauve / Nysten (Peugeot 308) ne sont pas venus pour faire de la figuration. Un grand nombre d’outsiders peuvent également prétendre à la victoire ou tout du moins à des places d’honneur parmi les 24 équipages inscrits dans la catégorie.

JPEG - 81.6 ko
EMONTS-GAST Ralph/LETOCART Jean-Marie

Côté Randonneurs cette fois, les organisateurs sont particulièrement heureux de pouvoir compter pas moins de 90% d’équipages mixtes et deux équipes féminines sur les 44 participants. Preuve que le concept développé depuis maintenant trois ans par les responsables des parcours commence à porter ses fruits. Il est d’ailleurs bon de rappeler ici qu’une des particularités des rallyes de navigation du Maquisard est d’être toujours divisés en deux étapes, chaque étape étant tracée par un concepteur différent, ce qui garantit une certaine diversité dans l’art de la rédaction des road-books. Deux rallye en un en somme !

C’est sur le coup de 9 heures que les premiers équipages de la catégorie Initiés s’élancent, pour un itinéraire à la découverte de la Fagne Wallonne et des Hautes Fagnes. Et c’est par un monument des courses de côte belges que l’entrée dans la région géographique des Fagnes se fait : la Course de Côte des Trôs-Marets, célèbre dans les années 60 et 70 pour avoir notamment vu débuter un certain Jacky Ickx. Les villages de Robertville, Elsenborn et Wirtzfeld voient ensuite passer la caravane avant que les choses sérieuses ne commencent du côté de Rocherath, le long de la frontière allemande. Des cartes numérotées et des cartes à boucles sont alors proposées aux participants Initiés et, déjà, le classement prend forme. Après avoir contourné le Lac de Bütgenbach, les équipages arrivent à la pause dinatoire, chacun se restaurant à sa guise dans le très typique village d’Ovifat. Les frères Sluysmans pointent déjà en tête, suivis de Minguillon / Sandron, ces deux équipages n’étant départagés que par l’Etape de Régularité Virtuelle (ERV) pour 7 petits points. Suivent Vertsraete / Paris, Morsat / Content et Libert / Gengoux, chaque équipage écopant d’un CP de pénalité.

JPEG - 120.6 ko
MINGUILLON Jacques/SANDRONT Bernadette

Côté Randonneurs, ces dames prennent le pouvoir en négociant admirablement les difficultés du village de Wirtzfeld. Même si le RB est entièrement en fléché non métré, les nombreuses ruelles et îlots décomposés de ce village ont toujours constitué le cauchemar de la majorité des navigateurs. Un seul équipage, mixte, ne concède qu’un CP, Van Hee / Preat (BMW E30) alors que l’équipe féminine De Coninck / Royen (Nissan Sunny), avec une pénalité de 2 CP, occupe la deuxième place devant le pilote confirmé Philippe Robijns navigué par sa compagne Manon Dupuis (Skoda 110S) à qui il manque 3 CP sur la feuille de route.

A partir de 14 heures, les participants se présentent un à un, en fonction de l’heure de départ qui leur a été attribuée à l’issue de la première étape par l’équipe organisatrice, pour recevoir le RB de la deuxième partie qui les ramènera à Francorchamps, dans la salle de l’Open Source pour les résultats et le repas d’arrivée.

L’itinéraire de cette deuxième étape emmène les participants dans l’Eifel belge, autour de Saint-Vith et particulièrement au sud de cette ville ayant joué un rôle particulier dans la Bataille des Ardennes durant l’hiver 44 – 45. En parcourant les vallées des rivières Hasselbach et Braunlauf, les équipages ont certainement découvert des paysages parmi les plus beaux que comptent la Belgique. Des cadres réellement enchanteurs qui n’ont rien à envier à des régions étrangères réputées. Et c’est à la sortie de ces vallées que les organisateurs tendaient un premier piège aux participants Initiés : une boucle dans une carte dont le sens de rotation était dicté par une plaque signalétique autorisant l’accès à un chemin uniquement aux véhicules forestiers, le tout libellé en allemand bien entendu, cela se passant en région germanophone !

JPEG - 70.2 ko
MICHOT Daniel/BOUTAY Diane

Le retour vers Francorchamps s’effectuait alors via les villages francophones de Petit-Thier, Grand-Halleux et Wanne, haut lieu des rallyes régionaux. Une dernière astuce piégeait la majorité des Initiés à 3 km de l’arrivée : un exercice de précision de lecture de carte où pointer l’exacte fin de carte était nécessaire à la bonne exécution du schéma qui suivait. Seuls trois équipages réussissaient à passer ce dernier obstacle sans faute, ce qui modifiait une fois encore la tête du classement. Ayant réussi un sans-faute sur la globalité du rallye, les frères Sluysmans s’imposaient haut la main, devant Libert / Gengoux, bien revenus lors de la seconde étape et Morsat / Content, étant eux aussi les bénéficiaires de cette dernière partie de rallye.

Dans la catégorie Randonneurs, l’étape de l’après-midi apportait également un grand chamboulement du classement. Et ce sont les navigatrices qui faisaient main basse sur le podium : l’équipage féminin De Coninck / Royen, en rendant une feuille de route vierge de toute pénalité, montait sur la plus haute marche du podium alors que les vainqueurs de la première étape, Van Hee / Preat, en écopant de deux CP, tombaient de leur piédestal mais conservaient le premier accessit. La plus belle remontée est à mettre à l’actif de l’équipage mère-fille Hensgens / Castellano (lire le récit ci-dessous) qui, en effectuant une étape parfaite, remontait de la neuvième place à la dernière du podium. Deux équipages féminins sur le podium, uniquement des navigatrices sur ce même podium, messieurs, il est temps de vous mettre au travail !

La journée se terminait dans une ambiance bon enfant, le respect des règles Covid interdisant toujours d’esquisser quelques pas de danse….

-> Lire : une première expérience mère-fille et un podium à la clef !

-> Les classements Initiés et Randonneurs 2020


PNG - 72.2 ko

• Contact : R. Vandevorst 0495/209045, C. Bernard 0475/951804
• par E-mail
http://www.ecuriemaquisard.be/ onglet Grands Lacs.

photo1 : CONINCK Fabienne/ ROYEN Magali Nissan Sunny


 

Portfolio

 

Documents joints

 Classements 2020 (PDF - 200.6 ko)
 Expérience mère-fille (PDF - 147.6 ko)