La ŠKODA 110 R a 50 ans !

Alors que Škoda fête son 125e anniversaire, revenons sur l’un des modèles emblématiques de son histoire : le Coupé 110 R qui fut présenté au public il y a 50 ans ( 5 septembre 1970) au salon de l’ingénierie de Brno (Tchéquie).

PNG - 586.2 ko

En 1964 Škoda avait inauguré une nouvelle architecture pour ses modèles avec une carrosserie autoporteuse, moteur arrière et propulsion. Le Coupé 110 R héritait naturellement de cette configuration. Le développement du Coupé 110 R, surnommé alors « Erko » en Tchécoslovaquie, a commencé en 1966 pour aboutir en mars 1968 au premier prototype portant la désignation interne de Škoda 718K. Les prototypes successifs réalisèrent leurs essais principalement sur les routes de la R.D.A. Škoda bénéficia en 1970 de la succession de grands salons comme Paris, Londres ou Turin pour exposer son Coupé sur de nouveaux marchés. Le public réservait alors un bon accueil pour une voiture venue de l’autre côté du rideau de fer. Malheureusement la production ne suivait pas la demande en raison des conditions politiques et d’une organisation industrielle muselée. Sur les 3000 voitures produites en 1971, 85% furent exportées principalement en Europe. Le citoyen tchécoslovaque devait débourser 78 000 Kč (soit plus de 40 mois de salaire) pour avoir la chance d’en procéder une. La voiture avait deux coffres, un de 250 litres à l’avant et un petit de 120 litres entre la banquette arrière et le compartiment moteur.

PNG - 507.9 ko

Le placage en bois du tableau de bord des premiers modèles fut rapidement remplacé par une finition noire mate plus en phase avec le côté sportif de la voiture. L’instrumentation était particulièrement complète avec 5 cadrans (vitesse, compte-tours, manomètre de pression d’huile, température d’eau et jauge à carburant) Une bonne partie du poids contenu de la voiture reposait sur le train arrière, ce qui lui garantissait une bonne motricité. Le rapport poids/puissance rendait la conduite dynamique et plaisante...tant que vous n’étiez pas sous la pluie ou sur la neige ! Il vous fallait alors de sérieuses notions de pilotages pour dompter cet adorable Coupé. C’est peut-être pour cette raison que la Tchécoslovaquie nous gratifia d’une sacrée génération de pilotes qui, avec des autos archaïques, rivalisaient crânement avec nos pilotes de l’Ouest. Au cours des dix ans de production (1970 à 1980), la Škoda 110 R a subi de nombreuses mais légères mises à jour qui ont contribué à assurer sa longévité et un succès commercial considérable pour une voiture des pays de l’Est. Avec 57 085 exemplaires produits ce modèle fut sans aucun doute une réussite. Les succès en rallye et en circuit ont également grandement contribué à sa notoriété.

PNG - 767.6 ko

Rustique mais fiable, le Coupé s’est construit un palmarès qui poussa l’usine à développer des versions encore plus affûtées avec la 180 RS et la 200 RS pour le Rallye Barum en 1974. La 200 RS recevait un moteur deux litres, une boite 5 vitesses fabriquée par Porsche ainsi qu’un nouvel essieu arrière à bras oscillant améliorant considérablement sa maniabilité.

Mais c’est surtout la légendaire Škoda 130 RS de 1975 qui deviendra l’une des voitures de course les plus réussies dans la catégorie des moins de 1 300 cm3. Le toit, le capot et les portes faisaient appel à l’aluminium, tandis que les ailes étaient en plastique renforcé de fibre de verre. Ainsi allégé, le poids de la 130 RS ressortait à 720 Kg. Avec son moteur à lubrification à sec équipé de deux carburateurs Weber délivrant 130 Ch., celle que l’on baptisait parfois la « Porsche de l’Est » aura permis à Škoda de se construire un palmarès impressionnant. La 130 RS enlevait notamment une double victoire au Rallye de Monte-Carlo 1977 (Groupe 2 et Classe moins de 1300 cm3) et raflait le classement des constructeurs du championnat d’Europe des voitures de tourisme en 1981.

Article : Jean-François DUBY - Auto Full News
Photos : Škoda Heritage