La Mille Miglia 2015 est terminée

L’édition 2015 des Mille Mille vient de se terminer ce dimanche 17 mai après midi à Brescia

PNG - 21.5 ko

Comme il y a deux ans, c’est l’équipage Juan Tonconogy et Guillermo Berisso sur Bugatti T 40 - 1927 qui remporte cette édition 2015

Retour sur l’édition 2015 :

Le bonheur est de terminer la Mille Miglia sur la ligne d’arrivée du Viale Venezia de Brescia, après plus de 1600 kms de route, en traversant des villes d’arts et la beauté naturelle des paysage italien : le sourire satisfait sur les visages marqués par le soleil et la saleté des équipages des 438 voitures d’époque qui ont pris part à la 33ème évocation de la « Flèche Rouge » est plus parlante que tous les commentaires.

Beaucoup d’entre eux, après l’arrivée, ont déclaré retenir l’édition 2015 comme étant la meilleure de ces dernières années.

JPEG - 213.1 ko
2e Andrea VESCO Andrea GUERINI

Encore une fois, la Mille Miglia, s’est dépassée elle-même, avec des chiffres record ; c’est Andrea Dalledonne, Conseiller délégué de la 1000 Miglia Srl, qui explique : « Il y a plus de 2 000 personnes rattachées à l’organisation de la course, avec près de 1 600 représentants de média accrédités, provenant du monde entier, quasi 4 000 chambres d’hôtel réservées chaque jour et plus de 230 communes traversées  ».

Les 438 voiture au départ - de valeur historique et sportive incommensurable, et économique difficilement quantifiable - représentant 61 marques différentes : la part du lion revenant à Mercedes-Benz et Alfa Romeo avec 38 voitures, suivi par Jaguar avec 36, Fiat avec 34, Lancia avec 30 et Porsche avec 22 voitures.

La course, partie de Brescia, s’est déroulée en quatre étapes  : jeudi 14 mai avec arrivée à Rimini et la seconde jusque Rome. Samedi 16, au départ de la capitale, la course est arrivée à Parme et donc, dimanche matin, retour à Brescia en passant par l’autodrome de Monza.

JPEG - 278.6 ko
3e Ezio SALVIATO Maria MOGLIA

« Le beau temp quasi général a favorisé la présence massive du public avec des pics à Macerata, Teramo, Pise, Lucca et Bergame, sans oublier que dans les villes-étapes comme Parma qui a accueilli la Mille Migla avec une splendide soirée caractéristique de l’hospitalité et de la gastronomie Romagne » a expliqué le Président de la 1000 Miglia Srl, Valerio Marinelli.

Pour établir le classement, il y a eu 84 épreuves chronométrées, 76 traditionnelles et 8 à moyenne imposée, et comme il y a deux ans, ce sont les Argentins Juan Tonconogy et Guillermo Berisso, sur Bugatti T40 de 1927 qui s’imposent : « Nous sommes incrédules - ont-ils affirmé sur la scène du Grand Théatre où se tenait la remise des prix - nous n’avons jamais espéré nous imposer une seconde fois en Italie, dans la plus importante manifestation pour véhicules d’époque au monde ». Le duo sud-américain a battu pour peu de points un équipage expérimenté de Brescia composé d’Andrea Vesco et Andrea Guerini, sur Fiat 514 MM de 1930, déçu de ne pas avoir réussi à renverser le classement après quelques petites imprécisions dans les dernières épreuves sur l’Autodrome de Monza. En troisième position, on retrouve Ezio Martino Salviato et Catarina Moglia sur Bugatti T40 de 1928. Le classement complet se trouve sur www.1000miglia.it.

JPEG - 340.9 ko
Sir Stirling Moss

Marco Makaus, l’autre Conseiller Délégué de 1000 Miglia Srl, a déclaré : « Le moment le plus intense de la Mille Miglia 2015 a été de voir Sir Stirling Moss parcourir de nouveau le Viale Venezia sur la Mercedes-Ben 300 SLR avec laquelle il détient la moyenne record de plus de 157 km/h, obtenue lors de sa victoire en 1955 ».

Pour célébrer la victoire record à la Mille Miglia 1955, Mercedes-Benz a monté une opération aux accents nostalgiques, en amenant à Brescia les trois « Flèches d’argent », les 300 SLR qui disputèrent la course cette année-là. A bord de la voiture 722, numéro qui indique l’heure de départ, se trouvait donc le vainqueur de cette édition, Stirling Moss, mais malheureusement pas avec son copilote de l’époque Denis Jenkinson, disparu il y a quelques années.

Sur la 702, toujours comme en 1955, se trouvait Hans Herrmann, et au volant de la 658, à la place du regretté Juan Manuel Fangio, se trouvait Ralf Schumacher, frère de Michael.

Les trois Mercedes-Benz 300 SLR n’ont pas pris part à la course, en partie pour les conditions physiques des deux jeunes de 1955, Moss et Herrmann. A chaque étape, les 3 voitures ont précédé celles de la Mille Miglia, pour le plus grand plaisir du public.

JPEG - 312.9 ko
De passage à Pise

Afin d’apporter sa propre contribution à l’évènement extraordinaire qu’est l’Expo Milano 2015 et afin d’éviter de bloquer l’accès à l’exposition universelle avec sa propre caravane de plus de 1 000 voitures, les équipages de la « Flèche Rouge » ont rendu hommage en faisant un contrôle de passage à la Villa Reale de Monza, siège de représentation de l’Expo 2015. Pour accueillir la Mille Miglia se trouvait le représentant de la Région Lombardie à l’Expo 2015, Fabrizio Sala.

De la Villa Reale, les voitures de la Mille Miglia se sont rendus directement au tout proche Autodrome de Monza pour disputer l’ultime épreuve de la journée. Le passage sur le circuit a été rendu possible par un accord entre les propriétaires de ces deux icônes de l’automobile sportive que sont l’Automobile Club de Brescia et celui de Milan.

Sur l’autodrome, les concurrents ont disputés une épreuve de régularité, se mesurant sur le tracé « haute vitesse » récemment restauré (connu également comme « le banking »). Aux vainqueurs de cette épreuve particulière, Ezio Martino Salviato et Caterina Moglia sur Bugatti T40 de 1928, a été remis le Trophée de l’Automobile Club de Milan, baptisé du nom du grand Alberto Ascari, qui, à Monza, perdit la vie en mai 1955, exactement 60 ans en arrière. On retrouve à la seconde place de cette épreuve Giovanni Moceri et Lucia Galliani sur Chrysler 72 de 1927 et à la troisième place Daniel Andre Erejomovich et Gustavo Lianos sur Aston Martin Le Mans de 1933.

JPEG - 317.4 ko
Rome

Au Grand Théatre de Brescia, le trophée a été remis au vainqueurs par le Président de l’Automobile Club de Milan, Ivan Capelli, ex-pilote de formule 1, et par le vice-président Geronimo La Russa. En leur compagnie se trouvait Madame Corinna Ascari, belle-fille d’Alberto, et Madame Veronica Ascari, nièce du grand pilote.

Les organisateurs, en plus des compliments des participants, ont reçu ceux du Président de l’Automobile Club de Brescia, propriétaire de 1927 de la Mille Miglia, l’Avocat Piergiorgio Vittorini a déclaré : » Il s’agissait de mes premières Mille Miglia suivi sur l’intégralité du parcours. Au delà des paysages et des lieux extraordinairement beaux, comme le village de Radicofani, où beaucoup de spectateurs passionnés s’étaient réunis sur les marches de la splendide église romane, unissant ainsi les beautés de l’art architectural à celle des voitures des participants, je suis resté surpris et j’ai apprécié l’efficacité d’une organisation aussi complexe, composée d’un millier de personne, qui se déplace avec la course pour un voyage long de mille milles.

Podium 2015

1 33 TONCONOGY Juan BERISSO Guillermo Bugatti T 40
2 66 VESCO Andrea GUERINI Andrea FIAT Siata 514 MM
3 40 SALVIATO Ezio Martino MOGLIA Maria Caterina Bugatti T 40
->Classement 2015


Cliquez sur l’image ci-dessous pour revivre tout le parcours 2015 en 360° :

PNG - 58 ko


JPEG - 12.5 ko

-> Toute l’édition 2015... et précédentes

Texte : organisation
photos : www.photoclassicracing.com / www.fotorissima.net




 

Portfolio