La 10e édition de la Ronde du Ried

Retour aux sources à Hindisheim pour cette 10° édition de la ronde du Ried ce 11 octobre ! Deux raisons à cela : tout d’abord un clin d’œil à la première édition, et ensuite la proximité de la frontière Allemande où la première étape de cette journée avait rendez vous.

JPEG - 370.9 ko

Accueil des 38 voitures au garage Allheilig, parking balayé, atelier nickel pour les formalités d’inscriptions, boisson chaude et commodité à disposition, bref un super accueil, 3 voitures étaient d’ailleurs engagés par le garage ; détail amusant : si les enfants des patrons prenaient place sur la banquette arrière il y a 10 ans, aujourd’hui c’est au volant qu’on les retrouve et de fort belle manière car une voiture du team finit sur la 3° marche du podium.
C’est sous le soleil ayant fait son apparition en début d’après midi que le couple Michèle et Luc Martin 205 GTI s’élance nanti du numéro 1. Les premiers 30 KM sont tracés en fléché métré sans piège, histoire de pouvoir se chauffer les neurones et se mettre en jambe, passage de frontière effectué, le premier exercice pointait le bout du nez.
Un fléché allemand (normal) un peu spécial attendait les voitures, le but tracer sur une carte dédié cette arête de poisson au format XXL plus de 40 KM, une fois la carte tracé il suffisait de suivre ce chemin, sillonner des routes inconnues pour la majorité des participants, traverser des villages sans être secoué par des dos d’ânes, ou balloté par le passage de chicanes, nos voisins d’outre Rhin ont une autre idée de la sécurité routière. Quelques contrôles jalonnaient évidemment ce parcours.

JPEG - 256.6 ko

Bizarrement les plus aguerris à ce genre d’exercice ne passaient pas à 0, la Mazda MX5 de Joël et Jean Mi y perd toute chance de bon résultat, la signalisation routière différente de ce pays ajoutait une difficulté supplémentaire. Le sympathique couple Denis et Maeva, au volant d’une splendide Samba au couleur GCAP participant pour la première fois à un rallye de navigation, sont bénéficiaires de la solidarité des concurrents qui n’hésitent pas un instant à les tuyauter leur évitant assurément une belle galère. Retour en France via le pont de Marckolsheim où la pause casse croute attendait les concurrents.

La Renault 4 Fourgonnette du club ayant déposé les victuailles, scest au bord du Rhin et sous le soleil toujours présent que les premiers concurrents échangent leurs impressions, beaucoup de retour positif sur la nouvelle façon d’aborder ce fléché Allemand fort apprécié. Cette pause détente permettait également de travailler sur la prochaine difficulté, les membres du team Ramberlinette fort de 2 R8 et une berlinette échangeait volontiers leurs infos. La 4CV proto capot levé pour laisser refroidir la mécanique de Jacques et Gilberte alimentait également les conversations.
Repus il fallait repartir sans omettre de noter le panneau de contrôle en sortie de pause, une quinzaine de kilomètre plus au nord une nouvelle carte à tracer attentait les concurrents.

JPEG - 259.9 ko

La lecture de l’énoncé apportait les précisions nécessaires, passer une seule fois par les points ABCEFG, le point D ayant été volontairement escamoté dans l’explication mais bien présent sur la carte, bien sur quelques étourdis tombèrent dans le piège.
Un véritable ballet de voiture valsaient sur les 20Km et 4 villages que comptait cette carte, amusant contrôleurs et villageois. Les costauds de la navigation y laissèrent tous des plumes et chance de victoire, comme les vainqueurs de l’an passé Jean François Acker Philippe Schreberich sur la toujours magnifique 2CV.
Paradoxalement, si quelques équipages trouvèrent la solution, personne ne sortait de cette toile d’araignée nanti de tous les CP, pourtant très lisibles et jamais cachés contrairement à certaines autres épreuves, la faute certainement à un excès de concentration, qui empêcha les protagonistes de lever les yeux de la carte.
Pour reposer les cerveaux en fusion, une liaison emmenait les véhicules à l’assaut de la montagne où avaient sévi les voitures du WRC la semaine précédente. Quel bonheur d’entendre le chant des deux R5 Turbo des couples Nowak et Strabach. Quelques cases inversées finissaient par hiérarchiser le classement avant l’épreuve de régularité qui permet aux organisateurs de départager les éventuelles exéco (deux cette année)

JPEG - 286.8 ko

Départ de cette dernière épreuve à l’entrée de Bellefosse, comme d’habitude aucun piège de navigation lors de cette régul, mais quelques CP à visé tout de même, si la moyenne était correcte au début elle devenait intenable en fin de parcours la faute au panneau indiquant la fin de l’exercice maladroitement placé trop loin après le top chrono, ce dernier judicieusement dissimulé car aucun concurrents n’ayant aperçu les contrôleurs ! A leurs décharges ces derniers ont littéralement volés entre leur premier travail outre Rhin et leur deuxième mission à la porte de l’arrivée, une deuxième équipe aurait été bienvenue !!
Le repas s’est comme d’habitude déroulé dans une ambiance détendue, aucun "couac" n’ayant plombé le déroulement de la journée, chaque équipage s’est vu offrir une bouteille de Crémant, la remise des prix honore les 3 premiers avec dans l’ordre Kalb Didier Spéry Marion sur une 205 GTI, des nouveaux venu sur nos épreuves, mais Didier est à priori aguerri à ce genre d’exercice !!!!

JPEG - 887.1 ko

Les deuxième ne sont autre que Canario Alexandre et Fricot Eric sur Subaru Impreza En 3e position la voiture du team Allheilig ; La première voiture de notre club Michèle et Francis Alpine V6 Turbo se classe 10°, nous retrouvons à la dernière place le couple Christiane et Bernard Maillat membre de l’AGCVB qui bien que n’appréciant pas ce genre d’épreuve tenait absolument à participer avec leur superbe R8 G.

A l’honneur également 3 équipages fidèle à la Ronde depuis 2008 soit 7 participations. Esther et Richard Gil Renault Caravelle, Erik et Laurent Stabach Renault 5 Turbo, Laëtitia et Fred Stenzel Renault 11 Turbo se sont vu offrir un livre relatant l’aventure Alpine au 24 H du Mans.
Encore merci à tous les concurrents pour leurs commentaires flatteurs, à l’équipe du restaurant de la gare pour leur souplesse et leur réactivité, aux contrôleurs à qui je ne facilite par toujours la vie, à l’intendance casse croute, et bien sur notre partenaire Lézard graphique.

-> Le classement 2014

PNG - 26.5 ko

Texte : Jean-Marc Fluck
photos : Alpine Gordini Club Vallée de la Bruche

-> Revivre les éditions précédentes

 

Portfolio