GP de Nogaro : devant 10000 aficionados

Ce week-end encore, un large public de passionnés a convergé vers le circuit de Nogaro pour assister à son traditionnel Grand Prix, organisé dans le cadre des Trophées historiques des circuits. Un réel succès populaire qui ne restera pas sans lendemains…

PNG - 141.3 ko

EN VEDETTE

COURSE DEMO F1 / XL FORMULA
Un sacré cocktail !

Le cocktail le plus savoureux du jour réunissait une dizaine de monoplaces de haut niveau, dont de magnifiques F1 : une Matra MS11 renaissante aux mains de l’un de ses pilotes de 1968, Henri Pescarolo, une Benetton ex Schumacher 1992, une Jordan ex De la Rosa 1991 et une Surtees ex Hailwood 1971. A celles-ci s’ajoutaient une Indy Car ex Mantoya, des Formule Nissan et une GP2 pilotée par Carlos Antunes Tavares, finalement déclaré vainqueur de cette seconde course de démonstration. Un pilote amateur d’expérience qui endosse à la ville le rôle de… N°1 de Renault !

LES TROPHEES HISTORIQUES

TROPHEE F3 / F.RENAULT CLASSIC
Forza Italia !

JPEG - 81.1 ko

Avec trois courses à leur menu, les pilotes du Trophée F3 Classic n’ont guère eu le loisir de s’ennuyer à Nogaro ! Dimanche matin, l’Italien Valerio Leone s’est chargé de rééditer son succès de la veille en menant une nouvelle fois la course du premier au dernier tour. Toutefois, Fabrice Notari et Patrick D’Aubreby ne lui ont offert aucun répit, les trois hommes franchissant la ligne d’arrivée dans la même seconde. La vedette locale Rémy Fraisse échoue cette fois au pied du podium après avoir successivement pris l’avantage sur Laurent Vallery Masson (le co-organisateur du meeting !) et un excellent Jean-Pierre Eynard Machet, sur sa Martini ex Philippe Alliot. Parmi les Formule Renault, Arnaud France sauve sa première place de justesse face au retour éclair de Jean-Charles Monnet, ralenti par un accrochage dans le premier tour.

JPEG - 85.5 ko

Même refrain dans la 3ème et ultime manche du trophée, courue dimanche après-midi, dans laquelle Valerio Leone a préservé son invulnérabilité malgré les efforts du Monégasque Notari. Derrière eux, Remy Fraisse retrouve le chemin du podium pour avoir résisté jusqu’au bout aux attaques de Jean-Pierre Eynard Machet. Moins verni, Laurent Vallery Masson a abandonné sa 5ème place à Patrick d’Aubreby dans le dernier tour, juste avant de partir en tête-à-queue à dix mètres de la ligne d’arrivée ! En Formule Renault, Jean-Charles Monnet a veillé à remettre les pendules à l’heure en décrochant un énième succès devant Arnaud France et Joachim Bernard de Lastours (Lire son compte rendu).

Course 2 : 1.Leone (Ralt RT3) ; 2.Notari (Ralt RT3) à 0,4’’ ; 3.D’Aubreby (Ralt RT3) à 0,8’’ ; 4.Fraisse (Martini MK31) à 7,7’’ ; 5.Eynard Machet (Martini MK31) à 11,9’’, etc.
Course 3 : 1.Leone ; 2.Notari à 0,8’’ ; 3.Fraisse à 14,2’’ ; 4.Eynard Machet à 14,5’’ ; 5.D’Aubreby à 17,5’’, etc.

CHALLENGE FORMULA FORD HISTORIC
Girardet sort de la mêlée

JPEG - 76.5 ko

Depuis qu’Alain Girardet à rejoint son compatriote Pierre-Alain Lombardi en Formula Ford Historic, le drapeau suisse flotte au dessus des podiums avec de plus en plus d’insistance. Dans la première des deux courses du dimanche, courue dans un brouillard matinal peu engageant, les deux hommes se sont livrés à leur jeu favori, à l’avantage final de l’ancien pilote d’endurance. Au moins avant que le collège des commissaires ne décide de le déclasser à cause d’un feu de brouillard défaillant… Très en forme ce week-end, Didier Mantz est allé chercher une 3ème place à la régulière, agrémentant sa performance du meilleur temps au tour. Contraint à l’abandon à 5 boucles du but, Laurent Courregelongue bataillait avec lui à ce stade de la course. Le journaliste Jean-Jacques Deverly, Thierry Gallo, l’homme fort de la classe A, et Béatrice Cibien suivent dans cet ordre. L’autre Suissesse Line Piguet avait terminé sur ses talons avant d’être déclassée pour le même motif que Lombardi.
Dans des conditions climatiques plus conformes aux habitudes, la course de l’après-midi a permis à Alain Girardet de décrocher une seconde victoire, sur la piste cette fois. Didier Mantz, son dauphin durant toute la course, a ainsi conformé sa performance matinale avec, en récompense à ses efforts, l’honneur de rallier l’arrivée devant Pierre-Alain Lombardi, parti du fond de grille du fait de son déclassement en course 1. Sur le fil, il prive du podium un excellent Thierry Gallo, de nouveau primé en classe A, loin devant Paul Alquier.

Course 1 : 1.Girardet (Van Diemen RF79) à 0,5’’ ; 2.Mantz (Royale RP21) à 5,2’’ ; 3.Deverly (Van Diemen RF80) à 16,9’’ ; 4.Gallo (Merlyn MK20A) à 17,7’’ ; 5.Cibien (Van Diemen RF80) à 19,6’’, etc.
Course 2 : 1.Girardet ; 2.Mantz à 3,5’’ ; 3.Lombardi (Lola T540) à 9,0’’ ; 4.Gallo à 13,7’’ ; 5.Courregelongue (Van Diemen TF80) à 20,2’’, etc.

CHALLENGE ASAVE GT/TOURISME
Boissy (presque) sans soucis

JPEG - 79.3 ko

Entre Patrick Andreoli et Claude Boissy, les deux hommes forts du Challenge Asavé, la lutte s’est engagée dès la course du matin, mais ne s’est pas prolongée bien longtemps… Après quatre premiers tours d’observation, le pilote de la Ford Escort à moteur BDG s’est irrésistiblement échappé, augmentant son avance sur la Porsche au fil des tours. Ralenti par un tête-à-queue en début de course, après avoir bouclé le premier tour en tête, Jean-Christophe Lelandais (Porsche 911 2,8L) a ensuite passé le reste de son temps à croiser le fer avec Jean-Pierre Vacher (Lotus Elan). Du moins jusqu’au dernier tour, où un nouvel excès de fougue l’a privé d’un possible podium. Bon 5ème, Jean-Marie Bracq sort vainqueur de la bataille interne qui a opposé les quatre pilotes d’Alpine A110 ex gr.4. Côté Tourisme, Rolland D’Abel de Libran (Cortina Lotus) et Jacques Alvergnas (Ford Mustang) complètent le tiercé gagnant de cette course 1.

Rebelote l’après-midi dans la seconde course où, après s’être débarrassé de Patrick Andreoli au prix de nouvelles et sévères passes d’armes, Claude Boissy a attendu la mi-course pour prendre à nouveau ses distances avec le leader du challenge et l’autre Porsche de Jean-Christophe Lelandais. Un scénario rôdé mais qui a toutefois bien failli tourner à l’échec quand la Ford Escort a franchi la ligne d’arrivée au ralenti… Dans le camp des Alpine, l’avantage revient cette fois à Michel Mondy-Frances, qui s’est fait un devoir de prendre la succession de Jean-Marie Bracq après l’abandon de celui-ci. Le pilote de Biarritz François Hebrard, au terme d’une course parfaite, hisse sa De Tomaso Pantera au 5ème rang, tandis que Gérard Bonnamour (Opel Commodore) et Jacques Alvergnas complètent le podium en Tourisme.

Course 1 : 1.Boissy (Ford Escort) ; 2.Andreoli (Porsche 911 3L) à 17,1’’ ; 3.Vacher (Lotus Elan) à 49,3’’ ; 4.Lelandais (Porsche 911 2,8L) à 1’03,9’’ ; 5.Bracq (Alpine A110) à 1’13,6’’, etc.
Course 2 : 1.Boissy ; 2.Andreoli à 2,0’’ ; 3.Lelandais 5,1’’ ; 4.Mondy-Frances (Alpine A110) à 1’37,7’’ ; 5.Hebrard (De Tomaso) à 2’25,2’’ ; etc.

HTCC GROUPE 1 « TROPHEE HERNANDO »
Faurie et les autres

JPEG - 72.7 ko

Ce week-end, Patrice Faurie n’a guère eu l’occasion de côtoyer ses adversaires en piste tant sa suprématie a été insolente. Comme le samedi, le pilote de la Ford Capri 3 litres a oublié la concurrence dès le départ, laissant à Patrick Bourguignon et Philippe Gosset le soin d’animer la course pour l’obtention des deux autres marches du podium. Une bataille acharnée que l’Auvergnat à la Chevrolet Camaro est parvenu à conclure à son avantage. De son côté, Michel Hocquart, sur une autre Ford Capri 3L, eut à résister aux perpétuels assauts de Franck Cabarrou (BMW 323i), par ailleurs vainqueur de la catégorie Prostock devant Laurent Dallet (BMW 30 CSI) et Georges Perillat (Golf GTI). Entre eux s’intercalent les rois de la classe 1300 : Dominique Josquin et Joël Marteau, équipés d’une même Rallye 3.

Course 2 : 1.Faurie (Ford Capri) ; 2.Bourguignon (Chevrolet Camaro Z28) à 34,8’’ ; 3.Gosset (Ford Mustang) à 35,1’’ ; 4.Hocquart (Ford Capri) à 45,1’’ ; 5.Cabarrou (BMW 323I) à 45,5’’, etc.

TROPHEE MAXI 1000
Gandini met les points sur les « i »…

JPEG - 102.2 ko

Ce qu’Olivier Jaubert avait réussi le samedi en imposant son Austin Healey, son père Alain n’a pu le renouveler dans cette seconde course, Philippe Gandini (Cooper S) faisant honneur à son statut de leader du trophée en s’y montrant intraitable de bout en bout. Le pilote de l’Austin s’est même fait surprendre dans le dernier tour par un Maxime Lefebvre en grande forme malgré une Alpine A110 en mal de vitesse de pointe, qui s’était débarrassé auparavant du jeune Julien Trousse (Cooper S) et d’Olivier Legriffon (Matra Djet). 7ème, Philippe Quiriere est le lauréat des « Mini Classic », alors que la classe 1000 cm3 place une fois encore la Clan de Michel Chapel en haut de la hiérarchie devant Didier Marty (Austin Healey) et Tomy Gruelles (Marcos).

Course 2 : 1.Gandini (Cooper) ; 2.Lefebvre (Alpine A110) à 2,8’’ ; 3.Jaubert (Austin Healey) à 3,1’’ ; 4.Legriffon (Matra Djet) à 3,7’’ ; 5.Trousse (Cooper) à 9,8’’, etc.

TROPHEE LOTUS
Buffet bisse

JPEG - 90.1 ko

La deuxième course réservée aux possesseurs de Lotus Seven et autres Caterham de toutes générations s’est achevée sur un tiercé strictement identique à celui la veille. Pierre Buffet s’en sort une fois encore à son avantage devant Philippe Huret et Philippe Gaso, « le » grand perdant du jour. A la lutte avec le futur vainqueur durant les premiers tours, le champion en titre a ensuite eu la malchance d’être ralenti par une aile éprise de liberté. Remonté sur Pierre Buffet en vue de l’arrivée, il a alors perdu ses derniers espoirs de victoire dans une tentative de dépassement quelque peu hasardeuse. Xavier Jacquet, Anthony Delhaye, sur une Seven encore en cours de mise au point, et Christian Odin complètent le top 6 du trophée. Entre eux s’intercalent Sébastien Loysel et Philippe Lacoste, les deux premiers de la Caterham Academy.

Course 2 : 1.Buffet ; 2.Huret à 2,8’’ ; 3.Gaso à 4,1’’ ; 4.Jacquet à 4,7’’ (tous sur Lotus Seven) ; 5.Loysel (Caterham) à 9,7’’, etc.

HORS TROPHEES

LEGENDS CARS CUP CATERHAM CLUB CHALLENGE

En marge des Trophées Historiques des circuits, la Legends Cars Cup et la Caterham Club Challenge ont contribué à leur niveau au succès de ce 52ème GP de Nogaro.

JPEG - 92.4 ko

Aujourd’hui, le Georgien Davit Kajaia, déjà couronné en Legends Cars samedi, et Frédéric Réal en Caterham, ont ainsi ajouté leurs noms au palmarès.

LA SUITE…
Au Grand Prix de Charade, les 29 et 30 septembre

Texte : Jacques Furet
©Photos : Jean-Marie Biadatti - www.photoclassicracing.com

-> Toute l’édition 2012
-> Tous les résultats


LES TROPHEES HISTORIQUES DES CIRCUITS 2012
7/8 avril : Dijon
19/20 mai : Val de Vienne
8/9 septembre : Nogaro
29/30 septembre : Charade
13/14 octobre : Lédenon