GP de Charade : la preuve par neuf

Les neuf trophées et challenges historiques français ont uni leurs efforts pour faire de ce Grand Prix de Charade une indéniable réussite, devant un public venu en masse. Le rendez-vous est déjà pris pour 2013…

JPEG - 92.4 ko

TROPHEE F3 CLASSIC
Le coup de pate de Barilla…

L’Italien Paolo Barilla et le Suédois Eje Elgh, deux grands champions dont la carrière internationale a pris fin au début des années 90, ont plutôt bien réussi leur retour en historique, sur leurs propres F3 de l’époque. Alors que l’un et l’autre découvraient ce week-end le circuit de Charade, après avoir déjà pris part cette année au GP de Monaco historique, les deux anciens ténors des pistes ont réussi l’exploit de signer le doublé ce dimanche, en finissant la course roues dans roues ! Derrière l’ex pilote de F1, également vainqueur des 24 du Mans 1985, et l’ancienne star de la F2, la bonne opération du jour est pour l’Italien Valerio Leone, 3ème aujourd’hui et désormais assuré de remporter le Trophée F3 Classic 2012. Suivent les Ralt RT3 de Patrick D’Aubreby, qui a eu le mérite d’occuper le commandement lors des deux premiers tours, Gilles Andouard et du Monégasque Fabrice Notari. Ce n’était pas en revanche le jour de Jean-Pierre Eynard Machet, Patrice Faurie et Luc Cheminot, tous éliminés avant le terme des 15 tours de course.

Classement course 2 : 1.Barilla (Martini MK34) ; 2.Elgh (Chevron B38) à 0,3’’ ; 3.Leone (Ralt RT3) à 5,7’’ ; 4.D’Aubreby (Ralt RT3) à 8,0’’ ; 5.Andouard (Ralt RT3) à 8,5’’, etc.

CHALLENGE ASAVE GT/TOURISME
Une Porsche chasse l’autre

JPEG - 72.1 ko

La seconde journée de ce GP de Charade avait démarré en trombe avec une manche du Challenge Asavé terriblement disputée. Auteurs des meilleurs chronos des essais, Claude Boissy (Escort RS) et Patrick Andreoli (Porsche 911 SC 3L) vont ainsi se livrer un duel de tous les instants, tour après tour, avant de… s’accrocher à quatre tours de l’arrivée ! De quoi faire le bonheur de Jean-Christophe Lelandais (Porsche 911 2,8L), qui tire ainsi les marrons du feu en s’imposant devant la Lotus Elan de Jean-Pierre Vacher et les Berlinettes Alpine 1950 cm3 de Michel Mondy-Frances et Claude Provost. Derrière eux, Laurent Aumonier réalise non seulement la gageur de hisser sa Mini Cooper au 5ème rang, mais décroche en plus la victoire en catégorie Tourisme. Rebelote dans la course de l’après-midi, durant laquelle Claude Boissy est constamment resté dans le pare choc arrière de Patrick Andreoli, sans jamais réussir à trouver l’ouverture. Jean-Christophe Lelandais complète cette fois le podium, en laissant derrière lui Michel Mondy-Frances, auteur d’une journée impeccable, et l’Anglais Paul Conway sur sa splendide Morgan Plus 8. Patrick Bourguignon s’impose en GT de série et Paul Giglio (Alfa GTV2000) en Tourisme de série. Moins heureux, Jean-Pierre Vacher avait quitté ses camarades dès le 2ème tour, imité un peu plus tard par Laurent Aumonier.

Classement course 1 : Lelandais (Porsche 911 SC) ; 2.Vacher (Lotus Elan) à 6,0’’ ; 3.Mondy-Frances (Alpine A110) à 54,6’’ ; 4.Provost (Alpine A110) à 2’01,8’’ ; 5.Aumonier (Cooper) à 2’03,8’’, etc.
Course 2 : 1.Andreoli ; 2.Boissy (Ford Escort RS) à 0,6’’ ; 3.Lelandais à 53,3’’ ; 4.Mondy-Frances à 1’41,7’’ ; 5.Conway (Morgan Plus 8) à 1 tour.

TROPHEE MAXI 1000
Seigneur Lefebvre

JPEG - 68.1 ko

Parti de la pole, Maxime Lefebvre (Alpine A110) n’a pas fait de détails dans la première des deux courses dominicales du Maxi 1000, écourtée de quelques minutes à la suite d’un sérieux accrochage. Leader de bout en bout, à la tête d’un imposant peloton de 35 autos, le jeune Picard a ainsi laissé les as de la Cooper s’expliquer entre eux, le dernier mot revenant à Michel Frenoy, bien revenu après un mauvais départ, face à Thierry Thiefain et Philippe Gandini. Des hommes auxquels s’étaient mêlé Claude Cassina et Frédéric Thiefain avant leur abandon. 5ème, Christian Devereux sort vainqueur de la bataille entre concurrents du trophée Mini Classic, alors qu’en l’absence de René Michel, prématurément éliminé, Tomy Gruelles impose sa Marcos en classe 1000 cm3.
La course de l’après-midi n’a rien changé à la donne. Une seconde fois, Maxime Lefebvre s’est joué des Mini Cooper en s’emparant rapidement de la tête pour ne plus jamais l’abandonner par la suite. De quoi signer une nouvelle victoire devant Michel Frenoy, Philippe Gandini et Thierry Thiefain. Avant sa sortie, Ludovic Desnoux (Marcos) était également à la lutte avec eux. Verdict inchangé en Mini Classic et en classe 1, où Christian Devereux et Tomy Gruelles doublent la mise.

Classement course 1 : 1.Lefebvre (Alpine A110) ; 2.Frenoy (Cooper) à 12,7’’ ; 3.Thiefain (Cooper) à 13,6’’ ; 4.Gandini (Cooper) à 20,4’’ ; 5.Devereux (Cooper) à 21,4’’, etc.
Course 2 : 1.Lefebvre ; 2.Frenoy à 5,2’’ ; 3.Gandini à 19,5’’ ; 4.Thiefain à 23,4’’, 5.Devereux à 27,5’’, etc.

TROPHEE FORMULE FORD KENT
Du très bon Beloou

JPEG - 103.1 ko

Les acteurs vedettes du trophée Formule Ford Kent ont l’art d’assurer le spectacle. Cela a encore été le cas dans cette première confrontation du week-end, que le Suisse Alain Girardet a longtemps mené avant de s’incliner face à un ultime assaut de Nicolas Beloou, l’auteur de la pole, à deux tours du drapeau à damier. Longtemps demeurés à leur contact, Manuel Beguinot et Sylvain Debs se sont eux aussi livrés à une sévère explication jusqu’aux derniers mètres de course. Michel Tasset, le local de l’étape et grand défenseur du circuit de Charade, termine 10ème.
En l’absence d’Alain Girardet, la course 2, qui clôturait le meeting, a offert une nouvelle occasion de victoire à Philippe Beloou. Malgré ses efforts, Manuel Beguinot, qui demeure son plus sérieux rival pour l’obtention du titre 2012, n’a jamais pu remettre sa suprématie en doute. Encore moins Sylvain Debs, Jo Zosso, nouveau venu dans le trophée, et Gil Oks, qui ont longtemps livré bataille pour s’accaparer la troisième marche du podium. Comme le matin, Michel Kozyreff sort vainqueur de la catégorie GHI.

classement course 1 : Beloou (Van Diemen) ; 2.Girardet (Van Diemen) à 0,9’’ ; 3.Beguinot (Van Diemen) à 4,3’’ ; 4.Debs (Van Diemen) à 4,6’’ ; 5.Cosi (Van Diemen) à 8,6’’, etc.
Course 2 : 1.Beloou ; 2.Beguinot à 10,1’’ ; 3.Debs à 16,2’’ ; 4.Zosso à 17,3’’ ; 5.Oks à 18,6’’, etc.

TROPHEE LOTUS
Buffet n’est pas commode !

JPEG - 92.6 ko

Xavier Jacquet, vainqueur de la course du samedi, a cette fois laissé Pierre Buffet et Philippe Gaso croiser le fer devant lui. Leader durant les premières boucles, ce dernier a finalement subi une attaque décisive de son rival aux deux tiers de la course, sauvant même sa deuxième place de justesse face à la Caterham de Xavier Jacquet. Toujours présents aux avants postes, Philippe Huret et Christian Odin complètent le « top 5 » devant Olivier Fozano, qui regagnera son domicile par la route dimanche soir… Quant à Pierre Buffet, ce succès en terre auvergnate lui permet de revenir au niveau de Philippe Gaso dans un trophée, dont le titre se jouera entre eux dans deux semaines à Lédenon.

Classement course 2 : 1.Buffet (Seven) ; 2.Gaso (Seven) à 3,0’’ ; 3.Jacquet (Caterham) à 6,4’’ ; 4.Huret (Seven) à 14,9’’ ; 5.Odin (Seven) à 31,4’’, etc.

CHALLENGE FORMULA FORD HISTORIC
Girardet au sommet

JPEG - 91.4 ko

Intouchable dans la course du samedi, Alain Girardet l’a été tout autant dans celle du lendemain. Jamais inquiété, mettant rapidement une marge de sécurité entre lui et le duo Xavier Michel, Laurent Courregelongue, le pilote suisse peut désormais se considérer comme le virtuel champion 2012 de la Formula Ford Historic. Et cela sans attendre l’ultime confrontation de Lédenon. Jean-Jacques Deverly, de plus en plus en vue, prend la 4ème place en solitaire, précédant ainsi les deux suissesses Line Piguet et Béatrice Cibien, qui ont largement contribué à l’intérêt de la course en se livrant un duel de tous les instants. Malgré son tête-à-queue du premier tour, Thierry Gallo est parvenu à remonter tous ses adversaires de la classe A, pour l’emporter devant le Portugais Campos Costa et Jean-Jacques Cantounat.

Classement course 2 : 1.Girardet (Van Diemen) ; 2.Michel (Van Diemen) à 7,5’’ ; 3.Courregelongue (Van Diemen) à 7,9’’ ; 4.Deverly (Van Diemen) à 23,0’’ ; 5.Piguet (Van Diemen) à 40,8’’, etc.

HTCC GROUPE 1
Go Gosset !

JPEG - 96.6 ko

Week-end parfait pour Philippe Gosset, qui renouvèle sa victoire de la veille après avoir mené les débats de bout en bout. Un tour supplémentaire aurait toutefois pu lui être fatal face à la remontée éclair de Patrice Faurie, parti bon dernier du fait de ses déboires de la course 1. La Ford Capri échoue en effet à moins d’une seconde de la BMW 635 victorieuse. Pour avoir de nouveau pris l’avantage sur l’imposante Chevrolet Camaro de l’Auvergnat Patrick Bourguignon, Dominique Josquin (Rallye 3) est à nouveau sur le podium. Un honneur que Michel Hocquart (Ford Capri) aurait pu partager si une sortie de piste n’avait pas gâché sa course alors qu’il occupait la deuxième place. Philippe Gosset décroche également les lauriers en catégorie « Prostock », cette fois devant Franck Cabarrou (BMW 323i) et l’organisateur du challenge, Didier Gheza, en piste sur la BMW 635 de Gérard Lascaux.

Classement course 2 : 1.Gosset (BMW 635) ; 2.Faurie (Ford Capri) à 0,9’’ ; 3.Josquin (Rallye 3) à 15,5’’ ; 4.Bourguignon (Chevrolet Camaro) à 20,8’’ ; 5.Delecour (Opel Commodore) à 1’03,8’’, etc.

TROPHEE FORMULE RENAULT CLASSIC
Châteaux fort !

JPEG - 105 ko

Quelle famille ! Après Paul, le père et ex champion de rallycross, Matthieu, lauréat de la F3 Classic en 2009, il faut désormais compter avec le jeune (22 ans) Jean-Baptiste Châteaux. Après avoir passé l’essentiel de la course dans le sillage du vainqueur du samedi, Jean-Baptiste Emeric, le dernier des Châteaux est parvenu à lui rafler la victoire dans le dernier tour ! A bonne distance de ces deux là, une superbe bataille a opposé Bernard Lacour à Jean-Christian Darlot et Frédéric Quéré, groupés dans cet ordre sur la ligne d’arrivée. Jean-Charles Leininger et Tony Boudreault ont également figuré dans ce groupe de tête, avant de rétrograder dans la hiérarchie. Du côté des Formule Zetec, qui font course commune avec les Formule Renault ce week-end, Xavier Michel est resté le plus fort.

Classement course 2 : 1.Châteaux (Martini) ; 2.Emeric (Martini) à 0,2’’ ; 3.Lacour (Martini) à 17,1’’ ; 4.Darlot (Martini) à 20,2’’ ; 5.Quéré (Martini) à 20,3’’, etc.

TROPHEE SALOON CAR
Maurel sans maux

JPEG - 103.2 ko

Démonstration sans faille de Nicolas Maurel dans ce second round du trophée Saloon Car, où sa March 73S n’avait pas vraiment d’adversaire à sa mesure ce week-end. Loin du proto britannique, anciennement piloté par Vic Elford et restauré dans le propre atelier de son pilote actuel, Fabrice Lefebvre (Cox), Jacques China (Porsche 964) et Georges Quéron (Anima) ne se sont pas quittés une bonne partie de la course, pour rejoindre l’arrivée dans cet ordre. Derrière eux, Jacques Roux a le mérite d’amener sa magnifique Ford GT 40 à la 5ème place, après avoir été contraint de s’élancer bon dernier, depuis la voie des stands. A l’image de Fabrice Lefebvre et de Jacques China, respectivement primés en Seventies et en Eighties, Philippe Drouilleau remporte sa catégorie d’âge - les Sixties - au volant de son Alfa GTV6.

Classement course 2 : 1.Maurel (March 73S) ; 2.Lefebvre (Cox) à 1’28,5’’ ; 3.China (Porsche 964) à 1’34,2’’ ; 4.Queron (Anima) à 1’37,3’’ ; 5.Roux (Ford GT 40) à 1’55,4’’, etc.

PNG - 254.9 ko

Texte : Jacques Furet
Crédit photos : Jean-Marie Biadatti - www.photoclassicracing.com

Site du circuit : www.charade.fr
- Organisation : www.top.fr

-> Toute l’édition 2012



LA SUITE

13/14 octobre -> l’Historacing Festival à Lédenon

 

Documents joints

 Compte rendu de JB Emeric - Formule Renault Classic (PDF - 1.1 Mo)