En direct : Notre Autobianchi A112 au Neige et Glace 2013

Nous revenons aujourd’hui au Neige et Glace 2013 à bord de l’Autobianchi A112 70HP GR2 d’un des équipages mixtes de cette épreuve Joseph-Jean AGHINA & Thessy RUPPERT :

JPEG - 1.5 Mo

"Ce fut un rallye très intéressant et varié à désir, tant par son parcours que par la météo, mais cependant trop de ZR sur routes fréquentées par le trafic « ordinaire » (dans un sens comme dans l’autre, avec, par endroits, bcp de virages « aveugles »…), mais c’est le lot de toute épreuve sur route ouverte. Mais toujours les spectaculaires passages dans les forêts jurassiennes : un régal.

Notre voiture : le « plan B » !
Le moteur de notre Fiat 124 Abarth n’ayant été terminé que la semaine précédant le rallye, dix jours avant le départ j’ai décidé de tirer la corde et d’amorcer le plan B. On a discuté la location d’une voiture avec un ami bien connu pour, en définitive, nous décider pour l’achat de l’Autobianchi A112 Abarth 70HP à un médecin milanais.

JPEG - 40.9 ko

Préparée gr2 (modérément – pas à outrance, mais avec PTH), je l’ai ramenée par la route, après être passé par Valence pour récupérer des pneus neige et des pneus cloutés sur l’aller, depuis Turin, où je l’ai trouvée chez son préparateur. Après quelques modifications à la maison jusqu’à 4h du matin avant de partir pour Malbuisson (…) ; un thermostat neuf (pauvre moteur, il a eu tellement froid…), des protections contre les injections d’eau et/ou humidité, changement de freins etc., l’engin ne nous a causé aucun problème et est même rentré en bon état sans égratignure aucune. C’est déjà pas mal. Ce qui ne sera pas le cas pour beaucoup de concurrents, malheureusement…

Quant au classement…
Bon, le premier jour – de toute évidence – il a fallu prendre l’A112 en main. Ce n’est pas sorcier, mais quand même très différent par rapport à la 124. Le plus grand problème étant les ornières (et il y en avait de très profondes, cette année…), cela peut provoquer des réactions auxquelles il faut s’habituer avec son petit châssis plus étroit que la « moyenne » et très court, de ce fait, assez nerveux… Thessy a donc eu droit à son premier tête à queue en 6 ans de rallyes communs , sans aucun mal, mis à part la perte de temps et deux malheureux concurrents qui ont tant bien que mal été obligés de nous aider pour nous pousser du fossé, après avoir fait marche avant – marche arrière….

JPEG - 72.4 ko

Dans la suivante on a été bloqué sur un montée raide et en virage par le très méritant Lucien Guitteny en délicatesse avec l’adhérence de son Alfa Bertone (l’art de bien choisir ses obstacles, je présume…), ce qui a presque doublé nos pénalités. Et enfin par un concurrent milanais qui – je n’ai toujours pas compris comment faire ( !!!) – a réussi à faire glisser sa Lancia Delta Integrale 16V EVO, équipée en pneus cloutés, devant nous de manière très répétitive au plein milieu de la dernière ZR, alors que, évidemment, on lui avait déjà mis une minute entière… Il n’a même pas pensé se mettre de coté sur une - seule - portion plus large de 100-200m ; résultat des courses : quelques centaines de mètres plus loin il s’est mis au fossé et on a allègrement pu le passer avec notre petit châssis. Perte de temps et pénalités quand même : classement le soir 50e.

Mais on était bien là. Et on a pu le montrer le mardi. Journée sans problèmes, si ce n’est que le petit détail (qui tue !!!) : on n’avait pas de trip : je n’avais pas eu le temps de monter une sonde avant de partir. J’ai donc été navigué avec un truc au GPS extrêmement imprécis et aléatoire ; on s’est surtout basé sur les tables de moyennes fournies par notre ami Alain Lopez ! Fantastique travail de mon super-copilote ! Résultat : 12e de la journée, 25e au général. Quelle remontée !

JPEG - 98.8 ko

Mercredi, le dernier jour un peu écourté par des conditions météo très intéressantes, mais aussi très perturbantes (la dernière ZR a été arrêtée une voiture devant nous - ouf !...) : plus de quinze voitures étaient déjà bloquées là-haut : on ne trouvait plus la route sous la neige !! Celle après le déjeuner avait déjà été annulée lors du départ de Pontarlier (trop de voitures restées dans les fossés d’un ZR qu’on ferait en contre-sens).

On n’a donc plus vraiment de chance de faire la différence, mais on a quand même grignoté quelques places :

10e de la journée, 15e au général...

.... et une 2e place en "mixte"

En tout et pour tout, on aura donc fait un très beau rallye. La petite s’est comportée avec bravoure et l’équipage a – une nouvelle fois – appris tant de choses.


JPEG - 7 ko

Texte et photos : Aghina/Ruppert

-> Classement général 2013
-> Tout le rallye Neige et Glace 2013