Douze Heures de Huy Revival : L’histoire se poursuit !

A l’instar du Liège-Rome-Liège, du Marathon de la Route ou du Tour de Belgique, les Douze Heures de Huy font partie intégrante du patrimoine automobile belge. Organisée pour la première fois en 1954 par la section hutoise du Royal Motor Union, l’épreuve a permis à Gilberte Thirion d’en ouvrir le palmarès au volant de sa Porsche 356. Bien d’autres l’imiteront jusqu’en 1969, année de disparition d’un rallye dont l’incontestable particularité était que les pilotes se retrouvaient seuls à bord, soignant les trajectoires tout en jouant aussi aux copilotes. Tout un art…

JPEG - 1.2 Mo

A l’initiative du Royal Automobile Club of Belgium, la légende des Douze Heures de Huy s’est remise en marche en 2010, sous la forme d’un rallye de régularité pour véhicules d’époque. « La renaissance d’une telle épreuve ne pouvait se faire que sous la forme d’un ‘Revival’ », explique Jean-François Devillers, aux commandes de cette compétition. « Il était important de retrouver et de respecter l’esprit et le code sportif de l’époque. Force est de constater que cela a plu, et que la possibilité de disputer l’épreuve seul à bord continue de marquer les esprits… »

Sur la Grand-Place !

Il n’en fallait pas plus pour que RACB Events remette le couvert cette année, avec une nouvelle édition programmée le samedi 10 septembre, entre 9h00 et 21h00. « Comme l’an dernier, c’est Robert Rorife qui s’est chargé du parcours, celui-ci a été présenté aux participants et à la presse le 25 août, dans les bâtiments de l’Administration Communale de Huy. Il convient d’ailleurs de souligner le formidable engouement des autorités de la Ville de Huy, qui s’implique extraordinairement dans ce projet.

JPEG - 14.4 ko

Si le centre du rallye sera encore situé en bord de Meuse, Avenue Delchambre, les concurrents passeront à trois reprises sur la Grand-Place, à la demande des commerçants. Qui a dit que tourisme et sport automobile ne pouvaient pas faire bon ménage ? » D’autant que l’organisateur souhaite dès cette année développer la notion d’animation près du portique de départ, avec la création d’un Village qui devrait réunir une dizaine de commerçants spécialisés en restauration de voitures anciennes, chromage, sellerie, miniatures, livres, etc.

De manière concrète, les Douze Heures de Huy 2011 compteront trois boucles de plus ou moins 140 kilomètres, avec quatre étapes-spéciales fermées par boucle. Le parcours sera 100% sur asphalte, et visitera la magnifique région du Condroz, qui regorge de routes et chemins exceptionnels. Les moyennes seront toujours inférieures à 50 km/h. Deux catégories, Revival (seul à bord) et Twin (équipages traditionnels avec pilote et copilote) sont toujours proposées, tandis que trois catégories d’âge permettront à tous les participants d’y trouver leur compte : Avant-Guerre (avant le 31/12/1944), Après-Guerre (entre le 01/01/1945 et le 31/12/1959) et Classic (entre le 01/01/1960 et le 31/12/1969). Attention, les voitures sont éligibles jusqu’au 31/12/1974, pour autant que le modèle et la motorisation existaient en date du 31/12/1969.

Qui pour succéder à De Munck ?

« En adéquation avec l’esprit de l’époque, la catégorie Revival est privilégiée par rapport aux équipages engagés en Twin, précise Jean-François Devillers. En fait, un coefficient moins pénalisant est appliqué à la catégorie Revival pour récompenser la difficulté de cette catégorie. Notons qu’en 2010, le top 3 final ne regroupait que des concurrents Revival, avec Michel De Munck, Yves Noelanders et Jean-Pierre Mondron. (même sans appliquer le coefficient !) »

JPEG - 1.2 Mo

Même s’il est encore un peu tôt pour dégager une liste de favoris, signalons que certains ‘gros bras’ sont déjà en ordre d’engagement, qu’il s’agisse de Michel Closjans (voiture non encore déterminée), Francis Lacroix (Porsche 911 S), Didier Lodewyckx (Fiat 850 Coupé), Claude Ninane (Ford Escort) et… Yves Noelanders (Volvo PV544), bien décidé à gagner une petite place dans la hiérarchie. Du côté des équipages à deux (catégorie Twin), les premiers duos forts sont Castelein-Deplanke (Porsche 904 GTS) et Fievez-Lys (BMW 1602), tandis que Didier et Barthélemy de Callatay engageront une superbe Ferrari 250 GT 2+2. Signalons pour être complet que les Douze Heures de Huy 2011 entreront en ligne de compte pour le Challenge Regularity du RACB et le Challenge Prestige de la FBVA. Une balade pour voitures anciennes sera également organisée par le RACB en annexe de l’évènement sportif.

PNG - 21 ko

Contact
- Organisateur : RACB Historic
- Contacter par Email
- www.12hdehuy.be