Dakar Classic 2023 : impressionnante victoire de Juan Morera et Lidia Ruba (Toyota HDJ 80)

Suite et fin....

JPEG - 35.4 ko

La 45e édition du Dakar s’est achevée à Dammam ce dimanche 15 janvier après 14 étapes mémorables ;

Au total, 235 véhicules sur les 355 engagés ont rejoint l’arrivée du Dakar 2023 : 80 motos (vs 121 au départ), 10 quads (vs 18), 46 autos T1 et T2 (vs 67), 38 proto-légers (vs 47), 39 SSV (vs 45) et 22 camions. Par ailleurs, 80 des 88 équipages ayant pris part à la 3e édition du Dakar Classic, la course de régularité ouverte aux véhicules du XXe siècle, ont terminé l’épreuve... avec une incroyable victoire de l’équipage Juan Morera et Lidia Ruba (TOYOTA HDJ 80)

On vous raconte tout dans le résumé de la fin de la dernière semaine de l’édition 2023 :

Dompteurs de dunes

mercredi 11 janvier | Étape 10 | HARADH > SHAYBAH

Nous y sommes. Le royaume des dunes s’est imposé depuis plusieurs mois comme le concentré de toutes les attentes. Il y a trois ans, les pilotes et équipages du Dakar avaient eu droit à un avant-goût de l’Empty Quarter, l’incursion d’alors les ayant poussé dans le périmètre géographique de l’arrivée du jour. Cette année, un véritable séjour dans cette immensité de sable est programmé sur quatre jours, avec pour commencer une acclimatation au franchissement comprenant 114 kilomètres quasi-uniquement dédiés à des toboggans en série.

Océan de sable oblige, le Dakar Classic a fait sa propre route en fin d’étape vers un bivouac proche d’Haradh où la caravane s’apprête à s’installer sans les assistances dans un campement dédié.

PNG - 464.9 ko
A l’assaut du royaume des dunes

C’est sous des tentes nomades que les concurrents vont pouvoir adapter le rythme de leur soirée à celle du désert. Alors que le Dakar se prépare à sa première immersion dans l’Empty Quarter pour sa 4e édition en Arabie Saoudite, les souvenirs du 4e Paris-Dakar feront écho à ce grand saut vers l’inconnu. Au Niger, dans la 9e étape du Paris-Dakar 1983, la course avait affronté les premières vraies dunes de son histoire dans le « désert des déserts ». Une tempête de sable dans le Ténéré dispersait la caravane durant plus de 72 heures pour certains. Une étape de légende. De celles qui ont mis un grain dans le crâne de tous ceux qui avaient vibré à distance à l’époque… et qui ont rejoint le Dakar Classic cette année.

CLERICI et COLOMBO (NISSAN TERRANO 1 N°750) remportent l’étape du jour ; MORERA - RUBA (TOYOTA CLASSIC) imperturbables conservent la première place du général et la catégorie H1, les français MOGNO-DRULHON conservent la 7e place au général (premier H2), les GALPIN (PROTRUCK TEAM FJ) restent également à la 9e place (1er H3), l’équipage ALTENA / VEENSTRA (VOLKSWAGEN TARO) remonte à la 37e place (1er H0)

-> Classement Etape 10
-> Classement général après Etape 10



jeudi 12 janvier | Étape 11 | SHAYBAH > EMPTY QUARTER MARATHON

Le grand jour de la percée dans l’Empty Quarter est arrivé. Après avoir longé la frontière des Emirats Arabes Unis hier, c’est maintenant celle du sultanat d’Oman que les pilotes et équipages approchent à quelques jets de pierre pour rejoindre un campement marathon, c’est-à-dire sans les équipes d’assistance. Dans cette immensité désertique, il a été possible de proposer de la variété aux concurrents du rallye sur les 275 kilomètres de la spéciale.

Frédéric et Magali Barlerin avaient plusieurs objectifs en s’engageant cette année sur leur premier Dakar Classic. Pour lui le motard qui avait tenté sans succès sa chance en 2019 avant de venir à bout de la course en 2021, sans assistance s’il vous plait, mais avec le soutien sur place de son épouse, il s’agissait de partager la course en couple. Pour leur buggy Strakit qui avait participé une seule fois au Paris-Dakar 1982 sans voir l’arrivée, il s’agissait de conjurer le sort 40 ans plus tard. Sur la 4e édition du Paris-Dakar, ce buggy au moteur Peugeot n’avait pas dépassé la journée de repos de Gao.

JPEG - 49.7 ko
Le plus vieux des véhicules historiques de la caravane 2023

Comme cette année, la course comptait 14 étapes et la fin de la première semaine avait sonné après 8 étapes. Hier au bivouac Marathon de Haradh réservé aux engagés du Dakar Classic, les Barlerin avait réussi à emmener le plus vieux des véhicules historiques de la caravane 2023 au-delà de la journée de repos. Un premier soulagement, mais le couple retient encore son souffle.

SANTAOLALLA / SOL I JUANOLA (TOYOTA HDJ80 N°704) remportent l’étape du jour toujours au coude à coude au général avec MORERA - RUBA (TOYOTA CLASSIC) qui conservent la première place du général et la catégorie H1 ; Au général l’équipage belge VAN ROMPUY / GORIS chute à la 6e place ; Il laisse la 3e place provisoire à BEDESCHI / BOTTALLO (TOYOTA BJ 71 - N°776)

Belle journée pour les français MOGNO-DRULHON qui remontent à la 5e place au général (premier H2), les GALPIN (PROTRUCK TEAM FJ) chutent d’une place, ils sont 10e au général (1er H3), l’équipage ALTENA / VEENSTRA (VOLKSWAGEN TARO) remonte à la 36e place (1er H0)

-> Classement Etape 11
-> Classement général après Etape 11



vendredi 13 janvier | Étape 12 | EMPTY QUARTER MARATHON > SHAYBAH

L’Empty Quarter continue de dévoiler son identité. L’immense désert qui représente l’essentiel des gisements pétroliers exploités en Arabie Saoudite s’affirme aussi comme un terrain d’expression particulier pour les pilotes de rallye-raid. Les étendues de dunes découvertes par le Dakar cette année ont peu d’équivalents sur la planète.

En 1984, pour la 5e édition du Paris-Dakar, Porsche était le premier constructeur a développer spécialement une voiture pour la gagne. La mythique 911 type 953. Trois véhicules étaient engagés. Deux pour la victoire remis à Ickx et Metge et un troisième en assistance rapide en piste à l’ingénieur Roland Kussmaul. Sur le Dakar Classic, une réplique de la Porsche victorieuse est engagée au sein de l’équipe Logistic Rallye. Une seconde Porsche inspirée de la Martini des années East Safari, la matrice historique de la 953 justement, est à ses côtés.

JPEG - 73.2 ko
Réplique de la mythique 911 type 953

Une Peugeot 504, une Cox et un buggy Strakit aussi. Le point commun de l’équipe ? Les deux roues motrices ! Comme à la grande époque, Rudy Verdaguer à la tête de la structure française s’est lui-même engagé au volant d’un véhicule d’assistance rapide. Un 4x4 pour venir en aide si besoin aux naufragés sur deux pattes. Mais pas n’importe lequel. Un VW Transporter T3, communément appelé « Combi », histoire de rester dans l’esprit de son équipe et de ses goûts personnels. La coqueluche des « beatniks » de l’époque des premiers Paris-Dakar est devenue celle de cette 3e édition du Dakar Classic. Capital sympathie maxi !

Troisième victoire d’étape pour CLERICI / COLOMBO (NISSAN TERRANO 1N°750) qui après l’étape 9 et 10 remporte à nouveau l’étape du jour ; MORERA - RUBA (TOYOTA CLASSIC) conservent la première place du général et la catégorie H1 ;
Les français MOGNO-DRULHON conservent la 5e place au général (premier H2), tout comme les GALPIN (PROTRUCK TEAM FJ) toujours 10e au général (1er H3), et l’équipage ALTENA / VEENSTRA (VOLKSWAGEN TARO) se maintient à la 36e place (1er H0)

-> Classement Etape 12
-> Classement général après Etape 12



samedi 14 janvier | Étape 13 | SHAYBAH > AL-HOFUF

Pour présenter ses hommages à l’Empty Quarter et le quitter dignement, la spéciale du jour a été dessinée au sud de Shaybah, pour aller chercher un beau tas de sable où les dunes s’enchaînent à nouveau à perte de vue.

JPEG - 89.9 ko
4e victoire d’étape pour CLERICI et COLOMBO

La 3e édition du Dakar Classic touchait au but aujourd’hui puisque demain c’est en liaison que sa caravane rejoindra le golfe arabique. Ce soir, l’équipage Juan Morera et Lidia Ruba peut se féliciter d’avoir signé le premier quasi sans faute de l’histoire de la jeune course. Le couple espagnol aura en effet occupé la tête du général sans interruption depuis l’étape 2, ne laissant que les miettes de l’étape 1 à un autre couple de revenants, les Galpin dans leur Protruck. Et ce sont leurs amis Carlos Santaolalla et Aran Sol I Juanola qui les suivent au classement devant les Italiens Paolo Bedeschi et Daniele Bottallo. Les vainqueurs 2022 Serge Mogno et Florent Drulhon, 5e du général, se sont distingués en décrochant le Challenge Dune Test qui récompensait pour la première fois les performances dans les cordons dunaires.

JPEG - 75.7 ko
Une victoire pleine d’émotions

Du côté du Challenge Authentic Codriver, c’est un équipage arrivé avec toute l’instrumentation moderne qui a fait devant mauvaise fortune bon cœur. Ne réussissant pas à faire fonctionner la technologie, ils se sont engagés dans le challenge des aventuriers de l’âge du crayon et du papier et ont remporté la mise ! Chez le très attendu Iconic Classic Challenge réservé aux véhicules ayant réellement déjà participé au Dakar, c’est un autre Toyota HDJ 80 qui s’impose. Car oui, tous les vainqueurs 2023 étaient engagés dans des « 80 ». C’est celui des Catalans qui signe la deuxième place du général qui avait pris part aux éditions 1994 et 1996 qui l’emporte. Pour la petite histoire qui fait les joies de l’Historic, ce véhicule avait appartenu à Jacky Ickx qui envisageait alors de s’engager sur le Dakar à son volant. Un projet qui ne vit jamais le jour mais qui trouve un écho en guise de clap de fin de cette édition puisque le pilote Belge, parrain de cette édition présent toute la quinzaine, aura finalement assisté à la victoire sur ce challenge de « son » véhicule sur le Dakar Classic !

A noter la 4e victoire d’étape pour CLERICI / COLOMBO (NISSAN TERRANO 1 N°750)

JPEG - 64.7 ko
1er
JPEG - 84 ko
2e
JPEG - 37.7 ko
3e

Podium 2023 (88 engagés - 80 classés)

1 778 MORERA / RUBA TOYOTA HDJ80 H1 428
2 704 SANTAOLALLA / SOL I JUANOLA TOYOTA HDJ80 H1 529 +101
3 776 BEDESCHI / BOTTALLO TOYOTA BJ 71 H1 631 +102 +203

-> Classement Etape 13
-> Classement général après Etape 13
-> Tous les classements 2023

Le podium étant aux mains des H1, du côté des autres catégories, les français MOGNO-DRULHON remontent à la 5e place au général (premier H2), les GALPIN (PROTRUCK TEAM FJ) redescendent à la 11e place (1er H3), l’équipage ALTENA / VEENSTRA (VOLKSWAGEN TARO) remonte à la 33e place (1er H0)

JPEG - 38.7 ko
1er H2
JPEG - 50.6 ko
1er H3
JPEG - 105.6 ko
1er H0


dimanche 15 janvier | Étape 14 | AL-HOFUF > DAMMAM

C’est en liaison que la caravane des 80 rescapés en Classic a rejoint le golfe arabique ce dimanche ;

Zoom sur l’ambassadeur de charme de cette édition 2023 Jacky Ickx qui a suivi au plus près la caravane pendant ces deux semaines de course ;

Nous lui laisserons le mot de la fin : " Oser vaut toujours la peine "

PNG - 508.6 ko
PNG - 484.1 ko
PNG - 599.6 ko

PNG - 44.8 ko

Organisation : A.S.O. - Amaury Sport Organisation

© A.S.O. / DPPI Images / FOTOP

-> Tout 2023.... et les éditions précédentes


 

Portfolio

 

Documents joints

 Classement Etape 10 (PDF - 451.5 ko)
 Général après Etape 10 (PDF - 486.6 ko)
 Classement Etape 11 (PDF - 451.8 ko)
 Général après Etape 11 (PDF - 486.6 ko)
 Classement Etape 12 (PDF - 451.6 ko)
 Général après Etape 12 (PDF - 486.8 ko)
 Classement Etape 13 (PDF - 443.9 ko)
 Général après Etape 13 (PDF - 478.6 ko)