Costa Brava Historic 2019 (E) : victoire de Fortuny-Jiménez (Lancia Beta Coupé)

Carles Fortuny-Carles Jiménez (Lancia Beta Coupé) remporte le 16e Rallye Històric de la Costa Brava et, avec lui, le "Trophée FIA ​​des rallyes de régularité historique"

JPEG - 628.7 ko

David Nogareda-Sergi Giralt (Porsche 911S), vainqueurs il y a un an, décroche la deuxième place
Dureté et difficulté pour l’une des meilleures éditions de cet événement de régularité pour motos et voitures classiques
Jordi Martí-Xavi Tibau (Honda) s’impose en motos

Le duo formé par Carles Fortuny-Carles Jiménez, au volant de sa Lancia Beta Coupé de 1979, est devenu un double champion du Rallye Historique de la Costa Brava après la victoire remportée à l’aube, après celle de 2017. Avec ce deuxième triomphe, les vainqueurs de 2019 sont proclamés "Trophée FIA ​​des rallyes de régularité historique", titre européen très convoité des spécialistes. Le podium est complété par David Nogareda-Sergi Giralt (Porsche 911S), vainqueur de la dernière édition, et Eduard Poveda-Joan Jordan (Volkswagen Golf GTI), tous trois grands noms de la régularité catalane et espagnole.

JPEG - 240.8 ko
1er Carles Fortuny-Carles Jiménez

Cette XVI édition ’Històric’ a été l’une des plus difficiles de toutes, avec 27 étapes exigeantes divisées en deux longues journées de compétition de 12 et 14 heures chacune, ce qui a constitué un défi difficile pour bon nombre de ces équipes. Sur les 89 qui ont débuté vendredi sur le podium installé dans le Passeig del Mar de Palamós, seuls 59 ont terminé la course, dont 18 avec des options pour se qualifier pour le titre de champion d’Europe.

Malgré la difficulté, c’est un rallye qui a toujours plu et qui a encore beaucoup plu pour cette édition, un tiers d’entre eux venant de l’étranger, qui ont dû faire preuve d’un très bon niveau de navigation, maintenir leur concentration et surmonter les difficultés. Tous ont été surpris par un itinéraire d’une grande beauté, marqué sur un territoire plein de lieux surprenants qui n’a laissé personne indifférent. Tout cela, ainsi que la bonne gastronomie - à Ca l’Enric, Can Heras d’Adri et Viladrau- aux différents arrêts marqués - ont permis de réaliser un rallye de grande hauteur et de très bonnes sensations pour tous.

JPEG - 142.5 ko
2e David Nogareda-Sergi Giralt

Sans aucun doute, les meilleures sensations ont été laissées au tandem gagnant formé par Carles Fortuny-Carles Jiménez (Lancia), surtout après le dur combat qu’ils ont eu avec leurs principaux rivaux, Ils ont défendu leur titre face à David Nogareda-Sergi Giralt (Porsche 911S). C’était très amer, en particulier lors de la première étape qui a débuté le vendredi 26 avril avec le slalom de Palamós suivi de 11 spéciales représentant 52% du trajet de cette journée de près de 507 km. Clos à 02h30 le samedi 27, le classement plaçait déjà Fortuny-Jiménez en tête avec seulement 9 dixièmes d’avance sur Nogareda-Giralt. Ils ont été suivis par Eduard Poveda-Joan Jordan (Volkswagen Golf GT), Salvador Cañellas-Eloi Alsina (siège 124/1800) et Carles Miró-Ivan Matavacas (Porsche 911 SC), tous des équipes avec une grande expérience dans la régularité. Ce jour-là, 72 pilotes sont arrivés au parc.

JPEG - 109.2 ko
3e Eduard Poveda-Joan Jordanie

La deuxième étape a débuté à 10 heures le samedi 27 avec des véhicules franchissant le podium de Palamós et le traditionnel slalom. Il restait 14 tronçons à compléter, soit 557 km à parcourir, dont 244 au total, ajoutant ainsi 1 063 km rassemblement

La lutte pour être le meilleur se faisait toujours entre les deux premiers qualifiés de la veille. En dépit des nombreux passages réalisés, la journée s’est terminée sur des podiums identiques à ceux de la veille, composés de Fortuny, Nogareda et Poveda ; Les positions ont quelque peu changé : Miró-Matavacas a grimpé en quatrième place, laissant trois champions de ce rallye parmi les quatre premiers, et Guillem Pérez-Anna Vives (Volvo 240 Turbo) est monté à la cinquième position absolue. Cañellas-Alsina étant relégué à la 8ème place.

En moto, la victoire revient à un binôme habituel sur les podiums de cette épreuve : Jordi Martí-Xavi Tibau et sa Honda Africa Twin 650 sont à nouveau les meilleurs et se qualifient également en clôturant le Top Ten absolu dans une course où Les motos ont un double défi et leurs coureurs souffrent plus de dureté. Lors de la cérémonie de remise des prix , nombreux sont ceux qui ont recueilli leur prix des différentes classes et groupes, avec 4 prix spéciaux (voir classements) et différents trophées.

JPEG - 112.3 ko
Podium 2019

A la fin de cette 16e édition du rallye Costa Brava, l’organisateur et responsable de RallyClassics, Alex Romaní, a résumé ses sentiments : "Pour nous, le mieux, c’est que les participants quittent Palamós enchantés par notre rallye et la Catalogne, ainsi que l’organisation qui a été cette fois secondée par 70 volontaires ". Romaní n’a pas caché sa gratitude pour la confiance que Palamós lui accorde depuis 2017 pour accueillir le rassemblement et accueillir les participants et le public, ainsi que tous les sponsors et collaborateurs, y compris l’Associació per le Foment Empresarial del Comerç i Turism de Palamos (FECOTUR), Aigua de Vilajuïga, Port Esportiu-Marina Palamós et en particulier le groupe Brugarol,

Classement final 2019 ( 89 engagés / 59 classés)

1-Carles Fortuny-Carles Jiménez (Lancia Beta Coupé, 1979), 103,2 points
2-David Nogareda-Sergi Giralt (Porsche 911S, 1969), 123,1 points
3-Eduard Poveda-Joan Jordanie (Volkswagen Golf GTI, 1983), 141,2 points
4-Carles Miró-Ivan Matavacas (Porsche 911 SC, 1975), 174 points
5-Guillem Pérez-Anna Vives (Volvo 240 Turbo, 1981), 178,9 point
-> Classement 2019
-> Toutes les récompenses 2019

-> Liste des engagés 2019


PNG - 17.8 ko

Texte et photos : Rally Classics

photo1 : Carles Fortuny-Carles Jiménez (Lancia Beta Coupé, 1979)

-> Les éditions précédentes


 

Portfolio

 

Documents joints

 Classement 2019 (PDF - 432.8 ko)
 Engagés 2019 (PDF - 696.3 ko)
 Récompenses 2019 (PDF - 30.5 ko)