Classic Spring Roads : une Porsche 911, des Volvo PV544 et la tempête

Deflandre-Albert (Expert), Noelanders-De Rochelée (Classic) et Reiter-Schobbens (Découverte) au bout de la tempête !

Pour leur millésime 2015 (27-29 mars), le premier pour le duo composé de Willy Lux et Robert Rorife, les Classic Spring Roads, rallye de régularité pour véhicules d’antan, ont permis à une bonne cinquantaine d’équipages d’affronter de superbes routes et chemins, vers Bastogne le samedi, en direction de l’Eifel belge le dimanche.

JPEG - 20.8 ko

Un défi guère facilité par une météo capricieuse à souhait… et nullement printanière. C’est en effet la pluie, le vent, le froid et la boue qui ont dicté leur loi deux jours durant, compliquant encore plus la tâche des concurrents.

Du côté des Experts, l’épreuve était marquée par l’abandon dès samedi soir de la Porsche 924 de Daniel Reuter et Robert Vandevorst, boîte bloquée sur le quatrième rapport. Déjà leaders au moment de revenir à l’Hôtel Verviers, centre névralgique de l’épreuve, Yves Deflandre et Yannick Albert (Porsche 911) craignaient les difficultés du dimanche, mais personne ne parvenait à faire vaciller le bolide orange, qui s’imposait avec la bagatelle de 365,4 points d’avance sur la Ford Escort RS2000 MK1 de Johnny Delhez et Freddy Moors, tandis que la superbe Audi Sport Quattro S1 de Joseph et Julien Paisse complétait le podium final, en dépit d’un dernier test de régularité problématique… et d’une auto pas nécessairement taillée pour ce genre d’exercice !

« La mécanique n’avait pas été notre alliée par le passé, expliquait Yannick Albert lors de la remise des prix. Cette fois, tout a parfaitement tourné, et même si c’était une épreuve difficile, nous avons pris un maximum de plaisir. Superbe tracé, organisation sans la moindre faille, que demander de plus ? » Quant à Yves Deflandre, il adressait un message à ses concurrents directs : « Inutile d’essayer de piquer mon copilote pour les prochaines éditions, je lui ai fait signer un contrat de 10 ans ! »

JPEG - 110 ko
1er classic Noelanders/De Rochelée

La Volvo de Nono

Chez les Classic, largement les plus nombreux au départ, les leaders du samedi soir étaient aussi les vainqueurs du dimanche après-midi. Au volant d’une Volvo PV544 datant de 1961, Yves Noelanders a pu compter sur le superbe boulot de son copilote Thierry De Rochelée, qu’il était parvenu à faire replonger en Régul’ pour l’occasion ! « Remporter les Classic Spring Roads me fait d’autant plus plaisir qu’il s’agissait de la seule épreuve d’importance qui manquait au palmarès de la Volvo, expliquait un ‘Nono’ ravi. Face aux Porsche plus puissantes et surtout plus modernes, il n’est pas toujours évident de faire la différence, mais lorsque la situation se complique, avec autant de boue partout, les débats sont plus équilibrés. Et les Porsche sont restées derrière… »

Ce sont en effet deux 911 qui complétaient le top 3 en Classic, avec Stéphane Blaise et Marc Sevrin conservant le meilleur sur Jean-François Devillers et Eric Chapa. A noter la superbe 4ème place des Britanniques Mark et Susan Godfrey (Ford Escort MK1), bien décidés à viser un podium l’an prochain face à des équipages belges dont la réputation n’est plus à faire sur la scène internationale.

JPEG - 124.9 ko
2e Classic Blaise/Sevrin

Coup de chapeau également à Philippe et Michel Denis qui ont positionné leur… Citroën Traction de 1951 au 15ème rang final ! Nettement moins bien pour Robert Aerts et Georges Chalsèche, dont la BMW 2002 Tii Touring faisait les frais de la mauvaise volonté d’un automobiliste visiblement peu en phase avec cette épreuve de régularité, en percutant de plein fouet une souche d’arbre ! Heureusement, les dégâts n’ont concerné que la carrosserie, mais l’abandon était inévitable… 400 mètres seulement après le départ du RT1 samedi matin !

Et de deux !

Enfin, comme l’an dernier, les toujours verts Marc Reiter et Christiane Schobbens ont remporté la victoire dans le classement Découverte, à bord d’une autre Volvo PV544. « On avait promis de passer en Classic, mais le niveau y est trop élevé pour nous, déclaraient en chœur ces retraités très actifs.

JPEG - 147.9 ko
1er découverte Reiter/Schobbens

Il est question de la création d’une catégorie Touring l’an prochain. Si c’est le cas, on en sera… »

La belle suédoise l’emportait devant deux Porsche respectivement menées par Simon-Cathenis (911 S) et Waxweiler-Fresart (911 SC Cabriolet).

Convivialité avant tout !

Au terme d’une édition qui a clairement fait l’unanimité, Willy Lux était un organisateur heureux… « Les avis récoltés durant tout le week-end ont été très positifs, ce qui prouve que le parcours concocté par Robert Rorife était de grande qualité. On peut raisonnablement tabler sur un plateau en évolution l’an prochain, mais pour moi, le plus important reste que tout le monde y trouve son compte. Je ne suis pas du genre à me retrancher derrière des règlements, je privilégie plutôt le dialogue avec des concurrents qui sont avant tout des amis. C’est ce qui fait la particularité des Classic Spring Roads, et cela ne risque pas de changer à l’avenir… »

Vivement le printemps prochain donc… avec si possible beaucoup moins d’eau tombée du ciel et une bonne dizaine de degrés en plus !

JPEG - 89.7 ko

EXPERT
1er Deflandre/Albert
2ème Delhez/Moors
3ème Paisse-Paisse
-> Classement Expert

CLASSIC
1er Noelanders/De Rochelée
2ème Blaise/Sevrin
3ème Hermans Pigeolet
-> Classement Classic
DECOUVERTE
1er Reiter/Schobbens
2ème Simon/Cathenis
3ème Waxweiler/Fresart
-> Classement Découverte

Texte : Vincent Franssen
Photos : Eddy Coppée / JM Pitz
-> Revivre les éditions précédentes

 

Portfolio