Clap de fin pour la renommée TARGA LORRAINE

... la quinzième édition des 12 au 14 avril 2019 est la dernière organisée.

Après les Vignes et Houblons de Robert SCHNECK et la Virée des Cols Vosgiens de Daniel MELLE, la Targa Lorraine va disparaître du paysage automobile de l’Est mais restera dans les souvenirs de tous ceux qui ont participé à l’une ou plusieurs des éditions depuis avril 2005.

JPEG - 127.3 ko

Une dernière qui a tenu toutes ses promesses pour le plus grand plaisir des 74 équipages et de leurs magnifiques autos. Les participants, concurrents et concurrentes, et les bénévoles de l’Association ont tenu à remercier de différentes manières, les deux organisateurs Alain et Simone BRISON, de l’investissement consacré depuis bientôt quinze ans à la réussite de cette belle aventure. Cerise sur le gâteau, un prologue de 60 km proposé pour la première fois le vendredi après-midi a séduit une cinquantaine d’équipage. Il a servi de mise en route, d’étalonnage des instruments, de présentation de la procédure de départ des T.S.R. (Zone de régularité), de mise en situation de quelques astuces aussi appelées "brisonnades". Pas de CP à noter, pas de classement, mais un corrigé en fin de carnet de route permettait de bien comprendre la philosophie de l’organisateur.

JPEG - 134.5 ko
Les vainqueurs Navigation : Antoine COLOM et Henri VITTEMER sur Ford Taunus V6

Contrairement aux éditions précédentes qui s’étaient déroulées sous un ciel estival, nous avons connu cette année un vendredi ensoleillé, un samedi aux températures relativement fraiches, de la pluie à l’arrivée à l’Etang du Stock pour le déjeuner de midi, et de la neige lors du T.S.R. dans la forêt au-dessus d’Abreschviller. Les parebrise des voitures étaient même givrés le dimanche matin au saut du lit. La journée bien qu’à la température toujours inférieure à 10° fut plus agréable. Un grand bravo aux courageux Alex GEIGY et Markus PLUESS qui ont parcouru plus de 1000 km (trajet aller-retour depuis la Suisse compris) à bord de leur Austin-Healey 3000 sans capote.

Dans le monde des passionnés de rallyes en voitures historiques, certains sont adeptes de la régularité V.H.R., d’autres préfèrent la navigation aux multiples astuces à déjouer, la navigation simple sans trop de prise de tête séduit également. Afin d’essayer de faire plaisir au plus grand nombre, l’organisateur n’hésite pas depuis quelques années à proposer quatre catégories, ce qui occasionne un surcroit de travail.

JPEG - 133.7 ko
Les vainqueurs Régularité : André LAMOTTE et Joseph POLET sur Lancia Fulvia HF

Etant adhérent du Trophée Historique des Régions de France, les catégories Expert (16 inscrits) et G.T. Classic (26 inscrits) avec des secteurs de régularité sont incontournables. Se rajoutent une catégorie Régularité V.H.R. (18 au départ), à la navigation sans pièges ni astuces, et une catégorie Navigation sans régularité (14 inscrits).

Au départ de la petite ville de Ludres, en banlieue sud de Nancy, les 74 équipages, dont un fort contingent d’équipages belges et luxembourgeois ainsi que quelques suisses, ont parcouru les petites routes de la campagne lorraine. 330 km le samedi et 125 km le dimanche matin dont 150 km de T.S.R. figurent au programme, c’est peu dire que les participants repartent comblés. Pour les catégories concernées, pratiquement 80 contrôles sous forme de CP lettres, CP pinces ou contrôles humains étaient à trouver. Les secteurs de régularité sont tracés sur des petites routes sinueuses à souhait. Les deux "sites incontournables" sont d’une part les 17 km de routes forestières sans aucune habitation, et d’autre part les 10 km dans la Zone Industrielle de Ludres sans aucune circulation le dimanche matin.

JPEG - 132.3 ko
Les vainqueurs GT Classic : Robert BASSI et Marc HENRY sur Peugeot 205 GTI

Le gag du week-end qu’il nous faut relater et qui a bien fait rire tous les participants. Le samedi après-midi la gendarmerie avait posté une équipe pour des contrôles de papiers et d’alcoolémie aux alentours de 16h00. Les militaires arrêtent naturellement quelques voitures du rallye et notamment la MG B conduite à droite de notre ami Guy KONZ. Une gendarmette se présente côté gauche de la voiture et demande à Eric DAMSEAUX le navigateur de souffler dans l’éthylotest, ordre qu’Eric n’a pas voulu transgresser tout en se retenant de ne pas pouffer de rire. Chacun appréciera le comique de situation, et la clairvoyance de nos gendarmes français. Nous certifions cet épisode véridique, ce n’est pas une fake news.

Les équipages belges sont incontestablement les rois de la Régularité, André LAMOTTE et Joseph POLET (Lancia Fulvia HF) remportent cette catégorie, de peu devant leurs compatriotes Bernard JACQUET et Pierre RIGA (Toyota Célica), pour une seconde et 6/10° d’avance. A douze secondes un équipage français, Marc PARIS bien navigué par l’expérimenté Jean RICK, complètent le podium avec une Porsche 911.
Navigation sans régularité pour les équipages inscrits en catégorie du même nom, les deux premières places reviennent sans surprise aux équipages locaux bien aguerris. Néanmoins le nombre de CP ratés est impressionnant, respectivement 7, 9 et 10 CP dans la musette pour les concurrents qui montent sur le podium.

JPEG - 132.9 ko
Le très rare Clan Crusader de Pascal et Thomas COLLARD

Antoine COLOM, recordman des participations (13 départs sur 15 éditions), navigué par Henri VITTEMER sur l’increvable Ford Taunus gagnent une nouvelle fois, devant Michel VACONNET navigué par Joëlle VITTEMER (Porsche 924), les luxembourgeois Marc THILL et Areti PANTELOUKA (BMW cabriolet) venus pour la première fois à Ludres se souviendront de leur magnifique troisième place.

Une lutte acharnée a eu lieu dans les deux catégories comptant pour le T.H.R.F. et quelques habitués des victoires et des podiums y ont laissé des plumes. En catégorie GT Classic, les sarrebourgeois Robert BASSI et Marc HENRY (Peugeot 205 GTI) remportent la victoire en enregistrant 4 CP manqués ou faux. Une victoire qui manquait à l’impressionnant palmarès de Marc (alias Marcus). Ils devancent les belges Pascal et Thomas COLLARD (Clan Crusader) d’un CP et les vosgiens Patrice et Isabelle NORMAND (Opel GT), également 5 CP ratés et départagés par la régularité.

JPEG - 95.5 ko
Podium NAVIGATION

L’étape du dimanche dans le Saintois a été fatale à Michel EISENEGGER et Cyriaque HIEBEL (Alpine A 110) qui perdent leur première place rudement acquise samedi. Vincent et Benoit LEGENNE ont failli perdre dans le T.S.R. de la Z.I. de Ludres leur première place du samedi en Catégorie Expert. Un court-circuit dans le commodo de la Commodore s’est mêlé de vouloir bouleverser la hiérarchie. Heureusement, grâce à la débrouillardise de Yves ROUXEL et Patrick GICQUEL, un fil de fer a permis à la magnifique Opel de reprendre la route. Autre chance, le Joker qui annule le plus mauvais T.S.R. du week-end pour compenser un fait de course, a bien servi à nos amis Vincent et Benoit venus des Yvelines, candidats au podium du T.H.R.F. Les trois premiers sur le podium comptent seulement deux CP ratés, la régularité les départagent.

JPEG - 100.4 ko
Podium REGULARITE
JPEG - 97.2 ko
Podium GT CLASSIC
JPEG - 96.7 ko
Podium EXPERT

Podium entièrement français pour une fois, puisque les "Gordinistes" Bernard et Michel LEFEVRE (R8 Gordini) remportent la deuxième place, et devancent Jean-François et Simon DELPLANQUE (Peugeot 104 ZS). Simon se mord encore les doigts d’avoir snobé le CP humain à la sortie de la pause d’Haroué, le piège tellement évident....qui laisse échapper la victoire.

Un beau week-end marqué par la sportivité de tous, la convivialité, la bonne humeur et la complicité entre les bénévoles et les concurrents.

-> Les classements 2019
-> Compte pour le THRF 2019


JPEG - 12.5 ko

Organisation
Lorraine Auto Légende
Texte : Alain BRISON
Photos : Sliderphotos, Jean MARCHAND, Raphaël RIMBON

photo1 : les vainqueurs Expert : Vincent et Benoit LEGENNE Opel Commodore GS

-> Revivre les éditions précédentes


 

Portfolio

 

Documents joints

 Classements 2019 (PDF - 493.7 ko)