5e Printemps VHC : Les régionaux ne seront pas restés maîtres à Bords…

On imaginait aisément les locaux faire la loi chez eux, d’autant que pas une seule Porsche lointaine ne pointait à l’horizon… Nous pensions cela avant de lister les forfaits et surtout bien avant que Pascal EOUZAN ne soit obligé de changer de monture. Son Alfa Romeo Coupé Bertone n’était en effet pas prête à affronter les 8 ES musclées de cette 5ème édition historique.

PNG - 248 ko

Avec son épouse Pascale, il se présentait donc chez Grandon Production au volant d’une puissante 911 SC. Au même moment, Jean-Philippe LE CAM / Sébastien SULLAM (BMW 2002 ti), Serge MIKLOU / Jerry GAUGUIN (Opel Kadett GTE) et Monsieur le Maire du Puy-du-Lac, Claude PILET (associé à Laurent CORDELLE) sur BMW 320, venaient tous de se faire porter pâles. D’un seul coup d’un seul, la donne venait de changer. Le scénario était à réécrire...

Ils n’étaient donc plus que 12 à enfiler le bleu de chauffe pour l’étape du soir. Et d’entrée, c’était pourtant les « p’tits gars du coin » qui assuraient le spectacle ; Claude CADILLON, sur sa BMW 320 « self made man » et Vincent GUILLON (BMW 323i) menaient la danse borniquaise. Encore discrète, la Porsche venue de loin (le couple résidant à Dinard est licencié en Côte-d’Or !) pointait à la 3ème place, à près de 10s. Le véritable évènement se situait en fin de classement, où l’on retrouvait un Philippe ANCELIN étonnement rejeté à plus d’1 minute 20s du leader !...?

PNG - 734.5 ko
David HUGLA / Véronique ROCQUE, seconds de ce Printemps 2013

Dans l’ES2, Philippe se refaisait un moral tout neuf (du moins croyait-on) autour du Bois Brandet en signant un 2ème temps rassurant, à 7s7 seulement d’un intenable Claude CADILLON. Mais la joie retrouvée allait être de courte durée car la Talbot Sunbeam ne tournait visiblement pas rond. De son côté, Vincent GUILLON, victime du grand méchant loup du Puy-du-Lac venait de perdre plus d’1 minute 30s sur la tête de course.

A l’heure du dodo, la situation paraissait sous contrôle pour la famille CADILLON, leader avec plus de 20s sur tout le monde. Les cauchemars semblaient plutôt promis à leurs adversaires, mais la nuit portant conseil (c’est du moins ce que l’on dit), on assistait à un coup de théâtre : A l’heure de tremper les biscottes dans le café chaud, Philippe ANCELIN & Laurent LACHAIZE décidaient de ne point repartir pour la grande journée.

Pour sa part, Pascal EOUZAN avait dû au contraire goûter un sommeil très tranquille, car on le retrouvait hyper fringuant à l’attaque de la seconde étape. Comme soudainement sorti de sa boite après un prologue tout en discrétion, il posait sa patte sur ce Printemps en signant deux temps scratchs de suite (ES3 et 4) au nez et à la barbe de nos régionaux, Claude et Vincent (2ème et 3ème), qui n’allaient pas s’en remettre…

PNG - 1.3 Mo
La 205 GTI de Nicolas & Jean-Claude BERARD accédera au podium

A mi-Printemps, CADILLON encore en tête, voyait son avance initiale réduite à peau de chagrin (11s 4). Pire, lâché par sa verte berline, il abandonnait illico. David HUGLA (Mitsubishi Lancer Turbo) jusque là 3ème, devenait second mais à près de 40s du leader. De leur côté, les 3 BM qui avaient fait merveille à Dieppe quelques jours plus tôt, se voyaient cette fois confrontées à des rivales plus puissantes. Essoufflées, elles rentraient discrètement dans le rang.

Après avoir dominé la deuxième boucle, Pascal & Pascale EOUZAN allaient enchainer les temps scratchs jusqu’au bout pour s’imposer au final devant David HUGLA / Véronique ROCQUE (2èmes à 1m 13s 7) et Nicolas & Jean-Claude BERARD, sur Peugeot 2054 GTI (3èmes à 1m 39s 6). Patrice & Nathalie RAUD qui ont tant couru et sillonné nos routes par le passé en modernes, terminaient sereinement et ravis à la 4ème place (à 2m 9s 5).

Vincent & Florian GUILLON qui occupaient l’avant dernière place au classement général après 5 spéciales, avaient préféré rendre leur carnet de bord et ne pas soumettre leur auto fatiguée aux 3 derniers chronos. 9 autos allaient donc regagner le parc fermé.

Le seul équipage féminin en course, Christine LAPEYRONNIE / Joëlle MARIEN, après un départ prudent, trouvait confiance et assurance au fil des ES. La fiabilité de leur Porsche 911 SC, peaufinée par A.R.Sport, leur permettait de rallier l’arrivée à la 5ème place, à 2m 11s 9.

JPEG - 139.3 ko
Les vainqueurs à l’arrivée

Peu préoccupés par le classement, Mickael BRICOU & Philippe BOUCARD n’avaient pas trop tiré sur la vénérable 2002 toute grise, empreinte d’authenticité. Sans bruits et courant pour le seul plaisir de profiter de l’auto, ils ralliaient l’arrivée en dernière position. Mais peu leur importait l’écart de 6m 14s 2 qui les séparait des vainqueurs, leur quête champêtre était ailleurs.

Le printemps de Bords 2013 s’achevait et nos régionaux avaient souffert au point de devoir céder sous la puissance et la fiabilité de la Porsche 911 SC venue de Bretagne. Pour une toute première participation dans notre région, le très sympathique couple EOUZAN venait de réussir en Aunis un coup de maître… Quant aux nôtres, ils seront plusieurs à devoir "remettre les mains dedans" durant quelques heures afin de retrouver quelques couleurs lors de leurs prochains rendez-vous historiques.

->Le classement VHC

PNG - 42.6 ko

Texte : Patrick GUERIN – SAO
photos Rudy Méreau


photo1 : Les vainqueurs - Une première participation particulièrement réussie pour Pascal & Pascale EOUZAN, sur Porsche 911 SC

-> Tout 2013

 

Portfolio

 

Documents joints

 Classement VHC 2013 (PDF - 96.2 ko)